Voleur(s)

Je suis silencieuse depuis quelques jours et pour quelques temps encore mais je ne suis pas coupée du monde. J’ai voté lors du premier tour, je me suis trouvée bien embêtée le soir quand j’ai vu le choix qui nous est proposé pour le second tour. Certes, chacun est libre de ses opinions et de ses choix mais comment en est-on arrivé là ? Depuis 2002 nous ne faisons que choisir celui qui nous semble le moins pire. Pourquoi ne pouvons-nous pas choisir et mettre en œuvre une politique enfin bonne pour notre pays, pour nous citoyens français ? Pour le moment, nous n’entendons que des promesses intenables.

Oui, j’ai l’impression d’être dans les souks où des marchands de tapis vantent leur marchandise. Une fois le tapis vendu « démerde a ou » dirait un créole de La Réunion.

J’entends brailler, crier, promettre et je suis mal à l’aise. Pourquoi certains politiques s’égosillent-ils ? Ils braillent quelquefois comme des putois. Et voilà que mon cerveau part en vadrouille.

Putois vient de la racine latine « putare » qui a donné le verbe députare en bas-latin et députer en français qui signifie soit déléguer soit émonder, tailler. Moi, je n’ai pu m’empêcher de faire le rapprochement avec le mot « putain » (et son activité physique de soulagement) et le mot « député » à l’activité officiellement plus intellectuelle.

Pourquoi dit-on « crier comme un putois » ? La bestiole est-elle réellement bruyante ? Mais c’est une petite bête. Par contre un député non réélu peut se mettre à crier comme un putois
Et oui, pas élu, pas de protection ! La justice peut déterrer des affaires que l’immunité parlementaire avait gelée et la M…. ressort d’où une odeur nauséabonde qui entoure le(s) député(s) : « putois » (tu pues, toi !)

Je reviens à du plus « sérieux ». Oui les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent et nos politiques ne sont plus à un mensonge près. Ils sont tous à la recherche de leur confort et des avantages personnels qui sont attachés aux charges qu’ils briguent. Je reviendrai rapidement avec (ce soir ou demain) avec des articles plus sérieux mais pour le moment, j’essaie de vous faire sourire avec quelques mots qui doivent vous donner à réfléchir.

Dans la vie, il existe deux types de voleurs :

1- Le voleur ordinaire : celui qui vous vole votre argent, votre porte-feuille, votre montre, votre téléphone, votre voiture, etc.

2- Le voleur politique : (le pire à mes yeux) celui qui vous vole votre avenir, vos rêves, votre savoir, votre salaire, votre éducation, votre santé, votre force, voire même vos enfants pour en faire de la chair à canon, et surtout qui vous vole votre moral et votre sourire.

Une grande différence entre ces deux types de voleurs, c’est que le voleur ordinaire vous choisit pour vous voler tandis que le voleur politique, c’est vous qui le choisissez pour qu’il vous vole.

L’autre grande différence qui n’est pas des moindres, c’est que le voleur ordinaire est traqué par la police, tandis que l’autre, le voleur politique est le plus souvent protégé par cette même police.

A méditer avant de choisir votre voleur !

 

Share

2 réflexions sur « Voleur(s) »

  1. Bonjour Françoise,
    J’étais passée ce matin de bonne heure pour voir si tu avais donné ton avis et il n’y avait rien encore.
    Tu as raison de dire qu’on vote toujours pour celui qui nous semble le moins pire et dans ce qui nous est proposé pour le 7 mai, c’est le cas, sauf qu’ils me paraissent nuls tous les deux pour des raisons différentes.
    Je dis que je n’irai pas voter mais je pense que j’irai voter blanc en effet, car quoi que j’en dise je suis attachée au droit de vote.
    J’attends ton article suivant.
    Bonne journée à toi.

  2. Que dire sinon que les primaires sont une catastrophe pour ceux qui croyaient encore à l’ alternance.
    Trop de promesses non tenues, font qu’ on ne croit plus aux nouvelles.
    D’ un côté, un amateur de plus d’ Europe, et donc de plus de délocalisation, de moins de souveraineté encore, de l’ autre, une femme qui veut le contraire, donner la préférence aux français, casser l’ immigration, c’ est ce que je veux pour l’ avenir !
    Pourquoi parler de haine ou de racisme ?
    Comme disait Coluche, personne ne trouve à redire quand on dit l’ Afrique aux africains !
    Passe une bonne journée Françoise
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *