Sagesse, confort, révolte…

La Révolution Française de 1789 a été la seule révolte digne de ce nom, c’est grâce à elle que la démocratie a tenté de faire son chemin un peu partout sur la planète. Certes il y a bien eu une révolution en 1786 aux États-Unis et la Déclaration d’Indépendance s’en est suivie mais ce n’était pas la même chose : les révolutionnaires français de 1789 ont rejeté le système féodal et la monarchie de droit divin, ils ont pensé créer un monde nouveau, une société idéale, démocratique, égalitaire.  Cela semblait bien parti.

Nous constatons qu’il en est rien aujourd’hui. Adieu idéal démocratique ! Nous savons aussi quels événements ont touché notre pays. Qui n’a jamais entendu parler de la Terreur de 1793-1794, des conditions de vie misérables des travailleurs au XIXème siècle ? Qui ne voit pas les inégalités criantes actuelles au sein de notre pays ? Qui n’a jamais été confronté à l’injustice ?

Les privilèges ont été rétablis.

Des groupes nous volent pouvoir et liberté. Nous leur donnons notre voix et ils nous volent la parole. Nous nous laissons faire, nous ne savons plus comment nous défendre. Nous n’avons plus de courage. Nous nous sentons obligés de choisir entre peste et choléra, oubliant qu’on peut demander à être écoutés et à revendiquer un choix véritable.

Moi en 2002, j’ai déjà refusé d’offrir à Jacques Chirac « un score de république bananière ». 82% des voix. Pff ! Allez-vous recommencer à donner votre voix contre quelqu’un et non pour un programme ? La situation actuelle faite d’incertitudes est une conséquence de ce scrutin de 2002 dont les résultats n’ont pas été pris en considération. Pour faire croire à un rassemblement, Jacques Chirac s’est contenté de nommer à Matignon Jean-Pierre Raffarin et il a fait entrer le loup Sarkozy dans la bergerie. On connaît le résultat : ce fut le premier quinquennat inutile (les résultats des deux suivants ne furent pas plus reluisants).

Nous avons le droit de vote et nous devons nous en servir. Nous devons voter. Ensuite, selon les résultats, nous pourrons demander à être véritablement entendus. Nous pourrons donner de la voix, faire du bruit puisque nos voix (les bulletins de vote) n’auront servi à rien. Je m’explique.

Si les abstentionnistes peuvent être vus comme des « je m’en foutiste » qui ne se manifestent pas, qui laissent faire, les citoyens qui se déplacent pour voter et s’expriment par un vote blanc doivent être pris en considération. Voter blanc c’est dire que l’on ne veut pas plus de l’un que de l’autre de ces deux candidats qui se battent pour le poste suprême et qu’il faut revoir, réécrire le déroulement des scrutins pour que nos votes représentent la volonté des citoyens.

  • Pourquoi les votes « blancs » et « nuls » sont-ils décomptés ensemble ?
  • Blanc ce n’est pas nul. Auparavant, la distinction était faite entre blancs et nuls ; la signification n’est pas la même.
  • Pourquoi un bulletin blanc n’est-il pas disponible dans les bureaux de vote ?
  • Le candidat élu avec peu de voix est-il réellement représentatif et surtout légitime ?

N’oublions pas que lors du second tour le candidat élu est celui qui obtient le plus de voix or l’évidence apparait facilement. Imaginons un pays avec 12 000 électeurs inscrits sur les listes. S’il y a 50% d’abstention le jour du scrutin, on aura 6 000 votants.

Sur ces 6 000 votants, imaginons que : 1950 personnes votent pour le candidat A (soit 16,25% des inscrits), 1 949 pour le candidat B (16,24%) et les 2 101 autres bulletins (17,50%) sont répartis ainsi : 195 nuls (1,62%) et 1 906 blancs (15,88%).

Il y aurait presque une égalité entre trois « partis » : A, B et blanc mais A sera élu. Un candidat ayant obtenu 16,25% des suffrages des inscrits est-il légitimement à sa place ? Certes il a recueilli 50,01% des suffrages exprimés contre 49,98% à son adversaire mais les citoyens seront-ils satisfaits ? Auront-ils été entendus ? Écoutés ?

NON sans aucun doute et c’est ce qui risque de donner des lendemains houleux. Il y aura des «poussées de fièvre collective». Dans quelles conditions et avec quelles conséquences ? Sans être pessimiste, on peut craindre le pire. Notre pays étant toujours en « État d’urgence », il sera facile de faire taire le peuple SAUF si l’armée et la police se révoltent contre le gouvernement.

Qui sortira gagnant de cette situation ?

Malheureusement, la révolte authentique, courageuse dont on peut rêver n’aura pas lieu. Nous laisserons faire… à moins que les jeunes qui se sont révoltés en votant Mélenchon ne prennent le taureau par les cornes.

J’ai encore des doutes sur cette révolte car la société de consommation est apparue et a « offert » un bonheur confortable accessible à tous. L’hédonisme rend toute idée de révolte impossible. Voilà qui renvoie à Aldous Huxley, « Le Meilleur des Mondes » : « On ne peut pas faire des tacots sans acier et l’on ne peut faire de tragédies sans instabilité sociale. Le monde est  stable, à présent. Les gens sont heureux ; ils obtiennent ce qu’ils veulent, et ils ne veulent jamais ce qu’ils ne peuvent obtenir. Ils sont à l’aise ; ils sont en sécurité…; ils ne peuvent s’empêcher de se conduire comme ils le doivent… ». 

En résumé : quand on a gagné le bonheur, la société est stable. Joli troupeau de moutons ou de veaux !

Mais les gens sont-ils heureux ?

Nos jeunes sont-ils heureux ?

NON sans aucun doute. Alors ?

Que va-t-il se passer ?

Et vous, qu’allez-vous décider dimanche prochain ?

Share

5 réflexions sur « Sagesse, confort, révolte… »

  1. Je suis entièrement d’accord avec tout ce que tu dis et oui, j’irai voter mais blanc.
    Je ne veux pas que Macron tout comme Chirac en 2002 arrive à 80 % des voix pour ne pas en tenir compte par la suite.
    La révolution en fait n’a pas réellement abouti, nous sommes toujours dans une monarchie mais présidentielle et la société est toujours fractionnée en classes sociales et cela de plus en plus.
    Choisir entre ces deux candidats, c’est soit la mondialisation soi-disant heureuse, avec les gens d’en haut, soit le repli sur soi mais avec des gens d’en haut également, car Marine le Pen fait bien partie du sérail. Et qui est toujours pris au piège ? les gens d’en bas, les sans dents, comme dirait ce minable Hollande.
    J’ose espérer que la jeunesse va bouger au cours des cinq années à venir, c’est de leur avenir dont il s’agit, à eux de le prendre en mains.
    Bon week-end, Françoise, malgré tout ça !

  2. oui, la caste politique s’ est peu à peu rendue des privilèges que la révolution avait abolis.
    IL est indispensable que les bulletins blancs aient la même valeur qu’ un candidat, parce que quand même, quel candidat peut prétendre représenter les français s’ il est élu avec une minorité d’ entre eux !
    Mais surtout, dans l’ état, quel candidat peut prétendre gérer son pays quand celui ci est dépendant des volontés européennes et allemandes surtout !
    Je voterai donc pour la candidate qui veut rendre la souveraineté à la France
    Passe une bonne journée Françoise
    Bisous

  3. chere Françoise, electeur de JLM, j’espère comme Clara que notre jeunesse se reveillera dans les cinq ans à venir , devant le choix du 2eme tour, j’ai trop peur que le nombre d’abstentions fasse pencher la balance en faveur de MLP, je voterai donc Macron, je ne me fais aucune illusion sur ce produit du liberalisme, mais je me refuse à une dictature de l’extème droite, bon weekend chère Françoise, grosses bises

  4. Bonjour,
    Je viens de lire votre com sur « je suis stupide ».

    Non, je ne voterai pas blanc, tant que ces bulletins ne seront pas pris en compte.
    (‘l’Idéal serait que le vote soit obligatoire, mais que les bulletins blancs soient pris en compte. Un minimum de voix devrait être imposé et tout candidat ayant moins que ce quota, fut il celui qui a le plus de voix, devrait être considéré comme inéligible pendant 10 ans minimum pour le premier tour. Un candidat faisant moins de 50% des inscrits au second tour devrait lui aussi être inéligible pendant 5 ans minimum. Nous n’aurions pas eu, ainsi, à subir Hollande pendant 5 ans, ni Macron à Bercy pendant plus de 2 ans!)

    Voter blanc, c’est apporter des voix à celui (ou celle) dont on ne veut pas.

    Et je ne veux pas de Macron, ce déséquilibré mental, qui marche sur l’eau en pensant printemps, parce que la politique est mystique et qu’il est largement au dessus des illettrés avec lesquels il doit communiquer avec un hygiaphone, et à cause desquels il doit se désinfecter les mains après leur avoir serrer les leurs, manipulé par sa mère-épouse et par une multitude de vieux politiques et/ou de vieux people sur le retour.

    Je ne veux pas payer, encore et encore, avec ma maigre retraite pour toèus ceux qui ne pensent qu’à vivre sur le dos des autres.

    Je ne veux pas payer pour des idées qui ne sont pas les miennes;

    Je n’apprécie pas Marine Le Pen, . Mais j’apprécie N Dupont Aignan, qui saura adoucir le programme de Mme Le Pen (qui est la copie conforme du programme de M Mélenchon)

    Je me refuse à une dictature des médias et autres politiques véreux de gauche.

    Au moins, si cela va mal, je pourrai remettre en question mon vote par défaut.

    Sinon, eh bien je ne me sentirais pas le droit de me plaindre, puisque j’aurai choisi de laisser les autres choisir pour moi.

  5. Merci de votre commentaire. Nous sommes encore dans un pays où nous pouvons tous nous exprimer et c’est ce qui est bon. Nous avons le droit de penser comme bon nous semble, le problème est que bon nombre de gens ne pensent pas et se laissent manipuler en croyant aux promesses qui sont faites ou aux angoisses qu’on leur impose.
    Je vous laisse libre de voter par défaut moi je ne peux pas choisir entre deux qui ne me conviennent pas.
    Avez-vous pensé que certains abrutis (il y en a) sont racistes et que le délit de faciès risque d’être dangereux pour tous ceux qui n’ont pas la bonne couleur ou la forme d’yeux qui convient ?
    Je sais de quoi je parle sur ce coup-là. Une famille asiatique a beau parler français, envoyer ses enfants à l’école, travailler dur, payer des impôts, il y aura toujours un gros malin pour « faire de l’humour » sur le dos de ces gens un peu différents par leur physique. Il y a même pire mais ce n’est pas le sujet de cette discussion.
    Voter pour qui vous voulez et moi je voterai blanc en espérant que les BLANCS seront entendus cette fois ou très bientôt car il faut changer notre société.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *