Exception, règle

Pourquoi dit-on « c’est lexception qui confirme la règle » ? Il ne peut y avoir une exception, que s’il existe une règle ou la manière de se triturer les méninges de manière récurrente.

En effet, pourquoi dit-on « c’est lexception qui confirme la règle » ?

Deux éléments à prendre en considération :

  • sans règle, il n’y ne peut y avoir d’exception,
  • l’exception ne confirme pas la validité de la règle puisqu’elle va plutôt à l’encontre de celle-ci (prouvant par son existence qu’il n’est pas indispensable ou obligatoire de la suivre d’où les entorses aux règles que se permettent certains de manière plus ou moins régulière).

Oui, ce sont des questions que l’on peut se poser si tant est que d’autres occupations ne nous retiennent pas.

Il faut reconnaître que le confinement a eu du bon, il a permis de se reposer et de se re-poser toujours et encore des questions. Organisation de la société plus que règles de grammaire et d’orthographe encore que des parents ont eu droit aux leçons et devoirs de leurs enfants. (Se sont-ils rendu compte, ces parents, de la pénibilité du métier d’enseignant ? Des capacités réelles de leurs enfants ? Des défauts de leurs petits chéris ? Du manque de connaissances ? De leurs enfants et d’eux-mêmes ?…) Cette période extraordinaire (l’adjectif est correct, parfaitement à propos) nous a permis de regarder la réalité en face, de voir ce qui ne tourne pas rond dans le monde actuel. Avez-vous vu ? N’oubliez plus ! N’oubliez pas comment sont traités les soignants et les autres utiles !

Pour en revenir à « exception et règle, on est en droit de se demander si les exceptions régulières ne deviennent pas elles-mêmes des règles.

L’expression « c’est lexception qui confirme la règle » est issue d’un ancien adage de droit :      «Exceptio firmat regulam in casibus non exceptis» (l’exception confirme la règle pour les cas qui ne sont pas explicitement exceptés). Explication avec un exemple juridique approprié :
dans le cadre d’une assurance décès, la règle est de verser un capital ou une rente au bénéficiaire de l’assurance, ledit contrat contient, bien entendu, une liste détaillée d’exceptions (qu’on a intérêt à lire) qui le rendent caduc (pratique de sports dangereux, suicide…) et dans un tel contrat, toute exception qui n’est pas explicitement citée, confirme la règle (cette dernière l’emporte et permet son application).

C’est clair maintenant ?

*****

En 1835, Victor Hugo écrivait : «Les règles sont utiles aux talents et nuisibles aux génies.»  Mouais… Certains de nos contemporains se prennent-ils pour des génies un peu trop souvent pour oublier des règles élémentaires de respect ou de courtoisie ?

Share

2 réflexions sur « Exception, règle »

  1. cela montre aussi que rien n’ est vraiment incontestable en ce bas monde !
    J’imagine aussi que bien des parents se sont rendu compte de la difficulté, mais le problème ne vient pas des enfants, mais des ministres de l’éducation, et des parents

  2. bonjour chere Françoise, « l’exception qui confirme la règle », une règle largement pratiquée, par les systèmes d’assurances, on ne couvre pas tout !! et finalement bien souvent c’est , comme tu le dis si bien , les exceptions , implicites ou non, qui deviennent la règle !! bonne journée chere amie, bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *