J’en pleurerais si…

J’en pleurerais si… Si j’avais un cœur. J’en ai bien un. J’en pleurerais s’il n’y avait pas pire encore que ce que je viens d’entendre à la télévision.

Je viens d’entendre deux jeunes femmes participant à un jeu télévisé (Money Drop) qui devaient miser de l’argent sur une ou plusieurs cases. Dans l’ordre : les candidats ont à leur disposition, au départ 250 000 €. L’animatrice leur propose deux thèmes au choix (pas clairs, les thèmes, ce soir : 1 – « une recette » ou 2 – « Ça pèse lourd »). Quatre réponses possibles. Puis une question. Les candidats ne peuvent pas miser sur plus de trois cases par question. Les cases sont des trappes dans lesquelles tombe l’argent misé sur les réponses fausses.

Thème choisi : « Ça pèse lourd ». Les propositions : 100, 1 000, 10 000, 100 000. La question du jour  : « Combien de kilos correspondent à une tonne ? »

Grosse difficulté qui leur a fait perdre 205 000€ sur 250 000. Je suis partie après cette question. J’étais au désespoir.

C’est bien ça : je suis au désespoir : l’école a formé des ignorants. Les deux demoiselles était bien maquillées, bien vêtues, l’une était agent commercial, l’autre conseiller bancaire. Me voilà rassurée, mon argent est en de bonnes mains !

Il me semble que j’avais appris au CE1, en 1960, qu’un quintal vaut 100 kilos et une tonne 1 000. L’institutrice m’avait forcer à retenir « par cœur » ces informations et bien d’autres : tables de multiplication, poésies, règles de grammaire…

Depuis j’ai appris des tas de  choses plus ou moins utiles mais je n’ai pas oublié que la tonne (symbole t) est une unité de masse qui vaut mille kilogrammes. Je sais que l’on peut  aussi écrire : 1 tonne = 1×103 kg.

Bon, j’en pleurerais vraiment s’il n’y avait pire : le chômage qui désespère des jeunes, des plus âgés, des familles, des régions, la pollution, le mensonge, l’hypocrisie mais je ne suis pas rassurée sur l’avenir du monde et de notre pays. Si les citoyens sont en voie de  « désintruction », où va-t-on ? Pauvre Jules Ferry qui doit se retourner dans sa tombe !

Depuis 1968, les enseignants sont condamnés à accepter que les élèves ne travaillent pas, l’administration n’aide pas les profs ; elle pratique l’omerta, préfère l’absence de vagues, le passage systématique des élèves au niveau supérieur plutôt que d’encourager l’effort et de récompenser le mérite chez les élèves comme chez les enseignants. Blabla et poudre aux yeux. Le baccalauréat ne vaut même plus le BEPC d’antan. Les jeunes sortent presqu’illettrés du primaire et incultes du secondaire. Quelques jeunes, curieux, intelligents (nantis, diront certains) s’instruisent seuls grâce aux moyens mis à leur disposition mais internet sert plus souvent à s’amuser qu’à se cultiver. La culture est donc majoritairement arrivée au niveau zéro.

Privés du Savoir, dépourvus d’esprit critique, les jeunes sont destinés à être manipulés. Par qui ? Par le pouvoir.

Il faut reconnaître que c’est, malheureusement, la gauche qui a massacré le système scolaire qui fonctionnait tant bien que mal, en créant les bacs pros (aucune réforme du 1er cycle du supérieur n’a accompagné la montée du nombre de bacheliers professionnels), en promettant 80% d’une classe d’âge au bac puis 80% de réussite à l’examen. (en 1985, c’est le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Pierre Chevènement  qui proclame que le but à atteindre est d’amener 80 % d’une classe d’âge au niveau du baccalauréat.)

Qui vérifie que la loi est respectée ? En effet, d’un point de vue légal, le but du baccalauréat général est de vérifier « un niveau de culture défini par les enseignements des lycées » d’une part et de contrôler les « connaissances dans des enseignements suivis par l’élève en dernière année » .

Massacre organisé par la Gauche ?

Une question : « A qui profite ce crime ? »

6 réflexions au sujet de « J’en pleurerais si… »

  1. Décimètre cube, litre, kilogramme… Centimètre cube, gramme, millilitre… Une tonne égal 1.000 kilos ou 1.000 litres (d’eau à 4 degrés). Il y a 70 ans que j’ai quitté l’école primaire, mais je connais toujours les formules. Quant à l’orthographe ou la connaissance de certains mots en 6e primaire…

  2. A qui le dites-vous « ma bonne dame » ? Le désastre est là et bien là ! les jeunes quittant les études avec un BAC en poche, sont incapables de : lire correctement un texte (donc de le comprendre), écrire un mot correctement, et compter correctement . J’ai dû dernièrement « recommander » à une administration de munir son personnel de « calculettes » ! et ce, après une série d’erreurs de calcul (tant en ma faveur qu’en ma défaveur !!!).
    La « tonne » ne fait que confirmer mon idée, à savoir: que les gens deviennent nuls…
    Un jour, quelqu’un m’a écrit pour me dire qu’il aimait mon blog et ma « façon délicieusement désuète de rédiger » ! Hé oui, on m’avait appris entre autres choses, à me servir de mots appropriés… »Un mot, mais…c’est un mot ». Et je les aime ces mots appris jadis…J’ai beaucoup vieilli, mais je m’en sers toujours !

  3. Bonjour
    Oui Mitterrand voulait que tous aient le bac !!! oui, mais avec le bac aujourd’hui on est sait moins qu’avec le certif à mon époque…. pauvre société….

  4. Il est bien plus facile de manoeuvrer des béotiens, alors on cherche à niveler par le bas, en faisant croire que le niveau progresse, et on en arrive à cette aberration que des bacheliers échoueraient au certif, et que des candidats ignorent qu’ une tonne c’ est 1000 kilos !
    à moins que, ils aient cru que c’ était trop évident pour être vrai !
    bonne journée Françoise
    Bisous

  5. Bonjour
    merci pour ton gentil com
    j’ ai commencé ( jeune ) ce bassin car je travaillais chez moi alors je descendais au jardin et je les regardais évoluer ,
    et avoir des alevins .
    les plus âgés sont donc partis , mais ils ont bien vécus , leur vie de poissons
    je fait pour le mieux j’ ai encore traité ce matin , et j ‘attend maintenant le résultat )
    ***************************************************************

    je ne suis pas douée pour les maths mais quand même cela je le savais ( rires )

    je te souhaite une belle fin de journée , ce soir le soleil reste avec nous
    et je reviens d ‘une belle balade
    amicalement
    kenavo

  6. Ce qu’il y a de très grave , c’est que des entreprises soient obligées d’embaucher ces personnes qui n’ont pratiquement aucune connaissance,
    et oui si on ne les embauche pas elles crient au scandale et nous accusent de discriminations quelconque et bien sur vous avez toutes les assos » et les « bobos » du gouvernement actuel qui vous tombent sur le dos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *