Alerte à la bombe

Il y a eu une alerte à la bombe sur un vol Air France. Ce n’est pas la première et ce ne sera pas la dernière mais celle-là me fait réagir parce qu’elle montre, une fois de plus, le peu de respect accordé aux Réunionnais par Air France et des tas d’autres entreprises. Je résume.

Un avion d’Air France, en provenance de l’île Maurice et à destination de Paris, a atterri d’urgence dans la nuit de samedi à dimanche à Mombasa, au Kenya, après une alerte à la bombe provoquée par un objet suspect (qui s’est révélé inoffensif par la suite). Il est préférable, en cas de doute, de prendre les mesures qui s’imposent et tant pis si quelques désagréments résultent des mesures de sécurité.

C’est un passager qui a découvert le paquet en question ; le colis se trouvait « dans un petit placard situé derrière un miroir » dans les toilettes de l’avion. Cet endroit ainsi que l’ensemble des placards avaient pourtant fait l’objet « d’une visite de sureté » de la part de l’équipage avant le décollage.

« Rien à ce stade ne permet de dire qu’il y a eu une faille dans le dispositif de sûreté à l’escale de l’Ile Maurice ». Toutefois « des mesures de sureté complémentaires seront mises en place pour les prochains vols » partant de cet aéroport.

Le ministre kényan de l’Intérieur Joseph Nkaissery s’est immédiatement rendu à Mombasa. Le ministère a indiqué en fin de matinée que la police interrogeait « plusieurs passagers » du vol. Selon une source policière kenyane, une dizaine de personnes ont été entendues et cinq continuaient à l’être dans l’après-midi. « C’est une affaire internationale et nous parlons également aux autorités de l’île Maurice, pour savoir s’il y a eu une fouille des passagers avant qu’ils embarquent ».

Le PDG d’Air France a évoqué « un acte de malveillance » ou « une mauvaise plaisanterie » après avoir déclaré que l’objet découvert en vol dans les toilettes de l’appareil était « un ensemble composé de cartons et d’une espèce de minuteur ». La France est en alerte sécurité maximale depuis que le groupe djihadiste Etat islamique a affirmé être responsable du crash d’un avion russe en octobre en Egypte.

Air France a déjà subi trois alertes à la bombe dans ses avions « sur le territoire américain » ces deux dernières semaines (trois fausses alertes, ça dérange les plannings, pour sûr !).

Le plus important à mes yeux dans cette histoire, c’est la conséquence directe de ce déroutage. Le vol AF671 de ce dimanche soir, vol qui relie Saint-Denis-de la Reunion à Paris, prévu au départ à 21h45, a été annulé, purement et simplement. En effet, si l’appareil qui devait effectuer la liaison s’est bien posé à Gillot (aéroport de Saint-Denis-de-la-Réunion) le dimanche matin,  il est reparti dans la journée vers Mombasa pour récupérer les passagers du vol dérouté pour les ramener en métropole. Tant pis pour les passagers au départ de La Réunion, les locaux et les zoreilles qui voulaient passer les fêtes en famille. Le service public passe après le service commercial, pourtant ce sont bien « les Réunionnais » qui ont permis les bénéfices de cette ligne des années durant. Je ne parle même pas de la période où la compagnie avait le monopole de la desserte.

Les passagers du vol AF671 annulé ont été  pris en charge sur d’autres compagnies dans la journée ou sur d’autres vol Air France.

Le groupe « déplore le désagrément et le retard causés à ses clients », mais assure n’avoir « d’autre priorité que d’assurer la sécurité de ses passagers ». Ben voyons, ils sont trop gentils. Et pourquoi, on ne laisse pas les passagers à Monbassa un peu plus longtemps plutôt que de laisser de côté les passagers de La Réunion. L’international passe avant le national ; le service public ?

Service public: activité d’intérêt général assurée sous le contrôle de la puissance publique, par un organisme (public ou privé) bénéficiant de prérogatives lui permettant d’en assurer la mission et les obligations (continuité, égalité, en particulier).  Allez…

« Nous lé pas plus, nous lé pas moins. Allons bouger band’ camarades ! » Pourquoi les Réunionnais sont-ils toujours considérés comme des citoyens de seconde zone ?

Share

2 réflexions au sujet de « Alerte à la bombe »

  1. un colis dans un placard, derrière le miroir des toilettes !
    Bien curieux ce passager !
    et je n’ ai vu aucun média parler de ce qu’ il était advenu des passagers !
    Le pognon encore et toujours !
    Passe une bonne journée Françoise
    Bisous

  2. On ne saura jamais l’exacte vérité concernant cettte affaire….
    Bon un peu en avance, je te souhaite un bon noël….
    Amitiés
    Jean

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *