C’est dimanche (93)

C’est dimanche, une nouvelle fois et j’ai choisi des contes de fées et des histoires de génies pour vous amuser. J’espère qu’elles vous plairont.

*****

Un homme récupère sur un sentier boueux une grenouille en piteux état. Il la ramène chez lui, la soigne et la met au chaud, l’installe confortablement et tout à coup, la bestiole se transforme en une magnifique fée, genre Pamela Anderson mais en mieux, plus classe, l’œil vif, brillant d’intelligence. La fée a une voix à faire tomber tous les mecs ; suavement, elle dit :
– «Vous m’avez sauvée ! Je suis donc chargée de réaliser votre vœu le plus cher. Que désirez-vous ?»
– «Euh… ben, je euh… Mince alors ! Allez, je n’ose pas le dire… Je souhaiterais me marier avec vous ! Une fée au logis… Quel rêve ! Vous êtes si belle.»
– «Ah non ! Désolée, je ne peux pas accepter celui-là. Je suis une immortelle, et vous êtes mortel. Choisissez autre chose.»
– «Non, tant pis, je reste sur celui-là. Quand vous aurez changé d’avis, faites-moi signe.»
«Pas de problème…»
Et le mec se retrouve avec un superbe plumage blanc sur le lac Léman.
*****

Un gars se promène dans les rues de Londres et tombe sur une lampe magique placée sur un tas de sacs poubelles. Il la prend en main, la frotte un peu sans trop y croire, et hop, un génie surgit de la lampe qui lui dit :
– «Je t’accorde un souhait, un seul… Oui, c’est la crise aussi chez les génies… Un vœu pour m’avoir libéré. Que désires-tu ?»
Le gars lui répond :
– «J’ai toujours voulu être chanceux !»
Alors le génie lui répond « Accordé » et il disparaît dans un nuage de fumée.
Le gars poursuit son chemin, pensant avoir rêvé la scène jusqu’à ce qu’il repère un billet de 10 livres par terre. Il ramasse alors le billet, traverse la rue pour aller directement au PMU du coin pour parier sur un cheval. Dans la boutique des paris, il compulse la liste des courses et des chevaux. Il repère dans la troisième un cheval qui s’appelle Lucky avec une cote de 100 contre un dans la quatrième course à Ascot. Il place alors ses 10 livres sur Lucky. Dans l’après-midi, les résultats de la quatrième course tombent : Lucky gagnant dans la quatrième.
Complètement euphorique, le gars se dit qu’il est temps de passer aux choses sérieuses. Il décide d’aller miser ses sous dans un tripot clandestin. Il se place à la table de la roulette et mise ses 1010  livres sur le 7… La roue tourne… tourne encore… et bang, le 7 sort.
Le gars est vraiment sur un nuage …. Quelle meilleure manière de fêter ça sinon que d’aller au bordel local ?
Il entre donc dans la maison close qui se trouve tout juste en face du tripot, dit bonjour à la mère maquerelle qui l’accueille en le prenant dans ses bras et en lui disant :
– «Félicitations mon petit loup ! Tu es notre 10 000ème client, et comme cadeau, tu as le droit de choisir une de mes jeunes filles et de passer toute la nuit avec elle sans que ça te coûte quoi que ce soit !»
Le gars, tout heureux, lui répond qu’il a toujours fantasmé sur les jeunes indiennes (une indienne de l’Inde, celle du Kama Sutra) et que ça serait bien si elle avait ça en magasin.
– «Mais bien sûr que j’ai ce que tu cherches mon loup. Surindrah ! Viens un peu voir ici !»
Et lorsque la fille arrive, notre gars peut contempler une superbe jeune fille indienne portant le sari et maquillée juste comme il faut… Tout à fait comme son fantasme.
Alors, il monte à l’étage avec la belle et tous deux décident d’attaquer les positions des pages 1 à 255 du Kama Sutra. C’est carrément l’extase. Le gars lui dit:
– «Tu es à plus belle femme que j’ai jamais vu et en plus tu fais l’amour mieux que n’importe quelle autre femme. Je ne parviens pas à croire la chance que j’ai… Mais cependant, il y a une question que je me suis toujours posée à propos des femmes indiennes : pourquoi vous mettez-vous ce point rouge sur le front ? J’ai toujours trouvé cette pratique bizarre et peu esthétique ? »
La jeune femme lui répond :
– «Je suis ici pour satisfaire toutes vos envies. Si le point rouge ne vous plaît pas, enlevez-le.»
Alors le gars approche son index du front de la jeune fille et entreprend de lui enlever le point rouge… Soudain, il recule et se met à rire. La fille lui demande :
– «Qu’est-ce qui se passe ?»
Et le gars dit :
«Tu ne vas jamais me croire… Sous le bindi, c’est écrit que je viens juste de gagner 10 000 euros».
*****

C’est une femme très riche, mais plutôt démunie au rayon poitrine, genre «oeufs au plat», qui a une marotte, celle de faire les antiquaires le samedi, et ce samedi, elle découvre un vieux miroir dont le tain est piqué, tout constellé de craquelures, pourtant l’antiquaire le vend 25 000 €. Étonnée par le prix, elle demande au marchand pourquoi ce miroir est si cher.
L’antiquaire lui répond que ce miroir est unique car il a des pouvoirs surnaturels. D’après lui, le miroir est capable d’accorder un vœu à chacun de ses propriétaires. La femme est tellement excitée car elle sait déjà ce qu’elle demandera au miroir. Elle signe le chèque sans sourciller.

De retour chez elle, elle pose le miroir dans sa salle de bains et demande :
«Miroir, miroir, s’il te plaît, transforme ma poitrine, je veux du 95 C.»
Miraculeusement, ses seins commencent à gonfler, gonfler… La dame est ravie, forcément. Le soir, son mari rentre du travail. Il est complètement incrédule quand sa femme lui raconte comment ses seins sont devenus ce qu’ils sont.
C’est alors qu’il décide d’essayer lui aussi :
– «Miroir, miroir, s’il te plaît, fais que ma quéquette touche le sol !»

Et le mari devint cul-de-jatte.
*****

Un type trouve une bouteille sur une plage. Il l’ouvre et un génie en sort.
-» Je peux exaucer trois de tes souhaits, mais tu dois te rappeler que ton pire ennemi aura le double.»
– «Mon premier souhait serait d’avoir 10 millions de dollars.»
«Très bien», dit le génie, «n’oublie pas que ton pire ennemi en recevra 20.»
«Ensuite, je veux posséder les 5 plus belles femmes du monde.»
– «Très bien, mais ton pire ennemi en aura 10.»
«Comme dernier souhait, je veux que vous m’enleviez une couille…»
*****

Une vieille femme fait du rangement dans son grenier et tombe sur une lampe poussiéreuse.
Elle la frotte et soudain, un génie apparaît et dit :
«Demande-moi trois choses et je te les accorderai.»
La vieille femme demande alors une fortune et elle se retrouve aussitôt entourée de bijoux et d’or.
Elle demande ensuite à être jeune et jolie ; elle se retrouve transformée en jolie princesse. Pour finir, elle demande à ce que son vieux chat soit transformé en prince charmant. Aussitôt dit, aussitôt fait. Elle se jette alors dans les bras du Prince qui lui dit :
– «C’est maintenant que tu vas regretter de m’avoir fait castrer.»
*****

La dernière, pour que les hommes rêvent encore un peu.
Trois femmes se promènent. L’une est une superbe créature de rêve dotée d’une grande intelligence. La seconde, qui n’est pas moins charmante, a un Q.I. qui ne dépasse pas les 50. Quant à la troisième, elle est laide comme un pou mais par contre c’est un cerveau (genre Einstein mais alors en jupe avec des boucles d’oreille). Soudain l’une d’elles ramasse une lampe du genre de celle qu’on voit dans les mains d’Aladin. Elle se met à frotter la lampe, comme ça, pour voir. Aussitôt apparaît un grand génie.
Ce dernier leur dit : « Vous venez de me libérer de ma prison où j’étais enfermé depuis plus de deux mille ans. Pour vous remercier j’exaucerai un vœu pour chacune d’entre vous »

La femme qui est belle mais bête comme ses pieds, dans un éclair d’intelligence, lui dit : -« J’aimerais devenir intelligente » et aussitôt son Q.I. fait un bond de 130 points.
La seconde qui est très intelligente mais laide répond à son tour : « J’aimerais devenir belle » et aussitôt elle se transforme en une superbe créature à faire pâlir de jalousie les plus beaux top-models du moment.
Enfin, la dernière qui, elle, n’a besoin de rien dit : « J’aimerais devenir encore plus belle et encore plus intelligente ! »

Aussitôt elle devient… un homme.

*****

Bonne journée à mes lecteurs  femmes et hommes.

3 réflexions au sujet de « C’est dimanche (93) »

  1. j’ ai bien ri, mais la dernière n’ est pas un voeu, mais une réalité !
    bon dimanche Françoise
    bisous

  2. rien de tel qu’un conte pour rêver par ce temps froid et humide;
    belle journée Françoise;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *