Sur la mer Baltique

Comme prévu (juste quelques jours avant),  j’ai quitté la Finlande par bateau à Helsinki. J’avais pris des ferries à plusieurs reprises pour de courtes traversées mais celle-là était bien plus longue (dix-sept heures) et le bateau bien plus gros (plus de 2 500 passagers).

Le port d’Helsinki n’est qu’à quelques centaines de mètres du centre-ville, il est donc très facile de s’y rendre, à pieds ou en voiture.

Port Ouest d'Helsinki : carte

J’ai choisi (au hasard) la compagnie Silja Line.

We offer an enjoyable travel experience that exeeds customers expectations and makes them want to return

Le bateau sur lequel j’ai embarqué avec ma famille et la voiture, le « Silja Symphony » peut transporter 2 852 passagers.img_0264

Long de 203 mètres, il a été construit en 1991 à Turku en Finlande.  Il y a de nombreux ponts : treize au total. En voilà la liste (merci Wikipedia).

  1. Salle des machines
  2. Salle des machines, cabines de classe Tourist II
  3. Pont-garage, cabines de l’équipage
  4. Pont-garage, cabines de l’équipage
  5. Spa, driver’s club, cabines de classe Seaside et Tourist II, cabines de l’équipage
  6. Centre de conférence, Bistro Maxime, Café Orient, Buffet Serenade, boutiques
  7. Night Club et casino  Atlantic Palace, boutiques (hors-taxes comme au pont 6 ; mais aux prix prohibitifs pour certaines) et plusieurs restaurants : el Capitan, Happy Lobster et Bon Vivant, bars Mundo Tapas & Seafood, pub Old Port, salle de jeux pour enfants Siljaland
  8. Night club Atlantic Palace, cabines de classe Seaside et Promenade.
  9. Suites, cabines Seaside, Promenade et Tourist I.
  10. Commodore lounge, cabines Commodore, Seaside, Promenade et Tourist I.
  11. Silja suite, cabines Commodore, Seaside, Promenade et Tourist I.
  12. Sundeck avec sauna, pscine et jacuzzi, cabines de l’équipage.
  13. Passerelle (je n’y suis pas montée), j’ai juste pris quelques photos).

Avant d’embarquer par le bas (niveau 3 pour nous), nous avons fait la queue, pare-chocs contre pare-chocs en attendant l’autorisation de rentrer dans le ferry. Autour de nous, il y a des voitures, des camping-cars, des camions, des bus qui  vont tous s’entasser dans le ventre du ferry. En regardant les autres entrer, juste devant soi, on a l’impression d’être des Pinocchios avalés par la baleine.img_0266

Une fois la voiture collée entre deux autres, nous pouvons sortir de notre véhicule et accéder à la cabine (niveau 11) par des ascenseurs, pas si nombreux au niveau 3.img_0464 img_0465

Voilà le couloir qui mène à notre cabine.img_0407

Nous posons notre sac (oui, un pour six, nous sommes organisés et nous savons nous limiter : brosses à dents, savons et vêtements-propres) img_0273et nous montons sur le sun-deck où la foule commence à arriver.img_0284

Certains ont déjà fait le choix de la piscine,

d’autres du bar,img_0299

nous nous choisissons la vue sur Helsinki ensoleillée à la poupe.img_0295

Au bout d’un moment, mes petits-enfants, rassasiés du spectacle du port et curieux de voir la salle de jeux, sont partis avec ma fille, leur maman, au pont 7.img_0389

tallink_silja_galaxy_childrens_play_area

img_0395

Mon mari et moi avons pris deux fauteuils pour regarder paisiblement la ville d’Helsinki s’éloigner. Il est 17h pile poil. (Tiens, c’est curieux, on dit « la ville s’éloigne » alors que c’est nous qui partons).img_0304

Bye bye Helsinki ! La dernière fois, c’était en avion et c’était moins… spectaculaire.img_0311

Là, nous croisons des tas de petits bateaux, ilots, pharesimg_0327

et nous voyons Suommenlina, une forteresse classée au patrimoine Mondial de l’UNESCO.  Afficher l'image d'origine

C’est  magique ! Les mouettes suivent le ferry pendant un moment.

Nous sommes sur la mer Baltique.

img_0345

Nous décidons d’aller voir les ponts les plus animés, accessibles par de nombreux ascenseurs et là surprise ! On dirait un centre commercial.img_0375

Difficile de croire que nous sommes sur un bateau, encore moins sur un ferry, d’où les questions de mon petit-fils : « On est toujours sur le bateau ? »  tallink_silja_silja_symphony_sweet_shop

Il y a des boutiques, des restaurants et une « hauteur sous-plafond » impressionnante ! Notre repérons notre cabine qui, comme beaucoup d’autres, donne sur le « mall ».img_0376

C’est donc parti pour 17h30 de voyage (ce n’est pas bien rapide mais, au moins, ça laisse du temps tranquille).

L’heure du diner approche et comme à midi, le déjeuner a été frugal sur le marché du port, nous cherchons le restaurant qui conviendra à la famille. Il y a déjà du monde et nous réservons une table pour plus tard. Le serveur nous remet  Base Cuisine + Montre Bipeur - MONO, un bipeur qui ressemble à ça pour nous prévenir dès qu’une table pour six sera libre. Heureusement qu’il y a les téléphones portables pour regrouper la famille qui se disperse sur le bateau.

Le repas est agréable (poissons agrémentés de différentes manières pour nous), le service efficace et par la « fenêtre » nous voyons la mer.

Puis petite promenade digestive. La nuit arrive.img_0386

Et la nuit, on dort… ou pas. Personnellement, je dors peu (pas longtemps) mais bien, partout, quand j’ai sommeil. Je suis surprise que certains (dont une de mes amies) ne dorment que dans le noir total, avec SON oreiller (qu’elle emporte en voyage), dans des conditions optimales : silence, lit, etc). Moi j’ai dormi en avion, en train et en bateau sans problème. J’ai donc choisi la couchette du haut, j’ai lu puis dormi ; au petit matin, en sentant des vibrations et des mouvements du bateau, je me descendue pour aller voir le lever de soleil et l’immortaliser en photos. img_0430

Le bateau  se faufilait encore entre des ilots.img_0434

Je suis retournée dans la cabine avertissant les plus âgés que le spectacle valait la peine de se lever. J’ai laissé les deux petits dormir encore un peu. La route du retour allait être encore longue.img_0482

Le spectacle à l’arrivée est magnifique sur le pont : toujours ces petites iles caractéristiques des côtes scandinaves défilent.img_0518

La ville et le port de Stockholm se rapprochent.img_0539

Cette fois, ça y est, c’est sûr, nous avons quitté la Finlande. Nous sortons du bateau.img_0542img_0547

Toute comme une Tesla rouge, une voiture qui fait rêver mon fils.img_0554

Nous sommes à nouveau en Suède.img_0576

C’est le retour mais je n’ai même pas parlé de l’aller. J’y reviendrai. Il y a eu tant de découvertes.

Share

1 réflexion sur « Sur la mer Baltique »

  1. ce genre de ferry est comme une ville sur la mer, et il n’ est pas rare qu’ au début, on s’ y perde !
    On a intérêt à bien noter la place où on a laissé sa voiture.
    C’ est vrai que c’ est un spectacle de voir la ville s’ éloigner, , et c’ est la même chose à l’ arrivée !
    C’ est une expérience à vivre, merci de nous avoir fait participer, et merci aussi pour ces jolies photos d’ aube et crépuscule !
    Passe une bonne journée Françoise
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.