Le gouvernement qu’on mérite

Aujourd’hui, les liens sociaux reposent sur l’apparence, l’argent. La sincérité est dépassée, l’honnêteté aussi. Espérer et croire en un monde meilleur relève de l’illusion religieuse, voilà pourquoi les sectes réussissent à progresser et si vous gardez cette espérance, vous passerez, ni plus ni moins, pour un illuminé ou un demeuré aux yeux du monde. Qu’importe, vous serez, vous, porteur d’espoir et d’espérance.

Quelle différence entre l’espoir et l’espérance ? Il me semble qu’on a recours à l’espoir à un moment précis, en cas de nécessité particulière : l’espoir de réussir son bac, son permis de conduire, l’espoir de guérir, l’espoir que les choses s’arrangent dans tel ou tel domaine. L’espérance est plus profonde que l’espoir, plus ancrée, plus constante, elle n’est pas liée à un événement particulier, c’est une vision d’ensemble, je pense que l’espérance a un côté plus mystique, plus religieux, ainsi les croyants attendent de Dieu, avec confiance, sa grâce en ce monde et la gloire éternelle dans l’autre.

Le problème du monde actuel est que non seulement nous sommes nombreux à être de plus en plus souvent au désespoir (état d’abattement qui n’est pas définitif, c’est lui qui donne les hauts et les bas du moral) mais que nous sommes aussi de plus en plus nombreux dans la désespérance, une forme de désespoir plus radicale qui consiste en  la disparition totale de toute croyance en qui ou quoi que ce soit : « la nuit noire et obscure, obscure et sombre » et surtout sans fin.

Pour  en revenir de manière plus concrète au monde d’aujourd’hui, nous constatons tous que les liens sociaux reposent majoritairement sur l’apparence et sur l’argent, or pour avoir de l’argent, la morale veut que ce soit le travail qui le procure mais aujourd’hui tout est faussé… D’un côté, il y a l’argent facile grâce au sport, à la prostitution, à la drogue, etc. (sans morale, il n’y a pas de limite), d’un autre côté, il y a les allocations diverses qui encouragent la fraude et la paresse… et il y a le chômage.

Le chômage, l’inactivité, le contraire du travail, Coluche disait que le travail est une maladie, c’est pourquoi il existe la médecine du travail  mais nous recherchons cette maladie puisqu’elle donne une existence sociale. Nombre de demandeurs d’emploi sont désespérés car ils « ruminent », ils ont perdu confiance en eux et ont perdu aussi leur dignité. Comment regarde-t-on les chômeurs, comment parle-t-on d’eux ? Ce sont des paresseux ? Des profiteurs ? Ils n’en ont pas fait le choix bien souvent et certains prendraient n’importe quel emploi et avec n’importe quel salaire… Le travail est une aliénation acceptée et même désirée. Un comble !

« Tu gagneras ta vie à la sueur de ton front » (Bible, Génèse) ; combien d’emploi sans sueur et avec de gros salaires ? Travailler, quel espoir ! Je répétais souvent à mes élèves que le mot travail venait du latin « tripalium », un instrument de torture ; c’est dire. Je vous rappelle quand même que Dieu lui-même travaille ! Il est en effet écrit : « Dieu acheva au septième jour l’œuvre qu’il avait faite, il arrêta au septième jour toute l’œuvre qu’il faisait« . Voilà ! Un jour de repos hebdomadaire. Il faut savoir s’arrêter et faire des constats, des bilans et il faut savoir profiter du temps libre. Ce n’est pas toujours possible.

Le temps libéré maintenant par des horaires de travail allégés (35 heures, une vaste fumisterie), il n’est, pour la majorité des travailleurs, que l’occasion de nouvelles aliénations, celles qui renforcent l’individualisme, le consumérisme, le mal-être et la passivité. Oui, les citoyens sont de plus en plus spectateurs de leur propre vie, ils n’agissent plus, ne pensent plus, ils ont peur ; ce sont de simples consommateurs, victimes du système, indifférents aux autres, insensibles au sort des générations futures ; ils cherchent des boucs émissaires à leur misère sociale et ne trouvent le salut que dans des replis identitaires ou communautaires.

Pendant ce temps, que font nos dirigeants si ce n’est jeter de l’huile sur le feu ? Ils ne tranchent pas, ils blablatent, tergiversent et divisent pour mieux régner. J’ai l’impression qu’ils sont inconscients du mal qu’ils font tout comme des enfants qui jouent avec des allumettes.  Pourquoi oublient-ils dans le même temps la laïcité au profit d’une religion en pleine expansion ?

Si l’islam offre aux Hommes l’espérance, comme le fait le christianisme, il ne passe pas par les mêmes chemins, il ne parle pas autant d’Amour. Aujourd’hui, l’Islam est bien sombre, rétrograde, il véhicule la folie des uns et les peurs des autres. La religion, qui faisait partie de l’intime dans notre pays laïc, prend une place envahissante mais une seule religion dérange l’ordre établi. Il suffirait que toutes se fassent discrètes et que les croyances retournent à l’intimité. Il y a des lois claires, il faut les faire respecter, ne pas les modifier sans réfléchir et sans l’accord de la population.

Pour finir, Joseph de Maistre, en 1800 et quelques, a dit « Toute nation a le gouvernement qu’elle mérite. » Méritons-nous celui que nous avons ? A nous de décider de trouver celui qui convient… et si celui que nous avons ne nous convient pas, à qui devons-nous nous en prendre ?

Que faire maintenant ?

Rien ? Pleurer ? Attendre que ça passe ? Nous faire entendre, oui mais comment ?

Les urnes ?  Mouais…

5 réflexions au sujet de « Le gouvernement qu’on mérite »

  1. Si la revendication n’est pas par les urnes, elle prends effet par ce billet 🙂
    Ca à toujours été un cercle vicieux le chômage ou le travail, car en étant inactif on jouit d’une grande liberté sans pouvoir réellement consommer alors qu’en travaillant on devient vite l’esclave de la société à cause d’horaire à respecter, de pouvoir vivre à notre rythme, et de toujours se justifier à chaque retard ou empêchement. La vie est donc faite que sur des sacrifices …

    Pour ma part je n’ai pas le gouvernement que je mérite
    Je ne conçoit déjà pas qu’un état veuille perdre son identité pour une autre, de vouloir mettre en conflit un peuple sur des principes ou valeurs sans même utiliser la voie la plus démocratique qu’est le référendum, de maintenir ou d’aider les communautés à vivre et à pouvoir se défendre et d’oublier une partie de notre histoire en ne tirant pas les leçons ou les conclusions qui s’imposent.
    Tout comme l’église au moyen âge l’état à besoin de pauvres pour agrandir son empire …

  2. D’ un côté, on sait que la population mondiale augmente, et ce de plus en plus vite !
    d’ un autre, les apprentis sorciers nous sortent des machines qui remplacent de plus en plus l’ être humain !
    Il y a là forcément quelque chose qui cloche, et qu’ on ne vienne pas me dire, que le tourisme et l’ écologie peuvent compenser !
    Il me semble qu ‘il va falloir revoir notre conception de la société, et commencer par stopper la folie des salaires aberrants donnés dans certains sports, ou dans le monde audio-vissuel !
    Bonne journée Françoise
    bisous

  3. Bonjour ma petite Françoise

    BONNE FÊTE A TOUTES LES FEMMES du monde,
    et à toi qui me lis si tu es une femme.
    Je t’offre pour l’occasion, mon lien, et oui ce n’est pas
    courant, un cadeau du cœur de la part de Lolli.
    Et si tu es un homme offre ce lien à toutes les femmes
    que tu connais et que tu apprécies, pour que mon lien devienne
    une belle chaine d’amour pour elle.
    http://lolli-love-creations.eklablog.com/journee-de-la-femme-a106846882

    Ce joli texte de Gérard de Nerval, pour vous messieurs à lire
    avec votre cœur pour mieux comprendre les femmes de notre
    terre.
    Une femme est l’amour, la gloire et l’espérance,
    Aux enfants qu’elle guide, à l’homme consolé,
    Elle élève le cœur et calme la souffrance,
    Comme un esprit des cieux sur la terre exilé

    Gérard de Nerval

    Prends soin de toi mon ami(e).
    Bon week end.

    Lolli

  4. Oui, et bien on ne mérite vraiment pas… car on ne pouvait pas trouver pire…

  5. Pour ne parler que des français, ont.ils tant démérité que ça pour avoir de tel gouvernement ces derniers temps? Non mais ils ne intéressent peut-être pas assez à leur avenir politique…Je ne sais pas quoique il en soit voilà un sujet bien épineux mais fort intéressant. Bises amicales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *