Proverbe créole, un de plus

Si vous me connaissez, vous savez bien que mes proverbes créoles ne sont souvent qu’un prétexte pour parler de la Réunion et pour ouvrir des discussions ou au moins la réflexion sur d’autres sujets. Aujourd’hui : Gros poissons y becquent su l’ tard.

Pour la traduction : pas de difficulté. « Les gros poissons mangent tard ». Soit on comprend en fin de journée, soit après une longue attente. Dans le second cas, on pense qu’une bonne affaire se fait parfois attendre, moi je vais préférer le sens premier : le poisson mange en fin de journée.

Et nous y voilà : les requins ! Ces poissons mangent en fin de journée et aiment les eaux troubles. Alors pour éviter de vous faire dévorer par cette grosse bestiole, il ne faut pas se baigner après 17 heures, là où c’est interdit. Ceci dit, comme ils sont sauvages et libres, ils font un peu ce qu’ils veulent en ce qui concerne leurs heures et lieux de repas.

Pour parler de attaques de requins à la Réunion, j’ai le sentiment qu’il y a une sorte de machination pour empêcher le développement touristique de l’île. Ça commence par les tarifs aériens prohibitifs, ça continue avec les hôtels au rapport qualité/prix très médiocre, à l’amabilité qui laisse souvent à désirer (on est en France !). Bien sûr qu’il y a des gens très gentils mais le personnel « réceptif » ne l’est pas toujours. Ça continue avec le battage médiatique autour du chikungunya, il  y a quelques années et des requins maintenant. Je tiens à rappeler que le chik sévissait aux Seychelles et à l’île Maurice sauf que, que là-bas, on n’en parlait pas. Je me souviens des chanteurs qui ont annulé leur tournée chez nous et sont allés à Maurice : Julien Clerc et Francis Cabrel entre autres. Bravo ! c’est signe de grande intelligence. Décevants ces deux-là.

Pour en revenir aux requins : ils attaquent aux Seychelles mais on n’en fait pas un plat. J’insiste encore : le 1er août 2011, sur une plage de Praslin, île des Seychelles, un touriste français a succombé à de graves morsures infligées par un requin. Le 16 août de la même année, l’horreur s’est reproduite avec un jeune marié anglais, en lune de miel, dans les mêmes circonstances et au même endroit. Deux attaques en moins de quinze jours à Anse Lazio sur la plage de l’hôtel. Pas de battage médiatique. Pourquoi parle-t-on tant de la Réunion ? Parce que c’est la France ? Suis-je parano ? Non ! Je ne crois pas.

Je veux rappeler aussi que malgré son aileron et ses impressionnantes mâchoires, le requin tue dix fois moins que les méduses. Depuis dix ans, entre cinquante et cent attaques de requins sont recensées chaque année contre l’homme, pour moins de dix morts en moyenne, selon l' »International Shark Attack File », la référence statistique dans ce domaine.  Les méduses tuent dans le même temps environ 100 personnes chaque année, mais c’est beaucoup moins spectaculaire de se faire « piquer » par une méduse que bouffer par un requin. Restent aussi que les squales sont bien moins dangereux que les éléphants qui tuent 600 personnes par an, les scorpions : 5.000 ou les serpents : 100.000.

Alors je le redemande : pourquoi tant d’insistance pour les risques-requins à La Réunion ? Pour ruiner le tourisme et l’économie locale ?

Se pose alors une autre question : fallait-il investir dans une réserve marine à Saint-Gilles ? La réserve est accusée d’attirer les requins puisqu’elle constitue un garde-manger.

Ou alors, une autre question : faut-il mieux investir dans un parc de loisirs que dans une réserve marine ? Si l’on opte pour la préservation de la faune, il faut limiter le tourisme classique mais à long terme l’écotourisme peut devenir rentable. On peut sauvegarder l’écosystème en attirant des visiteurs  sur la côte après la découverte de l’intérieur de l’île, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

La plage c’est ailleurs !

En effet, la Réunion est handicapée par son petit territoire, ses côtes plutôt inhospitalières mais si belles, si sauvages au sud. Moi j’aime ce Sud-là. Oui, j’aime cette île mais comme on dit, un peu d’éloignement de temps en temps rallume la flamme.

6 réflexions au sujet de « Proverbe créole, un de plus »

  1. Bonjour ma gentille Françoise, tu as raison de parler de ta Réunion, un vrai paradis !

    Il est déjà temps de te dire que nous sommes mercredi
    Sacrée nouvelle non ? Hi Hi !
    Nous sommes le 254e jours de l’année, il reste 111 jours
    avant fin 2013, et nous sommes dans la 37e semaine.

    Un petit dicton que j’ai trouvé sur le net :
    Quand août n’est pas pluvieux, septembre est souvent radieux.

    Espérons que le dicton dit vrai !

    Bon ce n’est pas tout ça, mais il est temps de boire notre breuvage habituel.
    Café pour moi.
    Tout va bien chez toi ?
    Tu as beaucoup d’occupations aujourd’hui ?
    J’espère en tout cas que ta journée va être agréable, autant que faire se peut.

    Je te glisse deux nouveaux liens et si comme certains d’entre nous, tu apprécies
    alors bonne visite :

    De la délicatesse, de belles créations et une personne sensible à l’amitié,
    entrez dans son monde tout doucement :
    http://moijujudi.eklablog.com/

    Si Michel Drucker vous était conté, ici pas de chichi, juste de la passion, mais vivement
    dimanche :
    http://bisette1205.eklablog.com/

    ♥Prends soin de toi.♥

    Lolli

  2. en conclusion, je me dis que les vrais charognards sont les médias qui prennent plaisir à ne relever que le négatif !
    il en va de même pour les accidents d’ avions, qui sont minimes par rapport à ceux de la route !
    Mais quand même sur Arte, les reportages sur la Réunion donnent envie d’ y aller !
    bonne journée Françoise
    bisous

  3. Bonjour
    tu sais le Français est très chauvin, il se croie le meilleur… Il se vante partout…
    Mais il a la désagréable manie de se tirer régulièrement une balle dans le pied et ensuite il pleurniche…
    Amicalement
    Jean

  4. Peut être que quand les autochtones seront sympa avec les  » touristes » ça donnera envie d’y aller plus souvent.
    Je suis allé là-bas il y a une quinzaine d’années « en hiver » et pour une semaine de travail…. puis qq jours de « tourisme »… Accueil déplorable hors des endroits à touristes balisés. Hostilité évidente des chauffeurs de taxi…. médisants sur la métropole…
    Faudrait savoir ce que veulent vraiment les réunionnais….
    le beurre et l’argent du beurre….?
    L’ile est magnifique …. et bien mal « servie » par ses habitants…
    dommage !

  5. Les chauffeurs de taxi sont une « plaie » à La Réunion : pas de compteur, pas d’itinéraire clair…
    Quant aux habitants, comme partout, il y a de tout : des bons et des méchants. Beaucoup de Réunionnais sont mal dans leur peau. La vie n’est pas facile pour eux ni sur l’île ni en métropole. Il aurait fallu faire les choses de manière claire, précise et non pas arroser de fric les administrations locales dont seuls quelques privilégiés ont profité.

    La Réunion n’est pas l’île Maurice ni une partie des Antilles ; il y a de meilleurs comportements humains et beaucoup de désavantages économiques à la Réunion.
    C’est un grand problème. Et le modèle des politiques, pff ! Il y en a à dire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *