Lois, justice, honneur… morale

Lois, justice, honneur. Trois mots pour civilisés (passés d’une condition primitive à un état de plus haut développement moral et intellectuel), je croyais que ces mots-là étaient beaux, de belles et grandes idées : lois, justice, honneur, mais les trois mots semblent avoir du mal à vivre ensemble aujourd’hui.

La loi : règle, prescription émanant de l’autorité souveraine dans une société donnée et entraînant pour tous les individus l’obligation de s’y soumettre sous peine de sanctions. Plus officiellement en France : règle écrite, de caractère permanent ayant une portée générale et un caractère impératif, élaborée et votée par un Parlement élu, promulguée par le Président de la République et publiée au Journal Officiel. Il existe cependant des lois d’exception, des lois dérogeant momentanément à l’ordre public constitutionnel et inspirées par des circonstances exceptionnelles auxquelles elles sont censées remédier (couvre-feu pour périodes agitées, par exemple).

La justice, voilà ce que me dit mon dictionnaire : « principe moral impliquant la conformité de la rétribution avec le mérite, le respect de ce qui est conforme au droit et par métonymie : appareil de la justice, instance chargée de rendre la justice ». Moi j’avoue que je confondais justice et équité ou même probité mais je crois que ces concepts n’existent plus désormais. Probité ? Qu’est-ce que c’est ? Droiture, honnêteté. C’est bien ça, plus personne ne connait…

Quant à l’honneur… c’est un principe oublié lui aussi puisque la morale semble avoir disparu. Honneur : principe moral d’action qui porte une personne à avoir une conduite conforme à une norme sociale et qui lui permet de jouir de l’estime d’autrui et de garder le droit à sa dignité morale (probité, vertu, courage).

Je fais ici un baroud d’honneur en voulant faire réfléchir et en rêvant de changer les mentalités mais je ne me referai pas, je rêve d’un monde meilleur.

Et puis d’autres ont pensé avant moi à ces thèmes et écrit :

Honoré de Balzac, La maison Nucingen : « Les lois sont des toiles d’araignées à travers lesquelles passent les grosses mouches et où restent les petites ».

Alfred Jarry : « Les balances de la justice trébuchent et pourtant on dit : raide comme la justice. La justice serait-elle ivre ? »

Victor Hugo : « Il y a des gens qui observent les règles de l’honneur comme on observe les étoiles, de très loin. »

Alphonse Karr :  » Tant de gens échangent volontiers l’honneur contre les honneurs. »

Les lois, la justice impliquent des punitions, de nos jours, combien de crimes et de délits restent impunis ? C’est à force de se passer rhubarbe et  séné. «Passez-moi la rhubarbe, je vous passerai le séné» se dit de deux personnes qui se font mutuellement des concessions, deux personnes qui ont l’une pour l’autre des complaisances intéressées (droite ou gauche, bonnet-blanc et blanc-bonnet ; nos élus ne veulent que garder leur siège et leurs avantages). Vous l’avez bien compris maintenant. Nous sommes toujours les dindons de la farce.

Réveillez-vous, réveillons-nous et retenons ces vers :

Pierre Corneille, Cinna : « Qui pardonne aisément invite à l’offenser ; /Punissons l’assassin, proscrivons les complices. »

Quant à moi, j’essaie d’être claire et surtout sincère, alors ces mots de Molière dans la bouche du Misanthrope me plaisent : « Je veux qu’on soit sincère et qu’en homme d’honneur, /On ne lâche aucun mot qui ne parte du cœur. »

Mission impossible ?

5 réflexions au sujet de « Lois, justice, honneur… morale »

  1. Loi, justice, honneur … « cachez ces mots qu’on ne comprend plus … » On ne les comprend plus parce qu’on ne les apprend plus ? C’est bien possible ça ! Et si on voulait simplement les ignorer ? Tout comme vous, j’aime ces mots que Molière fait dire au Misanthrope…
    Bonne soirée Françoise. Bises.

  2. Bonjour Françoise, pas le temps de lire pardon !

    Le temps nous réconforte mais aussi nous étouffe, on manque d’air, sans compter les orages, bref jamais contente Lolli ! Pff

    Peut-être comme Jean Marie, as-tu eu de la grêle qui ravage tout, même les belles fleurs de son jardin oups…
    Je compatis de tout coeur.

    Je viens chercher un peu de fraicheur dans ton joli monde.
    On pourrait peut-être prendre un café glacé ce matin ?
    Bon je dis ça… Mais si tu as quelques glaçons je prends lol !

    J’aime ton sourire, et reste de bonne humeur toute la journée.
    J’ai lu sur quelques blogs, certaines personnes sont souffrantes,
    j’ai une pensée toute particulière pour elles.

    Je m’envole pour la journée, prends soin de toi et marche à l’ombre.

    Lolli

  3. Oui, et bien dans notre monde… ce ne sont que des mots sans grandes valeurs…
    L’éducation la connaissance, l’instruction rien n’y fait..
    Il faut que le fond du cœur de l’homme soit changé…

  4. Les penseurs ont bien compris, que du seul fait que ces principes sont dirigés par des hommes, on ne peut y croire qu’ à moitié !
    bonne journée Françoise
    bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *