Espoir

« Il faudrait n’être pas triste; il faudrait espérer; on ne donne aux gens que l’espoir que l’on a. Il faudrait compter sur la nature, voir l’avenir en beau, et croire que la vie triomphera. C’est plus facile qu’on ne croit, parce que c’est naturel. Tout vivant croit que la vie triomphera, sans cela il mourrait tout de suite. »
Alain, Propos sur le bonheur

Il y a bien longtemps que je n’avais pas évoqué les Propos sur le bonheur d’Alain, et pourtant que de petites phrases encourageantes dans ses textes. Aujourd’hui : l’espoir. Qu’est-ce que l’espoir ? Quelque chose qui apporterait le bonheur à tous ?

L’espoir, c’est le fait d’espérer, d’attendre avec confiance la réalisation dans l’avenir de quelque chose de favorable, généralement précis ou déterminé, que l’on souhaite, que l’on désire. C’est aussi un sentiment qui incline l’homme, l’individu à espérer.

Mais aujourd’hui l’espoir est-il possible ? Je crains que non. Rien ne va plus. « Il faudrait compter sur la nature, voir l’avenir en beau, et croire que la vie triomphera. » écrit Alain. Voir l’avenir en beau… Voilà qui est de plus en plus difficile. De temps en temps, j’ai des moments de désespoir : l’inverse de l’espoir. C’est bien de cela qu’il s’agit : je perds l’espérance qui me permettrait d’envisager l’avenir plus heureux mais quand je vois ce qu’endurent de nombreux jeunes, diplômés mais sans piston, travailleurs mais de milieux défavorisés, des jeunes tout simplement, je me sens très mal, coupable d’avoir laissé le monde, la société se détériorer. Les exemples de décadence ne manquent pas : chute du niveau scolaire, intérêt des programmes télévisés, moralité du Président de la République qui crée le « mariage pour tous » mais qui, lui ne se marie pas…

Pour en finir avec la décadence française actuelle, je ne résiste pas à l’envie de vous rappeler que pour représenter Ma­rianne, symbole de la République, l’administration des Postes, avec sans doute l’aval de l’Élysée, a choisi, non pas une jolie Française, il y en a de toutes les couleurs, mais une Ukrainienne, Inna Shevhenko, chef de file des Femen, extrémiste aux seins nus. Elle a été heureuse de cette distinction et lança : « Désormais, tous les homophobes, les extrémistes et les fascistes devront lécher mon c… pour envoyer une lettre. »  Quelle distinction !

Ben oui,  c’est ça la France aujourd’hui.

2 réflexions au sujet de « Espoir »

  1. Vivre sans espoir, n’est-ce pas un peu triste ? Je radote un peu, mais ce qui nous a donné du courage pendant la guerre, c’est l’Espoir ….
    Je suis bien d’accord sur les exemples que nous donne notre Président… »Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais »… Les nouvelles ne sont pas très bonnes (c’est le moins qu’on puisse dire !), mais…espérons…La morale et la moralité reviendront; il faudra pour ça peut-être un peu de temps la France étant descendue très bas (!). J’y crois et surtout, je veux m’en persuader !
    Vous semblez ne pas avoir le moral Françoise ? Allez, zou ! venez me voir … un jour où ce sera pour moi « jour avec » !!!
    Je vous embrasse.

  2. Disons qu ‘on se réfugie dans le rêve, face à la triste réalité !
    L’ homme détruit tout, même la nature, et pourtant, ce n’ est qu’ une minorité qui en porte la responsabilité !
    Notre république qui n’ a plus grande différence avec la royauté, se dirige tout droit vers une révolution
    bon dimanche Françoise
    bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *