Paie et tais-toi

Malgré les belles intentions libérales proclamées par le gouvernement, l’analyse des chiffres montre que le modèle français « je dépense et je taxe » a encore de beaux jours devant lui et que l’esprit réformateur a été « adapté » : le prélèvement à la source sera fait, on gèrera les erreurs au coup par coup (au détriment de certains contribuables, c’est sûr) mais on ne réduit pas les dépenses du président et de sa cour, bien au contraire.

Emmanuel Macron qui attache beaucoup d’importance à la solennité de son pouvoir et aux avantages que lui procure ce poste, avantages pour lui, mais avantages étendus à sa femme, à sa cour. Il fait de la politique comme on l’a toujours fait en France depuis plus de quarante ans, à son avantage, aux frais du contribuable, en dépensant pour lui sans vraiment compter. On retire cinq euros d’A.P.L. à des personnes aux faibles revenus mais on achète de la vaisselle neuve pour l’Élysée, on paie une coiffeuse maquilleuse spécialiste en rajouts de cheveux, on installe une piscine au bord de la mer (alors que certains Français  qui travaillent ne peuvent plus partir en vacances). Il y a vraiment quelque chose qui cloche.

Nous sommes revenus aux temps de la monarchie, les « dominants » d’un côté, la populace de l’autre, populace taillable et corvéable à merci, silencieuse, abrutie, peut-être bientôt affamée. Dans ces conditions, on ne peut s’étonner de voir les détenteurs du pouvoir s’y accrocher, coûte que coûte. Il n’est pas surprenant non plus de voir les opposants devenir  soudain de fervents partisans de Jupiter dès lors qu’il leur propose un poste en vue, bien rémunéré et porteur de privilèges. Pour tous ceux qui aspirent à, officiellement, se « dévouer au bien commun », la situation est beaucoup trop bonne pour être refusée. Comment ces privilégiés peuvent-ils vouloir véritablement réformer en profondeur un système qui les avantage ? Ils ne sont pas fous, ils cherchent le(ur) profit maximum. Nous, nous payons les largesses de Jupiter et les inconséquences de ses ministres et autres « attachés ».

Aucune loi de moralisation de la vie publique ne changera quoi que ce soit tant que le pouvoir politique ne sera pas soumis à des règles précises, dures, rigides.

Bien que nous soyons en République, le fait du prince est courant, quotidien et nous ne pouvons même plus être indemnisés en cas d’abus notoire de l’administration.

« Paie et tais-toi », voilà la règle nouvelle pour le Français moyen. Combien de temps encore le mouton acceptera–t-il d’être tondu ?

Share

3 réflexions au sujet de « Paie et tais-toi »

  1. C’ est exactement ce que je dénonce depuis quelques années.
    Le système est devenu pervers, et la démocratie n’ est plus qu’ un vain mot !
    Il faut déjà, comme pour les fonctionnaires, que le casier judiciaire soit vierge !
    Il ne faut plus de juges nommés par le gouvernement !
    Il faut des engagements écrits, et qui non tenus entraînent systématiquement la démission !
    Il faut tenir compte des abstentions et des bulletins blancs, et décider d’ un minimum de voix pour être élu, et la justice veut qu’ il y ait la proportionnelle !
    et tout sujet important, ne serait ce que par son coût, comme l’ immigration, soumis à un référendum comme en Suisse
    Nous n’ avons droit qu’ aux promesses, aux taxes et impôts
    IL faut souper le tronc du cocotier
    Bonne journée Françoise
    Bisous

  2. …ah oui le cocotier mérite d’être secoué tres fort, aujourd’hui le Senat auditionne une barbouze, que va t il dire ? panique générale, certains rats commencent à quitter le navire ! mauvais signe, secouer le cocotier serait surement salutaire, mais je crains que ça finisse en guerre civile ! et pas seulement contre les musulmans , mais entre français , nous sommes tellement divisés ? en attendant payons !! bonne journee chere Françoise, bisous

  3. Salut
    Macron est un bisounous qui croit être dans une cage royale où l’on ne peut pas l’atteindre.
    Il a été placé là par des gens très riches qui sont à la solde des musulmans qui pratiquent un islam rigoriste.
    Il est bien évident que Macron sera lâché dès que ces musulmans seront au pouvoir ou alors comme l’ont prédit certains (Houellebecq), il commandera tant qu’il gardera sa tête…..?
    Les français devront certainement faire une révolution s’ils veulent retrouver la paix et leur pays.
    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *