La chute

Non, je ne vous parlerai ni d’Albert Camus, ni de cinéma. Non je pense encore à cet article dont je vous ai parlé ce matin et qui continue à me révolter. Pays civilisé… Nous savons comment certaines grandes civilisations ont disparu : la chute de l’Empire romain, ça vous dit bien quelque chose, non ? On rit en pensant aux rebelles Astérix par exemple mais la chute de l’empire romain est postérieure à la révolte des Gaulois.

Quand et surtout pourquoi, comment la décadence et la fin de cet empire ?

Quand, on peut dater la chute au V° siècle.

Pourquoi ? De multiples facteurs mais s’il faut retenir quelques grands points, j’ai envie de citer les suivants qui me rappellent étrangement quelque chose. Pas vous ?

Dans l’empire romain, trop vaste, on pouvait constater une situation dramatique d’incivisme et en particulier le refus des citoyens d’effectuer leur service militaire (nous ne refusons pas, il a été supprimé, il y a quelques années parce qu’il coûtait trop cher ; nous avons oublié quel ciment il pouvait constituer pour la Nation). Des mercenaires étaient recrutés, Rome avait une armée de métier d’origine étrangère, les Romains perdent ainsi le contrôle stratégique de l’armée.

Le système politique, la démocratie est devenue inefficace : les sénateurs romains s’opposent systématiquement à toute réforme qui pourrait nuire à leur situation confortable, même si l’évolution proposée semble indispensable à la survie de l’Empire. Tiens donc… Les parasites sont résistants, à toutes les époques.

Par ailleurs, on assiste à la sclérose d’une société oisive, soucieuse uniquement de gagner de l’argent en ne faisant aucun effort mais comptant sur la chance, ne souciant pas de l’immoralité de certains moyens de s’enrichir, soucieuse enfin de s’amuser et de défendre ses propres intérêts (paresse, apparence et luxe). Montesquieu, dans son analyse de la chute de Rome, « Considérations sur les causes de la grandeur des Romains et de leur décadence » écrit dans son chapitre intitulé « De la corruption des Romains », que les mœurs ont été corrompues par la trop grande richesse de certains, par l’excès de luxe et d’opulence qui a entraîné des inégalités sociales insupportables.

Enfin, la crise économique : l’arrêt des conquêtes romaines marque le début du déclin de l’empire ; les revenus du commerce ne suffisent pas à financer l’administration et l’armée. La pression fiscale devient alors insupportable.

L’enrichissement des Romains les plus nantis, l’aristocratie, ne provient que du butin des invasions et non d’un quelconque esprit d’entreprise. Aujourd’hui l’enrichissement de certains privilégiés, ne provient pas, non plus, d’un quelconque esprit d’entreprise mais il est lié à l’opportunisme et aux «bons coups» des magouilles diverses ; les privilégiés ne le sont plus par leur naissance mais par leurs relations, et la méritocratie disparait au profit d’une classe de «grandes gueules».

Pourtant et contrairement aux idées reçues, l’ordre et la morale sont davantage encouragés  vers la fin de l’empire ; la législation instaure des règles  strictes : le sort des esclaves est adouci, l’exposition et la vente des enfants est interdite, l’adultère est sévèrement réprimé comme le rapt et toute transgression de la loi morale et religieuse.

Certains historiens jugent que l’Empire romain déclina à cause de son contact croissant avec les barbares ; la « barbarisation » liée à la léthargie, la complaisance et la mauvaise discipline ruinèrent le système via le transfert du pouvoir d’une bureaucratie centrale à des autorités plus locales.

Certains historiens avancent maintenant que la fin de l’Empire romain est un mythe, qu’il n’a pas eu lieu, que ce fut simplement un changement de structure sociale.

Alors quelle période vivons-nous ? Du changement, c’est  bien ça.

5 réflexions au sujet de « La chute »

  1. Bonjour Françoise, pas le temps de lire mais je t’adore quand même !

    Le temps est fou et ça rend dingo. Cette année on peut dire que l’on

    est pas vraiment gâté. Bref depuis quelques mois les conversations

    tournent autour de la météo, bâ !

    Sinon comment vas-tu ? As-tu bien dormi, es-tu prêt pour bien

    commencer ce mardi ?

    Ca fait plaisir de venir te rendre visite et me poser un instant avant

    de partir vers d’autres cieux. Un bon café ou autre chose ?

    J’aime beaucoup tes articles et contempler ton travail d’artiste,

    d’écrivain, de météorologue, de jardinier(e), de comique, de

    scrapeuse(eur), d’astucieux truceur(euse), de poète, de conteur

    (euse), de journaliste etc etc…, vous avez tous tellement de

    qualités.

    Allez Lolli arrête de bavarder, la grande aiguille de l’horloge court,tu vas être en retard.
    D’accord, d’accord !

    Je me sauve, prends soin de toi et bonne journée.

    Lolli

  2. Notre civilisation touche à sa fin… La décadence grandissante en est la preuve… Mais ainsi va le cours de l’histoire…
    Bonne journée
    Jean

  3. toutes les civilisations ont connu le déclin après l’ apogée, et le plus souvent, la perte du sens moral en fut la cause !
    Quand on voit qu’ on fait plus pour les truands que pour leurs victimes, on peut penser qu’ on se rapproche de la roche Tarpéienne
    bonne journée Françoise
    bisous

  4. je passe car j ai lu un de vos coms sur un blog ami
    nous ne disons rien , nous ne faisons rien , nous sommes nombreux et nombreuses
    nous devons défendre nos valeurs
    moi non plus je ne veut pas finir emburquannée et je pense à ma petite fille
    bonne journée pour vous
    kenavo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *