C’est dimanche (189)

En ce dimanche 29 mai 2016, c’est la fête des Mères, une fête devenue essentiellement commerciale mais les mamans méritent bien une journée d’hommage même si, chaque jour, on devrait remercier et admirer celles qui se dévouent souvent bien au delà du raisonnable. Comme c’est dimanche et que chaque dimanche j’essaie de vous faire sourire, je suis sûre qu’on peut rire en pensant aux mamans.

Bonne fête ! Bon dimanche à toutes et tous.

Sourions d’abord en pensant à la mère parfaite, celle que nous voudrions être, celle qu’on vante au cinéma et dans la publicité et que nous n’avons jamais été et que nous ne serons jamais (mais on s’en fout et on le dit. Du moins, on essaie de se moquer de ces diktats.) Oui, la mère parfaite qu’on admire, qu’on voudrait imiter nous contrarie au final. On l’assommerait volontiers à coups de rouleau à pâtisserie…

Vous l’avez vue celle qui arrive à tout faire : tenir une maison (ou un appartement) nickel, qui est toujours là pour ses enfants, qui a une brillante carrière professionnelle, qui mijote de bons petits plats, change les couches, donne les biberons, aide aux devoirs avec le sourire, repeint les murs en robe du soir sans se tacher, maquillée, parfumée, bien coiffée, avec des ongles impeccables (jamais abimés par les produits d’entretien et les lessives à répétition), celle qui est toujours propre sur elle, élégante et qui réussit à sentir bon en permanence malgré les tétées, les rots, les biberons régurgités et les diarrhées explosives… Elle nous enquiquine pour ne pas dire elle nous emmerde cette foutue mère exemplaire.

Il est impossible de tenir le cap en permanence et les mamans d’aujourd’hui, comme celles d’hier, font, en général, tout ce qu’elles peuvent pour que « tout roule », pour que tout tourne rond. Alors ne les critiquez pas, elles le font suffisamment toutes seules, elles sont très souvent auto-critiques sans compter qu’en plus, elles ont des copines qui se chargent de les démoraliser, tout comme leur belle-mère et leurs belles-sœurs sans enfant qui les conseillent : « Moi je ne ferais pas comme ça si j’avais des enfants, maintenant« . Ben justement… T.G. (ta gueule) ! Je ne conseille pas cette réponse mais quelquefois c’est la seule que l’on a. Selon son caractère on trouvera (ou pas) celle qui passera le mieux ou au contraire le plus mal.

J’ai vieilli, j’ai envie de dire aux jeunes  mères enquiquinées par les un(e)s et les autres : faites la sourde oreille, ne dites rien, c’est plus reposant.

*****

Les mères qui tentent encore d’êtres parfaites sont des optimistes, des rêveuses qui n’ont pas le sens des réalités. Vous êtes tellement bien : vous faites ce que vous pouvez, le mieux possible. Moi, j’ai fait comme ça ; j’ai fait ce que j’ai pu, le mieux possible.

Aujourd’hui, au vu des résultats et de ce que je constate, je trouve que je m’en suis plutôt bien tirée. Quant à ma belle-sœur, celle qui était la plus prodigue en conseils (stupides pour la plupart), est restée une vieille fille sans enfant, seulement préoccupée par elle-même et ses petits bobos.

Je dis à toutes les mamans : faites pour le mieux, faites ce que vous pouvez et n’ayez pas honte de demander de l’aide de temps en temps. Tout le monde comprendra. Je ne sais pas si vous l’avez remarqué mais dans les pubs et les films, on croise de plus en plus souvent des mères surprenantes : malheureuses, nymphomanes, adolescentes attardées et même dealeuses.

Afficher l'image d'origine

Voilà enfin deux petites histoires pour sourire :

 *****

Une jeune femme dit à son médecin : – « Docteur, je n’ai jamais osé vous en parler, mais je n’en peux plus. Mon mari ne pense qu’à sa mère, parle d’elle sans arrêt, compare tout ce que je fais à ce qu’elle fait, en mieux bien sûr. Je cuisine une blanquette ?« Celle de maman est plus légère. »J’achète une robe ? « Maman ne mettrait pas une couleur aussi criarde. » Je lui offre une cravate ? « Quand j’étais célibataire, maman avait un goût très sûr pour les choisir. » Et maman ceci, et maman cela ! »

– « Écoutez », dit alors le médecin,  » il y a un domaine où il ne peut pas faire de comparaisons, c’est le sexe. Alors vous allez acheter des sous-vêtements très affriolants, et quand ce soir votre mari rentrera du travail, vous l’attendrez étendue sur votre canapé, uniquement vêtue de dessous très sexy. Là, chère madame, plus question de la belle-mère !  »
La jeune femme écoute les conseils du docteur, entre dans une boutique de lingerie, et quand le soir son mari revient à la maison, il la trouve allongée nue le canapé vêtue seulement d’un slip et d’un soutien-gorge de dentelle noire, d’un porte-jarretelles noir et de bas noirs . Et il s’écrie :
– « Mon Dieu ! Il est arrivé quelque chose à maman ? »

*****

Un homme a été radin toute sa vie, il a rendu sa femme et ses enfants malheureux à cause de sa radinerie. Sur son lit de mort, il fait jurer à sa femme de l’enterrer avec tout son argent, Sa femme fini par jurer,

Après l’enterrement elle explique tout cela à ses amies qui lui disent qu’elles espèrent bien qu’elle ne l’a pas fait. Alors elle avoue qu’elle a bien obéi.

-« OUI, je l’ai fait. Je lui ai donné tout son argent. Je lui ai fait un chèque. C’est dans la poche du costume qu’il aimait tant et que je lui ai enfilé pour son dernier départ. »

*****

Deux petites phrases :

Ceux qui disent dormir comme un bébé, en général, n’en ont pas.

Les parents qui ne battent jamais leurs enfants sont en général ceux qui ne courent pas assez vite.

*****

et un dessin :

Afficher l'image d'origine

*****

Bon dimanche et « Bonne fête » à toutes les mamans.

Share

2 réflexions sur « C’est dimanche (189) »

  1. De toutes façons, chaque cas est particulier et la grande majorité des mères fait pour le mieux !
    Comme on dit, les conseilleurs ne sont pas les payeurs, alors les conseils n’ ont pas grand intérêt !
    Bon, si les fils aiment leur mère, les filles aiment leur père !
    Et Dieu savait ce qu’ il faisait en inventant le sexe !
    Bonne journée Françoise
    Bisous

  2. Moi aussi en retard je te souhaite bonne fête .super ton article j’adore .bises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.