Une si longue absence

Je croyais jusqu’à aujourd’hui que plusieurs romans ne pouvaient avoir le même titre.

Et bien non ! Je viens de trouver plusieurs livres avec le même intitulé : Une si longue absence et c’est sans compter que Marguerite Duras a écrit « Une aussi longue absence » devenu un film de 1961, signé Henri Colpi avec Alida Valli et Georges Wilson.

Puteaux 1960 : Thérèse Langlois vit seule et tient un petit café. Son mari a été déporté pendant la guerre. Or un jour elle aperçoit un vagabond qui tourne autour de son établissement. Thérèse est émue et intriguée par cet homme qui ressemble étrangement à son mari..

Les romans intitulés « Une si longue absence sont signés respectivement :

  • Annie Plait qui raconte le destin hors du commun de son aïeul Jean Gobaud. Un voyage dans le temps, un destin porté par l’amour.
  • Craig Lancaster, lui parle de Mitch qui voit sa vie lui échapper : son mariage bat de l’aile, sa carrière ne décolle pas et ses liens avec Jim, son père, sont distendus. Quand ce dernier lui téléphone à plusieurs reprises, la femme de Mitch y voit la possibilité pour son époux de reprendre sa vie en main. Elle le pousse à rejoindre son père dans le Montana. Commence alors un long voyage à travers les Etats-Unis et les souvenirs du lointain été qui a tout changé…
  • Dan Devannes évoque Gus (un chien) qui a été enlevé à Barcelone par des organisateurs de combats de chiens. Un univers sanglant ! Laissé pour mort sur une décharge, il est recueilli par la famille Romero…
  • Victoria Murray : vivre en Australie est le rêve de Sophie, trouver l’amour aussi, alors pourquoi pas ? Ce pays, après la Cornouailles, va instiller en elle un poison délectable dont elle sait qu’elle ne guérira pas.
  • Violaine Malaval : « De son père, elle ne savait rien. Quelques photos, une légende…et le poids d’une absence qu’elle faisait semblant d’ignorer. Devait elle croire cet homme si brun, si sombre, qui prétendait lui apporter des nouvelles ? »
  • Didier Gendraud a écrit un livre sur le retour de l’absinthe
  • Georgia Bockoven nous fait vivre près de Miranda Dolan, frêle jeune femme qui a voulu mettre fin à ses jours en se précipitant du haut d’une falaise, porte en elle un lourd secret…

Et tout ça parce que je voulais dire que j’ai du mal à revenir sur mon blog.

Je suis absente pour de multiples raisons. C’est bien long et bien difficile de tout expliquer. Il y a surtout un gros coup de blues lié à l’époque sans doute. Je vieillis. Le monde me parait aller de plus en plus mal : la liberté disparait petit à petit et nous laissons faire, la désorganisation règne, le mensonge domine avec l’art de paraître… Y a-t-il encore une justice ? Est-on réellement bien soigné en France ? Des questions, toujours des questions et si peu de réponses satisfaisantes. Bref, rien ne va vraiment mal mais rien ne va très bien.

Je dois manquer de magnésium et de vrais rires. Ah les fous rires d’antan…

Share

2 réflexions sur « Une si longue absence »

  1. un titre peut en effet nous emmener bien loin !
    Je revois des vidéos du temps passé, et à chaque fois je pense sincèrement qu’ on vivait mieux, avec bien moins de stress, on riait souvent, on parlait avec son voisinage, et le monde était moins pourri et chaotique !
    Le modernisme n’ a pas que du bon, surtout par rapport au chômage, et la dictature s’ impose peu à peu malgré une assurance de démocratie

  2. bonjour chere Françoise, heureux de te retrouver, un beau titre, mais qui ne me rappelle rien, je n’ai pas lu ! peut etre le premier, mais je n’en suis pas sur, il ne m’a pas marqué !! j’espère que tu vas bien, bon dimanche et grosses bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *