Discours jupitérien

Comme vous l’avez constaté, j’aime relever ce qui est critiquable chez notre président (j’en profite tant qu’on le peut encore). Il a dénoncé récemment à propos de Greta Thunberg un discours « radical »… « de nature à antagoniser nos sociétés ». J’ai bondi en me disant encore un néologisme présidentiel ! Que nenni ! Mon dictionnaire de référence m’a dit :

  • ANTAGONISER, verbe transitif (donc ça existe bien)
  • Emploi rare, régional (Canada) : rendre antagoniste. (Ben v’la que notre « duce » se sent québécois ! On aura tout vu ! Pense-t-il à 1967, à Grand Charles et à son « Vive le Québec libre ! » MAIS ce terme antagoniser est considéré comme un barbarisme (faute contre le langage soit dans la forme, soit dans le sens du mot créé ou altéré, dévié de son sens) par G. DagenaisDictionnaire des difficultés de la langue française au Canada.
  • Son emploi pronominal est un néologisme, le sens restant le même : devenir antagoniste.

Je reviens au discours de Monsieur Macron qui, au fond, accepte mal qu’une adolescente lui fasse la leçon ainsi qu’elle le fait, à lui et aux autres « grands » de ce monde.

Ceux qui ne sont pas toujours hostiles au discours qu’elle tient critiquent la légitimité de la personne remise en question à cause de son âge. (« En même temps*« , c’est comme toi Manu le minot* minaud*).

  • En même temps* : tic de langage du Président ;
  • minot : (une minotte, pour une fille), désigne un(e) gamin(e) ;
  • minaud : du verbe minauder : faire des mines, prendre des poses, adopter des manières affectées pour plaire, pour séduire.

Sans compter qu’il y a sans doute (même s’il s’en défend) une part de misogynie dans ses reproches » et que Greta Thunberg milite pour un projet de société différent du système en place : une rupture avec le capitalisme consumériste, la mise en place de la décroissance, ce qui évidemment ne peut plaire à Manu « trop bien » formaté pour le système actuel qui lui procure bien des avantages.

Comment Emmanuel Macron et les autres profiteurs peuvent-ils accepter sereinement le changement qu’elle propose et qui consiste à passer d’une situation d’abondance à une situation de pénurie, une forme de nouveau communisme car, sans aucun doute, la gestion des ressources devra être autoritaire ; il faudrait mettre en place des mesures coercitives « une dictature verte » en quelque sorte pour limiter les dégradations de la nature (brûlis de forêts, utilisation de produits et de méthodes toxiques pour la planète…) et tous les déplacements inutiles.

Greta Thunberg irrite enfin car certains ont parlé d’elle pour le Prix Nobel de la Paix qu’elle n’a pas obtenu parce qu’elle est bien trop jeune (encore plus jeune que Malala Yousafzai et a déjà été récompensée à plusieurs autres reprises pour son combat. En juin, elle et son mouvement « Fridays For Future » ont reçu le prix d’« ambassadeurs de conscience », décerné par l’organisation de défense des droits de l’Homme Amnesty International ; en septembre, elle a gagné le prix Right Livelihood, considéré en Suède comme le « Nobel alternatif« , pour avoir su « inspirer et amplifier la demande politique en faveur d’une action climatique urgente reflétant les faits établis par la science ». Elle a même empoché un prix en France, en juillet dernier :  elle a été récompensée du Prix Liberté à Caen (Calvados), en présence de vétérans du Débarquement de Normandie de 1944. 

Jalousie ? Méchanceté ? Allez savoir.

Pour finir avec le sourire, un dessin :

View image on Twitter
Faro Dessinateur ; @Farodessinateur

Share

2 réflexions sur « Discours jupitérien »

  1. Bonjour ma françoise ♥
    Je ne suis pas non plus d’accord avec tout ce que dit notre macaron mais je n’aime pas non plus cette greta … je ne sais pas pourquoi, alors je ne sais pas trop quoi te répondre surtout que je suis encore dans le coltard après mes problèmes de santé.

     » Bon début de semaine après un WE quasi estival !
    Je reprends mes visites avec plaisir, ça me manquait trop.
    Encore un peu patraque après un rhume carabiné qui a gâché la fin de mes superbes vacances.
    Mais de beaux souvenirs plein la tête avec de belles rencontres bien sympathiques.
    Gros bisoux ♥
    PS : Messages toujours avec mon smartphone en C/C « 

  2. je regrette mais je n’ aime pas cette autiste trisomique qui joue les scientifiques sans rien y connaître, et surtout en refusant d’ écouter les oppositions !
    On sait qu’ elle n’ est que la porte-parole de parents gauchistes et écolos !
    Macron a cru bien faire en recevant cette Greta, pour gagner des voix sans doute, il se prend un retour de bâton !
    Et il est lui même un néologisme, dans la définition du Larousse :
    Mot créé par le malade mental par déformation de phonèmes, substitution, etc. (Les néologismes renvoient au diagnostic de psychose ou d’aphasie sensorielle.)
    Passe une bonne journée Françoise
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *