Fou rire

C’est si bon un vrai fou rire. Fou-rire. Un rire qu’on ne peut réprimer ou maîtriser. En général dans des circonstances inappropriées.

 

Mieux vaut rire que pleurer mais quelquefois rire peut être gênant. Je me souviens de certains de ces moments (et j’en souris encore).

 
On peut :
– être pris d’un fou-rire ;
– être saisi d’un fou-rire ;
– prendre le fou-rire ;
– piquer un fou-rire. 

Dieu sait que j’aimais ça.

Une pensée pour Jacques Prévert et ses Paroles de 1946 :

Il s’esclaffe comme une girafe il se tord comme une baleine et son rire c’est comme le rire nègre des nègres comme le fou-rire des fous comme le rire enfantin des enfants des enfants c’est le rire brut le rire qui secoue le vrai fou-rire vraiment comme le vrai fou-rire du printemps (…). 

Faut rigoler , chantait Henri Salvador :

Share

2 réflexions sur « Fou rire »

  1. Comme on en a de moins en moins l’ occasion, le fou-rire est d’ autant plus déstressant !
    Il faut être en famille ou entre ami, parce que le monde extérieur prête rarement au rire !
    Bon dimanche Françoise, je te comprends parfaitement, mais pour moi, le blog est un dérivatif qui me permet de sortir des idées fixes
    Bisous

  2. oui comme le dit l’ami trublion, il y a de moins en moins l’occasion de rigoler, dans le monde que nous vivons, heureusement il reste la famille ou les copains ! Henri Savador nous manque ! bon dimanche bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *