Premier avril 2013

Le 1er avril 2012 était un dimanche, j’avais écrit un billet « C’est dimanche », normal, que vous pouvez relire en cliquantou sur les mots en bleu.

En 2011, ce même jour, je vous avais présenté mes dernières créations à la poterie et des jeux de lettres que vous pouvez relire en cliquant sur le thème. Et cette année, que vais-je bien pouvoir vous raconter ?

Un peu d’histoire peut-être ? Le 1er avril, c’est le jour des blagues.

Jusqu’en 1564, l’année commençait le 1er avril mais cette année-là, le roi Charles IX décide de modifier le calendrier pour faire commencer l’année le 1er janvier. C’est donc le 1er janvier 1565 que tout le monde se souhaita « bonne année » pour la première fois à cette date. Cependant, beaucoup de gens eurent du mal à s’habituer à ce nouveau calendrier, certains n’étaient même pas au courant du changement (les nouvelles circulaient beaucoup moins vite qu’aujourd’hui), ils continuèrent donc à s’offrir des cadeaux et des étrennes le 1er avril. C’est pour se moquer d’eux que quelques petits malins eurent l’idée de leur offrir des cadeaux un peu spéciaux, des faux cadeaux, des cadeaux pour rire.

À partir de ce jour-là, le 1er avril 1565, grands et petits, prirent l’habitude de se faire des blagues et des farces. Et pourquoi un poisson ?

 À cette période de l’année, en France, la pêche est interdite (c’est la période de reproduction des poissons). On offrait jadis de faux poissons aux pêcheurs pour se moquer d’eux ou on leur accrochait, le plus discrètement possible, de petits poissons en papier dans le dos. Ces poissons de papier étaient collés dans le dos de tous ou n’importe qui et on riait beaucoup de ceux qui se promenaient parfois toute la journée avec ce « poisson d’avril ».

Avril, c’est aussi le mois du Carême chrétien et la viande étant interdite de consommation pendant cette période, seul le poisson était toléré aux repas.

Quand j’étais petite, on s’envoyait encore des cartes postales, comme pour le premier mai et en lieu et place du brin de muguet, la carte du premier avril était illustrée par des petits poissons qui promettaient amour, amitié et bonheur.

Mais ça, c’était avant quand les facteurs passaient deux fois par jour et apportaient autre chose que des factures et des feuilles d’impôts.

9 réflexions au sujet de « Premier avril 2013 »

  1. je me demande si même cette tradition n’ est pas en train de disparaitre !
    Dommage, ça avait son charme !
    bonne journée
    bisous

  2. Il est vrai que les er avril maintenant sont tout à fait défférents de ceux d’antan !
    Bisous, bonne journée Françoise.
    JC

  3. Bonsoir très chère Françoise
    J’espère que tu as passé de bonnes fêtes de Pâques, pour moi ce fut très bien
    C’est avec le soleil que je viens te souhaiter une bonne soirée
    Gros bisous
    Méline

  4. Les farces du 1er avril, ça ne ce fait plus beaucoup et c’est bien dommage !!! Bisous bonne semaine Françoise

  5. Bonjour Françoise
    il n’y a pas cette coutume en Chine….note il y en a d’autres
    Je te souhaite un très bon mardi
    Nos amitiés bises
    Qing&René

  6. Bonjour Françoise, ça tente à disparaitre, car dans mon entourage hier, ça n’a pas fait rire… pff quelle vie lol !

    Les fêtes de Pâques ont-elles été à la hauteur de tes espérances ?

    Bon…
    Fini de se prélasser, il faut se remuer.
    On attaque la semaine par le mardi, c’est chouette, un jour de moins au final, ouf !

    Si au moins le temps allait vers le printemps alors on pourrait se sortir de nos gros pulls, écharpes, etc… mais bon, ça c’est une autre histoire, et je te la raconterai plus tard.
    Comment ça c’est du baratin, roo hi hi !

    Allez le café pour la mise en route et je file, mais pour toi je laisse dans mon sillage, l’espoir demain de me revoir. Pas très français tout ça, Clara va râler oups.

    Bye bye !!

    Lolli

  7. Ce 1er Avril proche des fêtes de Pâques n’a pas la saveur d’antan , l’amusement n’y est plus 🙂
    Bonne journée

  8. Ping : Premier avril | FrancoiseGomarin.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *