Psychopathe

La psychopathie n’est pas une maladie mentale mais d’un trouble de personnalité, une déviance par rapport à la norme, le résultat est dangereux pour le groupe, la société. Le terme de «psychopathie» est né dans les années 1930, les spécialistes d’aujourd’hui préconisent de l’abandonner pour l’expression « organisation de la personnalité à expression psychopathique » dont l’acronyme est OPEP (comme l’association aux pleins pouvoirs sur le cours mondial du pétrole).

La psychopathie est un trouble grave de la personnalité, difficile à soigner, qui toucherait 4% des hommes et dont les symptômes sont :

  • une indifférence froide : personnalité non sensible que l’on ne peut pas «prendre par les sentiments»,
  • l’irresponsabilité, revendiquée, constante, avec un mépris des règles et des contraintes sociales,
  • une difficulté à maintenir des relations avec autrui : de manière paradoxale, le psychopathe a des facilités à nouer des relations, qui ne durent pas,
  • l’intolérance à la frustration : comme un enfant trop gâté le psychopathe ne supporte pas de ne pas obtenir ce qu’il veut, il va donc très vite s’énerver,
  • l’absence de culpabilité : il n’y a aucune remise en question après un passage à l’acte,
  • la tendance à blâmer autrui : le psychopathe va toujours expliquer, de manière qu’il veut très rationnelle, ses difficultés avec la société, les autres, les accusant d’en être responsables,
  • la tromperie continuelle : le psychopathe n’est pas idiot et il a conscience du mal qu’il cause à l’autre ; pour éviter un «retour de bâton», il utilise la tromperie pour dominer et pour satisfaire sa personnalité narcissique.

Ce portrait ne vous fait penser à personne ? Personnellement, je reconnais Manu, ce n’est pas rassurant, d’autant que je pense qu’il a passé des accords avec le diable, qu’il est une sorte de Faust, en conséquence de quoi ça ne peut que mal se terminer.

Share

2 réflexions sur « Psychopathe »

  1. j’ y trouve aussi quelques liens avec l’égoïsme et l’orgueil
    Macron est pour moi aussi la personnification du psychopathe, mais il y est aidé par des lèche-bottes professionnels qui osent le comparer à Clémenceau !
    Quelle honte de le voir poursuivre sa promo entre ses visites en ehpads, chez les sdf, ou à Mulhouse à l’hôpital militaire, affublé d’un masque dont son gouvernement a si longtemps assuré qu’il ne servait à rien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *