Ô Toulouse

Une petite chanson pour le week-end. Fin de semaine dans le calme ? Je n’y crois pas beaucoup, c’est le dix-neuvième samedis de manifestations des Gilets Jaunes. La Place du Capitole est interdite à Toulouse comme les Champs-Élysées. Elle est où la liberté ? Assez de manipulations : les casseurs ne sont pas les Gilets Jaunes mais des ultraviolents ou de la racaille, souvent connus de la police.

Le gouvernement a interdit les manifestations dans certains quartiers de Paris, Toulouse et Bordeaux ce samedi. Le maire de Nice a, lui, décidé de l’interdiction de rassemblement dans un large périmètre englobant « les grandes parties stratégiques de la ville ».

Sont interdits aux manifestants à Paris, les Champs-Elysées, la place de l’Etoile et place de la Concorde, à Bordeaux la place Pey-Berland et la place du Capitole à Toulouse. Ailleurs, je ne sais pas mais partout on court le risque de voir les interdictions fleurir et les événements s’envenimer.

Restons calme, serein, en avant la chanson !

Ici, si tu cognes, tu gagnes
Ici, même les mémés aiment la castagne
Ô mon paîs, ô Toulouse
Un torrent de cailloux roule dans ton accent
Ta violence bouillonne jusque dans tes violettes
On se traite de con à peine qu’on se traite

Les Toulousains aiment la castagne mais pour ce qui est de Castaner, je ne crois pas. Les temps sont vraiment troubles. Castagner oui, castagner Castaner surtout.

Bon, on verra demain ce qui se sera passé mais je dois avouer que je crains que tout ne dérape.

***********

Pour information, copie-collé de « 20 minutes » :

Le secrétaire d’Etat à l’Intérieur Laurent Nuñez a indiqué sur BFMTV que « dès que des attroupements » seront constatés dans ces zones, il y aura «interpellation» et «amende». Ces contraventions encourues en cas de participation à une manifestation interdite ont augmenté depuis jeudi passant de 38 à 135 euros.« Juridiquement cela va être compliqué à appliquer, assure à 20 Minutes, Maître Dujardin, membre du syndicat des avocats de France. Comment distinguer une personne qui vient pour manifester d’une autre qui va faire ces courses ? »

« Et le fait qu’il y ait une interdiction de manifestation ne veut en revanche absolument pas dire que les forces d’ordre ont carte blanche pour utiliser leurs armes de façon disproportionnée. Les règles universelles doivent toujours être respectées », martèle l’avocate.

Quels sont vos droits en cas d’interpellation ?

Le syndicat des avocats a publié un nouveau tract adressant des conseils aux manifestants et résumant leurs droits en cas d’interpellation. Il est par exemple conseillé d’avoir un document sur soit prouvant son identité, de vérifier la disponibilité de son avocat avant d’aller manifester, sinon, d’en demander un commis d’office.

Tract du Syndicat des avocats de France
Tract du Syndicat des avocats de France – Syndicat des avocats de France

Vous avez le droit de garder le silence avant son arrivée ou encore de ne pas signer un procès-verbal inexact ou incomplet. « N’écoutez pas les policiers ou gendarmes qui vous promettent une sortie plus rapide ou peine plus légère si vous parlez », précise le tract. Vous avez également le droit de voir un médecin, faire prévenir un proche de votre arrestation et de demander quels sont les faits qui vous sont reprochés.

Il faut arrêter avec le « deux poids, deux mesures ». Benalla et autres sbires sont dehors, voyagent, courent toujours et sont traités avec respect ;  alors pourquoi pas les Français trop dociles bien souvent ?

Share

4 réflexions sur « Ô Toulouse »

  1. ce qui me dégoute un peu, c’ est la complicité des forces de police, et leur connivence avec le gouvernement et la justice qu’ ils critiquent pourtant d’ ordinaire !
    On se fout du monde, une manifestation c’ est un grand rassemblement !
    Un gouvernement qui ne propose que la répression , alors qu’ il a démontré son incapacité à anticiper !
    Merci pour la chanson

  2. …c’est à croire qu’ils cherchent les complications, l’occasion d’arreter quelqu’un
    dejà les grands leaders GJ ou politiques sont systematiquement mis en cause , accusés de tous les maux, fomenteurs de troubles , où alors ils ne comprennent pas qu’ils ont semé la haine par leur mépris et continuent de la semer, tout peut arriver , chère Françoise bon weekend bises

  3. Je ne sais plus que penser de ces GJ, au départ je comprenais est était pour maintenant avec tous ce qu’il se passe, je m’interroge du bien fondé de tous cela, surtout que l’on voit clairement maintenant de GJ faire aussi preuve de violence comme si il laissait leurs bas instincts parlé….Certains ne sont plus aussi blanc que ça et ça jette une mauvaise image sur le mouvement sans parler des vrais casseurs. Bisous Merci de ta visite chez moi c’est gentil

  4. Toulouse ma ville…
    Le centre ville a subi des fortes dégradations, c’est une catastrophe pour les commerçants.
    Rien ne peut justifier une telle violence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.