Creux et larmes…

Il y a tant de raisons de verser des larmes en ce moment. J’essaie de ne pas penser au pire mais “J’ai les yeux qui saignent”, dirait ma fille alors que moi, j’ai envie de pleurer quand j’entends et je vois les fautes qui se succèdent à l’oral comme à l’écrit.

Relevé hier : CREU. Voyez ci-dessous.

Alternate text

ENCORE UN CREU ?

Non, le CREU n’existe pas.

Il y a des creux et un creux qui s’écrit toujours X à la fin. Au féminin, l’adjectif CREUX devient creuse.

Petits rappels :

  • creux peut être un nom ou un adjectif mais toujours avec un X final.

Est creux ce qui n’est pas plein : un ventre creux par exemple, ce qui risque d’arriver à bon nombre de personnes si la société continue à fonctionner sur le modèle actuel.

On peut aussi parler de cerveau creux ou de cervelle creuse pour désigner quelqu’un dépourvu d’intelligence ; leur nombre semble croître ; les journées sans école et surtout sans instruction ne vont pas arranger la situation. Que penser de nos contemporains qui vivent dans une sorte de torpeur morale, avec des habitudes “faciles”, infantilisés par un système pervers aux “raisonnements” primaires et dont les préoccupations sont souvent mesquines ?

On me reproche souvent d’avoir le nez creux, ce qui correspond soit à avoir le nez très (trop) fin pour dépister des odeurs, soit beaucoup de flair face à certaines situations qui vont se révéler gênantes, déplaisantes à plus ou moins long terme. Il faut bien dire que face à des vérités qui dérangent, pour se disculper la mode est à l’emploi de phrases creuses (vides de sens, de la “poudre aux yeux”, des mots qui manquent d’intérêt et de valeur). Ces phrases sonnent le creux… Nous laisserons-nous tromper encore longtemps ?

Pour en revenir aux ventres creux, les yeux creux vont avec, ce yeux-là sont ou semblent très enfoncés dans les orbites disent l’ardeur de la faim. Pensez à ces photos d’enfants victimes de guerre !

Au lieu de songer creux, à des choses vaines, chimériques, il nous faut agir à notre niveau par de petits gestes de résistance à ce qui nous paraît injuste. Il faut cesser de se taire ou d’attendre que l’autre agisse ou réagisse. Bien sûr, ce n’est ni simple, ni reposant mais l’avenir en dépend. Nous, enfants du baby-boom avons laissé aller, nous avons voulu conserver notre tranquillité et ce petit confort. Des jeunes prétentieux ont pris la direction du monde. Tant pis pour nous ! Les Gilets Jaunes ont tenté de réveiller les Français mais…

Et puis il y a eu la Covid-19 qui a bien arrangé les affaires de certains.

N’oubliez jamais ces mots de Benjamin Franklin

“Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux.”

Quel avenir pour nos enfants et petits-enfants ?

Pour en finir avec ce creux et son X, je pense à remords avec son S, même au singulier. Ah le français, que de complications !

Share

1 réflexion sur « Creux et larmes… »

  1. Et en ce moment, nous en avons des politiques qui nous affirment qu’ils seront intraitables face à la montée d’une violence qu’ils ont eux mêmes cautionnée !
    Cette pandémie aura des conséquences dont on n’a pas encore saisi l’ampleur, après cette valse des milliards !
    Les jeunes générations sont à plaindre !
    Bonne journée Françoise
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *