Respect

Une fois de plus, je suis allée consulter mon ami Larousse pour être bien sûre de la définition du mot respect. Et voilà ce que j’ai lu :

  • Sentiment de considération envers quelqu’un, et qui porte à le traiter avec des égards particuliers ; manifestations de ces égards : manquer de respect à quelqu’un.
  • Sentiment de vénération envers ce qui est considéré comme sacré : le respect des morts.
  • Considération que l’on a pour certaines choses : le respect de la parole donnée.

Me voilà rassurée sur ma maitrise de la langue française : je comprends bien le sens des mots. Pour ce qui est du respect le sens a disparu ou il a bien mal évolué. Comment voulez-vous qu’on fasse du respect une valeur quand plus personne ne respecte l’honneur et la parole donnée ? Je comprends qu’il puisse exister des cas de force majeure, des impondérables dirait mon mari mais il y a bien un problème actuellement. Égoïsme ? Individualisme ? Je m’en-foutisme ? J’ai l’impression que l’autre n’a pas d’importance si le confort personnel semble attaqué.

Nos ancêtres n’avaient pratiquement pas besoin de consigner quoi que ce soit sur des papiers même quand ils savaient écrire. Tout se passait oralement et le respect de la parole était culturellement fondamental. La parole engageait l’homme dans tous les domaines de la vie, on se faisait confiance mutuellement quand il s’agissait de vendre, d’acheter, de prêter ou d’emprunter quelque chose ; il n’y avait pas de contrats ou de papiers signés et tout individu qui ne respectait pas sa parole était considéré comme un « sous homme » alors qu’aujourd’hui les choses ne se passent plus de la même façon : celui qui arnaque l’autre est un petit malin que personne n’ose arrêter.

Les modèles du genre sont nos hommes politiques. Souvenez-vous du fameux « les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent.« 

En voilà une belle morale !

3 réflexions au sujet de « Respect »

  1. je me souviens dans un restaurant, boulevard D’ Austrasie à Nancy, de ces ventes qui se concluaient en se tapant dans la main, pour la vente de bétail, et il me semble que dans le monde agricole cette coutume perdure !
    Le monde a changé, c’ est le paraître qui compte et la réussite !
    Il suffit de voir à qui on attribue certains prix Nobel, et que dire de la légion d’ honneur !
    Mais c’ est normal quand on voit disparaître la morale et apparaître le spectre de Sodome et Gomorrhe !
    Passe une bonne journée Françoise
    Bisous

  2. Il n’y a plus de respect, dans beaucoup de domaines.
    Ca me fait penser au vouvoiement qui est une marque de respect !
    Et pourtant, il y a un paquet de gens que je vouvoie mais ne respecte absolument pas et ils seraient surpris de savoir ce que je pense d’eux …
    Bonne fin de semaine, en espérant que les beaux après-midi continuent !
    Bisoux, ma très chère françoise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *