Pourquoi ?

Pourquoi la police n’a-t-elle pas agi samedi 23 mars sur les Champs Élysées ?

Réponse : parce qu’elle n’a pas reçu l’ ordre d’intervenir, il faut que la population le sache, dit Philippe Capon, secrétaire général du syndicat Unsa Police.

Si la police n’a pas agi, c’est qu’elle n’en a pas reçu l’ordre. Ce samedi-là (23 mars 2019), les rassemblements parisiens des Gilets jaunes ont vu se produire des violences et des dégradations de grande ampleur, dégradations commises par ? Quoi qu’on veuille nous faire croire, pas des Gilets Jaunes, souvenez-vous, au début du mouvement, ils n’étaient pas violents et compte tenu de l’âge moyen des G.J. (il y a beaucoup de retraités), je ne les crois guère enclins à une violence aussi dure.

A contrario, si les Gilets Jaunes et des manifestants non violents sont castagnés, c’est qu’il y a des ordres.

Les émeutes que l’on a pu voir à Paris peuvent être qualifiées d’insurrection ; ajouter l’armée, ce sera de la guerre civile si un dérapage se produit.

Lors des événements récents, d’une part, étaient présents :

  • différents groupuscules de l’ultra gauche,
  • des groupes autonomes de casseurs ou des Black-blocs, terme qui désigne des individus pratiquant des techniques de guérilla urbaine plus qu’un mouvement en soi.
  • des délinquants et des criminels issus des cités de la région parisienne et d’ailleurs,
  • quelques individus issus de l’ultra droite qui agissaient plutôt à titre individuel ou en petits groupes,
  • des Gilets jaunes, tous inconnus des services de police (aujourd’hui, on les connait).

Même si une fouille des Gilets Jaunes était possible et même recommandée, il aurait surtout fallu assigner à résidence tous les casseurs connus des services de renseignement et des services de police ou les arrêter sur place avant les débordements.

Mais pourquoi les fiches S ou autres ne servent-elles à rien sinon à informer et à payer des employés supplémentaires ? Et surtout pourquoi laisse-t-on faire les casseurs alors qu’on arrête des Gilets Jaunes avant même les manifestations ?

 

 

Share

9 réflexions sur « Pourquoi ? »

  1. Bonjour Françoise
    Merci de ton gentil passage.
    Tout est fait pour discréditer les GJ, et pourquoi n’a ton pas arrêter ces casseurs qu’on a laissé faire on a vu cela en direct, maintenant ce jour avec l’armée je crains le pire.
    Ce gouvernement n’est pas capable de gouverner et n’a que mépris pour le peuple et fait la sourde oreille face aux cris de détresse d’une bonne partie du peuple qui le 15 du mois n’ a plus rien pour vivre, par contre pour enrichir les plus riches là il est fort ce gouvernement, on est droit dans le mur face à l’incompétence de nos gouvernants.
    Bon WE et des bises ensoleillées.

  2. Je viens de te laisser un grand commentaire, mais rien n’est indiqué que tu les modères, donc je fais un nouvel essai et j’espère que tu as bien reçu mon précédent com ????
    Beau WE et bises ensoleillées.

  3. Tout le discours du gouvernement et de castaner en particulier a consisté dès le départ à discréditer le mouvement qu’ il sait dangereux parce qu’ il dénonce une république qui n’ a plus rien de démocratique , et qui ne voit que le pognon pour les premiers de cordée.
    C’ est ce qui explique que les forces de l’ ordre encerclaient les manifestants , ne leur laissant aucune porte de sortie, gazaient et frappaient sans même que les GJ aient provoqué !
    Que par la suite, il y ait eu Dettinger, je le comprends !
    Je pense aussi que l’ ordre a été donné aux policiers de ne pas intervenir lorsque les casseurs se sont mis en branle, avec derrière la tête, la volonté de profiter du scandale provoqué pour interdire de plus en plus les manifestations futures !
    La justice ne se grandit pas en ne dénonçant pas toutes ces arrestations préventives !
    Passe une bonne journée Françoise
    Bisous

  4. Merci pour votre visite et j’ai noté le :livre dont vous me parlez.
    Bonne journée à vous.

  5. Merci pour votre visite et j’ai noté le :livre dont vous me parlez. A le trouver, ce qui ne devrait pas être difficile.
    Bonne journée à vous.

  6. tu veux sans doute parler du samedi 16 dernier, pourquoi la police n’a t elle pas agit ce jour là contre les blackblocs, on se pose tous la question, et la seule reponse possible est qu’ils n’avaient pas d’ordre, et on est bien obligés de penser, qu’ils devaient laisser faire ??? par ailleurs taper au maximum sur les GJ, qui, encerclés ne pouvaient faire grand chose ! arreter les GJ aux portes de Paris, et les fouiller ou les mettre en garde à vue, ça on sait faire !! les casseurs eux sont dejà sur place, bien organisés et surs d’etre protégés ! alors de qui se moque t on ! aujourd’hui on mobilise l’armée, avec tous les risques que ça comporte ! nous avons affaire à des fous furieux, irresponsables ! je crains le pire, chere Françoise, bisous

  7. Je ne sais pas… mais j’ai bien peur que ce ne soit pas la fin de ces violences.
    Passe une douce journée.

  8. Salut
    Tout est fait pour discréditer le mouvement des Gilets Jaunes car il fait de l’ombre au petit dictateur.
    D’ailleurs les mauvaises opinions fusent de partout dans le monde et même en Europe.
    Ce n’est pas bon pour un jeune qui brigue la direction de la CEE.
    Bonne journée

  9. Bonjour Françoise,
    je remarque que les casseurs sont là, chaque samedi depuis le mouvement dit  » des gilets jaunes », mais ils ne sont pas là, ou c’est presque anecdotique pour les autres manifestations.
    Je me demande qui tire les ficelles de ce mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.