Les emprunts, la dette

Si « le bonheur est dans le pré », le malheur est dans le prêt ou plutôt dans l’emprunt. Il faut un jour passer à la caisse et rembourser la dette. EMPRUNTER, voilà bien le début des ennuis. C’est ce que j’ai écrit en conclusion de mon billet « B.B. ». Je vous avoue que je suis inquiète en ce moment car nous avons fait beaucoup de bêtises depuis quelques années. Nous avons choisi de drôles de présidents et nous nous enfonçons dans les problèmes,

Il n’y a pas que les Gilets Jaunes (que l’on offre à la vindicte populaire). ni seulement le climat qui doive nous angoisser même si c’est sans aucun doute le problème le plus important du moment, il faut aussi penser à la dette que nos enfants devront rembourser.

La France s’endette de 2 665 euros de plus chaque seconde.

2 366 037 560 320 (à 1 heure 50 ce matin ; euh, il y a déjà trois jours). Allez voir le compteur en direct ICI.

2 350 milliards de dette publique, c’est le salaire de tous les fonctionnaires actuels pendant plus de 10 ans ou encore une douzaine de millions de maisons (ça en logerait des Français et des migrants).

Qui va rembourser ?

Nos enfants, à moins que… Tout s’écroule avant.

Nous avons eu de la chance, surtout ceux nés dans les années 1945/49, les baby-boomers du début. Pour ceux d’après 1950, ça a commencé à se gâter. Finis :

  • le plein emploi ;
  • la progression des salaires ;
  • l’épargne qui fructifie ;
  • la retraite à 60 ans (ou même avant pour certains).

Nous avons pu encore acheter des maisons à un prix raisonnable (chères sans doute mais bien moins qu’aujourd’hui, des logements qui ont pris beaucoup de valeur – merci l’euro !). Si nous ne les aidons pas, nos enfants vont s’endetter pour vingt-cinq ou trente ans et sur une aussi longue période bien des choses peuvent changer. Pensez à tous ces Américains qui se sont retrouvés à la rue à cause de leurs crédits (crise des subprimes), « grâce » aux banquiers, nous ne sommes à l’abri de rien.

Le pire quand on pense à la dette de la France, c’est que nos dirigeants dépensent, gaspillent sans compter. Plutôt que de limiter les gaspillages, que de baisser leurs salaires, indemnités trop élevées, de cesser de vivre comme des princes, de faire des cadeaux, ils ne pensent qu’à augmenter impôts et taxes et à brader le pays. Je me souviens de ce que m’a appris ma grand-mère, mis à part pour acheter une maison, le crédit n’est pas bon, il est préférable d’économiser, de bien réfléchir avant d’acheter et de ne surtout pas vivre au dessus de ses moyens;

Je sais que dans les écoles il existait des cours de gestion familiale pour les filles (formation ménagère et familiale). Pourquoi ne pas revenir à cela avec un public mixte ?

Pourquoi et comment notre monde est-il devenu celui du gaspillage ?

  • énergie
  • argent
  • savoir
  • formation
  • alimentation…

 

Share

1 réflexion sur « Les emprunts, la dette »

  1. Une dette mise en route par mitterand et qui depuis ne cesse d ‘enfler follement !
    Et comme aujourd’ hui les états empruntent pratiquement à taux zéro, et que la planche à billets tourne, on voit bien que c’ ‘est une tentative pour retarder une échéance qui fera mal, et il ne suffira plus d’ un sarkosy pour y faire face !
    Je te mets un lien
    https://www.bvoltaire.fr/fuite-en-avant-des-banques-centrales-pour-retarder-lexplosion-du-systeme/?mc_cid=dc591e3823&mc_eid=ead64e6ae8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.