Pourquoi ?

Pourquoi ? L’enfant s’ouvre sur le monde et fait des découvertes étonnantes. Comme il ne les comprend pas toujours, il se met à poser de nombreuses questions et chaque réponse entraîne une nouvelle question : « Pourquoi le ciel est-il bleu? » par exemple. Si vous connaissez la physique, vous pouvez fournir les explications scientifiques mais d’autres questions restent sans réponse, par exemple :

Comment les panneaux  » DÉFENSE DE MARCHER SUR LA PELOUSE  » arrivent-ils au milieu de celle-ci ?

Plaisanterie mise à part, moi je continue à me poser des questions dont je n’ai pas les réponses et pourtant j’aimerais. Si quelqu’un pouvait me répondre, j’en serais très heureuse.

J’en ai beaucoup mais celle du jour est : « Pourquoi les sèche-linge anglo-saxons (américains) sèchent-ils plus rapidement le linge que les mêmes appareils français ?« 

Les lave-linge vont plus vite aussi mais ils lavent mal. Je vous raconte ce que j’ai vu aux USA, au Canada, en Australie et ce que j’ai appris :

Dans nos machines à laver françaises, le linge est placé dans un tambour qui se charge par le dessus (les « tops » très françaises ) ou par devant (les « frontales » comme souvent en Europe). Le tambour tourne sur un axe horizontal, dans les deux sens, pour que le linge sorte de l’eau et y retombe du haut du tambour à chaque rotation : c’est le principe du barbotage. À la fin du cycle de lavage, sauf choix si le linge est fragile, la grande vitesse assure l’essorage.

Dans les pays anglo-saxons, les choses sont différentes : les machines ne chauffent pas l’eau mais prennent l’eau chaude ou froide du robinet. Dans la machine à chargement « top » (sur le haut), le linge est « remué » par un agitateur à pales verticales avec de petits mouvements alternatifs : ce n’est plus le barbotage mais le principe de l’agitation. Le cycle dure moins longtemps puisque la machine ne chauffe pas l’eau MAIS comme le cycle de lavage est super court (25 minutes environ ou même moins),

  • 1 – le linge n’est pas propre (bon, les américains lavent plus souvent que nous)
  • 2 – on utilise des produits détachants puissants (l’environnement dit merci),
  • 3 – on abuse de l’eau de javel (c’est le linge qui est content, là. On jette plus vite).

Il parait qu’en Asie, c’est un autre procédé encore : la cuve est verticale, le linge immergé dans l’eau et une sorte d’hélice  tourne à grande vitesse pour créer un courant d’eau qui entraîne le linge : c’est le principe de la pulsation. Le lavage se fait en eau froide, avec utilisation systématique d’additifs de lavage puissants.

Nos machines sont moins encombrantes, plus petites et elles peuvent se superposer, il parait qu’elles font de plus en plus d’économies d’eau et d’énergie (les classes A) alors, le modèle européen serait de plus en plus répandu.

Bon, j’ai des réponses pour les machines à laver, elles sont meilleures, en tous les cas plus efficaces, mais pour les sèche-linge, alors… Quelqu’un a-t-il une idée ? Pourquoi sont-ils plus rapides aux États-Unis ?

Share

1 réflexion sur « Pourquoi ? »

  1. Alors là, j’ avoue rester bouche bée !
    je n’ ai jamais chargé une machine à laver !
    Mais je me souviens que ma mère lavait son linge dans une baignoire, puis le passait dans une essoreuse centrifugeuse !
    Plus ça tourne vite, plus l’ eau est chassée du linge !
    C’ est un peu comme la main qu’ on sort de la vitre d’ une voiture, et qui résiste de moins en moins au fur et à mesure qu’ on accélère !
    Passe une bonne journée Françoise
    bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.