Collapsologie

Collapsologie. Encore un drôle de mot. L’idée derrière ce vocable l’est beaucoup moins. Un néologisme de plus mais que je crois intéressant contrairement à beaucoup d’autres. Collapsologie est composé du mot d’origine latine collapsus (à l’origine du verbe to collapse en anglais, « s’ébouler, s’effondrer, s’écrouler») et du suffixe « -logie  », de logos : «la parole», qui donne généralement le nom d’une science (sociologie, par exemple).

La collapsologie traite de ľeffondrement des sociétés passées et futures. De la chute de l’Empire romain à… demain.

L’effondrement est « une réduction drastique de la population humaine et/ou de la complexité politique/économique/sociale, sur une zone étendue et une durée importante » 

Sur le plan médical, un collapsus est une chute subite des forces avec ralentissement des fonctions vitales provoquant un état intermédiaire entre la syncope et l’adynamie dû à une diminution de l’excitabilité du cerveau (tomber en collapsus) ; il existe des collapsus cardiaque, pulmonaire, etc. 

La collapsologie dont je veux vous parler, a été évoquée récemment dans une émission de télévision, elle peut vous faire passer pour un fou ou un complotiste mais il y a réellement lieu de s’inquiéter et très rapidement. Des civilisations ont disparu avant nous. Il ne faut pas l’oublier. Elles ont souvent causé leur propre perte en acceptant l’introduction d’espèces étrangères (animales et humaines), les autochtones endommageant leur environnement (ou  les colonisateurs en pratiquant une déforestation massive et/ou la restructuration de l’habitat, en gérant mal les ressources naturelles en particulier le sol (érosion, salinisation, perte de fertilité…), en gaspillant l’eau,  en pratiquant la chasse ou la pêche de manière trop intense…

Aujourd’hui que pouvons-nous craindre ?

  • la pollution extrême de la planète,
  • le réchauffement climatique,
  • la violence qui se généralise et surtout, se banalise,
  • les mensonges des dirigeants, leur aveuglement,
  • en matière de santé, les systèmes de santé qui ne répondent plus aux besoins (hôpitaux saturés, fermés, déserts médicaux…), les médicaments en rupture de stock ou bien frelatés, falsifiés, les épidémies qui se multiplient (SIDA, paludisme, chickungunya, dengue…),
  • l’accès à l’eau potable de plus en plus difficile,
  • la sécheresse,
  • les incendies,
  • les risques d’inondations sur les zones côtières,
  • les catastrophes naturelles plus nombreuses (éruptions volcaniques, tremblements de terre…)
  • la dénatalité des pays dits riches et la surpopulation des régions les plus pauvres, 
  • les migrations,
  • le manque d’énergie (électricité, pétrole…)
  • les accidents des centrales nucléaires obsolètes, hors d’âge et d’usage,
  • la fraude ou le vol de données à grande échelle, le piratage informatique,
  • l’effondrement des infrastructures d’information et de communication,
  • la multiplication des sectes, des « gourous »…

La collapsologie définit l’effondrement comme « le processus à l’issue duquel les besoins de base (eau, alimentation, logement, habillement, énergie, etc.) ne sont plus fournis à un coût raisonnable à une majorité de la population par des services encadrés par la loi ».

En clair, il va bientôt falloir se débrouiller tout seul ou en petits groupes pour se nourrir, se soigner, se défendre. Tu parles d’un avenir radieux.

Share

2 réflexions sur « Collapsologie »

  1. C’ est parce que je faisais des syncopes de 4 à 5 secondes que j’ ai eu droit à un pacemaker !
    Comme je ne crains pas la mort mais la souffrance, je m’ étais dit que c’était une belle mort, comme de ne pas se réveiller dans son lit.
    Peut être pourrait on généraliser les parcours d’ une civilisation, en disant qu’elles partent d’ en bas pour progresser jusqu’à un certain niveau, puis entamer la descente vers la fin.
    Ce peut être dû à des envahisseurs, mais aussi à une morale de plus en plus délétère.
    En ce qui concerne la nôtre , j’ ai le sentiment qu’on a délaissé la
    foi, pour une religion du stupre, et que c’ est nous qui ouvrons les bras aux ennemis qui nous domineront un jour !
    Passe une bonne journée Françoise
    Bisous

  2. « collapsologie », tu as raison de lancer un cri d’alarme, tout nous menace si nous continuons à avancer sans reflechir , notre civilisation est en péril, il ne faut pas se le cacher , à mon âge je ne le verrai peut etre pas, mais ça ne me rassure pas pour autant ! Françoise « lançeuse d’alerte » !!! bonne journee bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *