Garanties de bonheur ?

« Toute société qui prétend assurer aux hommes la liberté, doit commencer par garantir leur existence. » Léon Blum

Ils devraient se souvenir de cette petite phrase, nos socialistes actuels. Léon Blum fut un des leurs et un modèle, non ? Assurer la liberté… Nous la perdons chaque jour un peu plus en France et les modèles d’états socialo-communistes font peur, ils ont privé les peuples de liberté, il suffit de penser au goulag en Russie et aux camps de rééducation en Chine populaire.

Assurer la liberté et garantir leur existence ? Qu’est-ce à dire ? Garantir des salaires décents, la santé, le bien-être, la sécurité, la justice sociale… En tous cas, pour moi, la justice sociale c’est en finir avec le contraste, scandaleux et désolant, entre le faste de la vie des uns (nos représentants sous les ors de la république) et le dénuement de la vie des autres (vers lequel nous nous dirigeons, tous, nous les quidams, petit à petit), entre le travail accablant, désespérant, mal payé de certains et le farniente insolent, immoral et lucratif d’autres, pensez à nos « représentants » cumulards avec un champion toutes catégories : Michel Delabarre : 3 mandats et 23 fonctions.

Je n’insiste pas sur l’immoralité ambiante qui explique la montée des sectes et des intégrismes religieux ; par contre je me souviens bien de ces mots : « Le but de la société est le bonheur commun. Le gouvernement est institué pour garantir à l’homme la jouissance de ses droits naturels et imprescriptibles.«  (Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen du 27 juin 1793). C’est beau, non ?

Depuis longtemps, nous parlons, nous rêvons mais comment arriver à faire changer véritablement les choses, à trouver des hommes qui nous représentent et ne pensent pas qu’à eux, à leur confort, à leur standing ?

Je me dis souvent que les bonnes volontés de la base finissent comme autant de gouttes d’eau dans la mer : silencieuses, invisibles… Inutiles ?

5 réflexions au sujet de « Garanties de bonheur ? »

  1. Bonsoir Françoise,
    Oui c’est de plus en plus dur de vivre, chaque jour est un combat … Comment tout ça va t’il finir ?
    Bonne soirée, bises, Véronique

  2. Inutiles ou même néfastes…Les « bonnes volontés de la base » mais où sont-elles ?
    J’ai entendu ce matin que la loi sur le cumul des mandats avait jusqu’à …2017 pour être appliquée ! Ben voyons ! Et pendant ce temps, on remplit les escarcelles de certains en en vidant d’autres !
    Allez Françoise, gardez le moral et surtout l’espoir !
    Bonne nuit.

  3. Bonjour ma Françoise, vivons au jour le jour et adviendra que pourra !!

    Nous y sommes, ouf !
    A quoi ? Et bien à vendredi évidemment hi hi !
    J’en suis contente je te le dis, car aujourd’hui
    jour cool pour moi vu que je reste bien au chaud
    chez moi. J’ai de la chance non ? Allez dis-le !

    Tu es de bonne humeur ?
    Ça tombe bien si c’est le cas, car moi aussi !
    Ben sinon retourne au lit, puis relève toi en posant
    le pied droit en premier, comme ça tu seras de meilleur
    humeur lol !
    Bon lolli arrête, tu embêtes celui ou celle qui te lit iiiiiiiiiiii !

    Allez on part en balade et direction ce nouveau lien ami,
    ma douce Thalia qui a des soucis de connexion mais qui
    vous accueille quand même avec toute sa gentillesse.
    Un vrai petit paradis et je te souhaite bon voyage dans
    son joli monde.
    http://thalia.eklablog.com/les-petits-oiseaux-chantent-a-nouveaux-a106847990

    On boit notre breuvage ensemble et je file dans un autre univers.
    Prends soin de toi.

    Lolli

  4. Nous vivons toujours au temps des rois et des nobles , seulement ceux sont les noms qui ont changé… et le p’tit peuple reste encore et sera toujours le p’tit peuple… Rien de nouveau sous le soleil…
    Amitiés
    Jean

  5. il n’ y a qu’ à voir le visage bouffi d’ orgueil du président à l’ Elysée, et la cohorte de ses courtisans, pour comprendre que pour le moins la monarchie est de retour, pour ne pas parler de soviétisation, quand on entend le retour des écoutes, comme du temps de Mitterrand !
    Ils ont raison d’ étrangler le peuple, la révolution n’ en sera que plus rapide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *