Un part, un autre arrive…

Admis en urgence le 8 juin 2013 à l’hôpital de Pretoria, hier le 18 juillet, presque un mois et demi plus tard, pour son anniversaire (95 ans), Nelson Mandela est toujours en vie.

Maintenu en vie artificiellement ? Qui sait ? Que dire ? Ce n’est pas notre père, ni un membre de notre famille officielle, ni notre président. C’est un Homme que personne ne veut voir partir. Alors qui décide ? Pourquoi ? Comment ? Quand on pense à ce que Nelson Mandela a vécu et surtout à ce qu’il a réussi à faire dans son pays pour maintenir la paix, nous ne pouvons qu’admirer le Monsieur et espérer pour lui une fin paisible, naturelle.

Pendant qu’à un endroit de la planète, la population du pays et les journalistes guettent le départ d’un vieil homme admirable, à un autre endroit de cette même planète, une autre population et d’autres journalistes attendent l’arrivée d’un ou d’une prince ou  princesse. Une autre façon de voir «un arrive, l’autre part».

Et si l’on croit à la réincarnation…Imaginez que départ et arrivée aient lieu le même jour… L’héritier sera-t-il la réincarnation de Madiba ? Et s’il (ou elle) était noir ? Je souris, bien sûr. Ce n’est pas possible.

Un homme est sur le point de partir, partir rejoindre le ciel ou  rejoindre la terre, selon nos croyances. Un autre est attendu : un petit bout de chou, tout petit, aimé. Que deviendra-t-il ? Dans quel monde, vivra-t-il  ?

J’ai envie de prier (ça me va bien, moi la mécréante d’écrire pareils mots), j’ai envie de prier pour que l’un et l’autre soient heureux dans leur nouveau monde respectif.

J’ai envie de prier pour que le premier ne nous manque pas trop.

J’ai envie de prier pour que le deuxième connaisse un monde en paix. Côté matériel, a priori, c’est bien parti pour lui. Il y en a tant d’autres pour lesquels la vie sera difficile.

Un être part, un autre arrive… Ordre des choses. Cycle de la vie.

Share

3 réflexions au sujet de « Un part, un autre arrive… »

  1. Je pense que chacun sait à Prétoria que Mandela est comme la dernière barrière qui empêche l’ explosion, parce qu’ hélas ça ne va pas bien en Afrique du sud, où pas mal d afrikaner sont obligés de s’ entourer de murailles, et de gardes du corps.
    On ne peut pas dire non plus que la santé du pays soit au mieux !
    Mais des deux côtés, je trouve indécent ces centaines de journalistes prêts à recueillir ici le dernier râle, là, le premier souffle.
    Mais ainsi va la vie qui se joue forcément de la naissance à la mort !
    bonne journée Françoise
    bisous

  2. Oui, l’Afrique du sud est bien mal partie…
    Mais il n’y a rien de nouveau sous le soleil et on acclame le bébé et quand il partira on dira ouf, car il ne sera sans doute pas meilleur que les autres !!! C’est comme que les hommes sont…
    Néanmoins Mandela était un homme de paix….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *