Il pleut.

Que d’eau, que d’eau  ! Mac-Mahon l’a déjà dit à Toulouse, il y a longtemps. Aujourd’hui je vous affirme qu’il a plu des cordes cette nuit, des cordes, des seaux dans la région. J’ai entendu qu’ailleurs c’était même pire. Nous passons de la sécheresse au déluge.

Les expressions ne manquent pas en matière de chutes d’eau abondantes.

  • Il pleut à flots (des masses d’eau),,
  • il pleut à seaux (comme si quelqu’un dans le ciel était en train de verser des seaux d’eau sur la Terre), 
  • il pleut à torrents,
  • il pleut à verse : le verse désignant une quantité de liquide versée, à ne pas confondre avec le mot averse, signifiant une précipitation soudaine, courte mais abondante.
  • ill tombe ou il pleut des hallebardes,
  • il tombe des cordes,
  • il pleut comme vache qui pisse.

Je reconnais que la dernière est la plus choquante mais plus « expressive » que la britannique « il pleut des chiens et des chats« . Si vous avez déjà vu une vache uriner, vous n’aurez pas de problèmes à comprendre l’expression pleuvoir comme vache qui pisse. Le jet de pipi d’une vache est très abondant, déversé avec une telle puissance que le bruit en touchant le sol fait penser aux chutes du Niagara  ou à celles du Zambèse.

Avec un peu d’imagination (moins que pour une pluie de chiens et de chats), l’expression « il pleut des cordes » s’explique : lorsque la pluie tombe fort et incessamment, on ne parvient plus à distinguer les gouttes, c’est comme si de longues cordes de pluie dont on ne voit ni la début ni la fin, tombaient sans cesse du ciel.

Il est aisé, quand il pleut fort, de passer à « Il pleut des hallebardes » de faire la comparaison entre la hallebarde (une lance pénétrante) et les grosses gouttes de pluie qui transpercent celui qui traîne dehors sous l’orage mais les choses ne sont toujours aussi simples qu’elles le paraissent. Selon Gaston Esnault (lexicographe), depuis le milieu du XVIe siècle, le mot argotique « lance » désignait de l’eau mais aussi de l’eau de pluie. Ce serait donc par simple substitution de quasi-synonymes que les hallebardes auraient remplacé les lances, les premières étant, au moment de l’apparition de l’expression, en voie de disparition en tant qu’armes utilisées sur les champs de bataille. (Le verbe « lancequiner » apparu plus tard, avait d’ailleurs le sens de pleuvoir.)

Savez-vous que la hallebarde, arme blanche comportant un long manche en bois et une pointe métallique fixée à son bout, maniée avec habileté, peut tailler, percer et même arracher les armures des soldats. Imaginez une pluie de hallebardes !

Depuis toujours le ciel effraie les Hommes.

Pour finir en chansons, je pense à deux titres : « Il pleut, bergère » de Fabre d’Églantine (né un 28 juillet à Carcassonne) et à une chanson curieuse de Geri Halliwell (une ex Spice Girl) « It’s raining men« , drôle de rêve ! Il pleut des hommes.

Share

3 réflexions sur « Il pleut. »

  1. Je ne peux pas regarder les vidéos avec mon smartphone mais je ne comprends pas qu’il peut pleuvoir des hommes !
    Quelle horreur, il y en aurait partout. Lolll
    Pour le sud est c’est vraiment une catastrophe, toutes ces pluies diluviennes.
    On voulait de l’eau, on en a !
    Mais trop c’est trop …

     » Bon jeudi avec un temps qui semble plus calme.
    Pour moi, ce n’est pas le cas : j’ai attrapé la crève mardi, sur la terrasse à 3h du mat’ !
    J’ai de la fièvre avec un fort mal de tête et à la gorge, le nez qui coule et je tousse beaucoup.
    Je vais voir le doc car les cachets ne font même pas baisser ma température ou si peu …
    Je ne suis vraiment pas bien, comme si j’avais besoin de ça en plus ! Pfff
    Gros bisoux ♥ « 

  2. bonjour chere Françoise, le mot pluie est tres à la mode en ce moment, nous avons reçu des torrents d’eau chez nous, toute la nuit, beaucoup de dégats dans le Var, mais rien chez moi , je suis à 75m au dessus du niveau de la mer et du fleuve Argens… « comme vache qui pisse », convient tres bien comme qualificatif ! nous etions en secheresse depuis le printemps, sans restrictions d’eau, mais vraiment « sec », les arbres ont tenu, mais beaucoup d’arbustes ont crevé ! une pluie de hallebardes , difficile à imaginer ! encore moins « une pluie d’hommes », merci pour tes videos,…bonne journée, amitiés et bises !

  3. Quand on s’ intéresse aux arts guerriers japonais ou chinois , on constate que fléaux, lances, hallebardes, flèches ou carreaux peuvent faire de sacrés dégâts lors qu’ils sont manié part des pros !
    D’ ailleurs aujourd’ hui, la chasse à l’ arc reprend, avec l’ avantage du silence !
    Chez moi on parle aussi de mérinos question jet !
    Au final, je me dis qu’ on n’ est pas si mal dans le Nord, et même que ce pourrait aller de mieux en mieux !
    Passe une bonne journée Françoise
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *