Le zamal

C’est le printemps, enfin… presque. Tout le monde parle de plantes et de jardin. J’ai envie de vous proposer un billet dans la série, les plantes réunionnaises : le Zamal ou Chanvre indien est le Cannabis (nom scientifique : Cannabis sativa), originaire de l’Inde.
 Cette appellation locale à La Réunion : le zamal, dérive du mot malgache zamala.

Il sert de motif pour des paréos et des t-shirts de la marque PARDON, un peu provocatrice. Voilà deux modèles :

Le chanvre indien est cosmopolite mais il pousse principalement dans les régions chaudes et tempérées.

Il est aujourd’hui cultivé dans le monde entier aussi bien légalement qu’illégalement.

C’est une plante herbacée foisonnante, aux feuilles à plusieurs branches, non persistante. Une plantation de chanvre est composée de pieds femelles et de pieds mâles. La plante a une tige droite qui peut atteindre, suivant les variétés, de 1 à 4 m de hauteur, elle est recouverte d’un duvet rêche.

Les pieds mâles donnent des fleurs, les inflorescences mâles se trouvent au bout de la tige ; ils libèrent leur pollen et sont toujours matures avant les plants femelles.

Le pollen des pieds mâles au moment de leur reproduction, ne contient pas de substance active.

Les pieds femelles donnent des sommités fleuries (têtes) et des graines. Les fleurs femelles sont sans tige et se trouvent à la croisée des feuilles. La graine a environ la taille d’un grain de blé et contient environs 30% de graisses et près de 20% de protéines. Les parties utilisées de la plante sont les feuilles, les sommités fleuries et les graines.

Les feuilles et les têtes sont employées pour de nombreux troubles.

Le chanvre indien soigne les affections douloureuses du tube digestif (ulcère, cancer…). Il est très bénéfique pour les affections des voies respiratoires comme l’asthme et les bronchites. Il élimine la tension musculaire et soigne le glaucome. Dans certains pays, il est employé dans les traitements contre le sida et le cancer. Il a aussi une action efficace pour réduire les spasmes musculaires et détendre les muscles et serait utilisable dans le traitement des scléroses en plaques. Il calme l’hyperactivité cérébrale, les migraines, les névralgies, les affections urinaires et les troubles psychiques. Il soulage aussi les rhumatismes, l’arthrite et les douleurs menstruelles. D’autre part les graines (non psychotropes), sont très nutritives mais aussi laxatives. C’est pour ces vertus thérapeutiques que le cannabis est légal dans certains pays ou certains états, ainsi en Californie, des magasins ont pignon sur rue (photo-souvenir d’avril 2009, San Francisco, quartier d’Haight-Ashbury).Les esclaves, à la Réunion, utilisaient le zamal au cours de cérémonies ou à titre personnel comme réconfort. Par la suite, il en fût fait un usage « traditionnel », parfois festif, pour célébrer la fin des récoltes, ou parfois domestique lorsqu’on le frottait sur les coqs bataille pour accroître leur combativité ou encore lorsqu’on le donnait à manger aux poules pour les rendre meilleures pondeuses.

Le zamal était également prisé par les anciens (les gramounes) qui en faisaient des décoctions aux vertus thérapeutiques plus ou moins avérées, pour calmer l’asthme, les angoisses et les douleurs au bas-ventre, ou ils le fumaient lors de réunions amicales. A la fin des années 1960, cet usage traditionnel chez les gramounes s’est effacé progressivement au profit d’un usage toxicomaniaque touchant les plus jeunes.

Le Zamal ou cannabis est considéré comme une drogue douce, c’est-à-dire n’entraînant pas de dépendance physique ou de décès par overdose contrairement à l’héroïne, l’alcool ou autres drogues dures. Le risque principal est quand même la possibilité d’une dépendance psychologique, c’est-à-dire que l’effet procuré par la consommation peut causer un repli sur soi pour les personnes psychologiquement fragilisées et un moyen de fuir la réalité.

Je ne chante pas les vertus de cette plante, je vous la présente tout simplement, elle existe, son usage est controversé, est-ce que les médicaments chimiques sont meilleurs ?

Pour être consommé, le cannabis ou zamal se présente sous différentes formes :

– les fleurs séchées femelles qui forment les têtes ou cocottes appelées généralement marijuana (herbe, beuh), roulées en joints ou pétards.

– les feuilles séchées, habituellement, les feuilles de la couronne fleurie des plantes femelles, appelées feuilles de manucure. Celles-ci sont séchées, finement hachées, puis fumées telles quelles ou mélangées à du tabac. Elle sont aussi, parfois, mêlée à des pâtisseries ou à des boissons.

– l’huile de cannabis, concentré issu d’une extraction à l’aide de solvants. Les feuilles sont mélangées au solvant pendant quelques minutes puis retirées par filtration. Le solvant est ensuite évaporé pour laisser apparaître l’huile.

– le pollen aussi appelé skuff : poudre résineuse obtenue en battant des ballots de tissus remplis de fleurs de cannabis (têtes). La poudre ainsi récupérée, est ensuite compactée en bloc, ce qui donne le haschich, souvent coupé avec différents produits. Le cannabis est généralement consommé avec du tabac dans des cigarettes artisanales.

D’autres modes de consommation existent :

– Bang ou bong , une pipe à eau à travers laquelle la fumée est refroidie et filtrée avant d’arriver aux poumons : la quantité aspirée est plus importante et les effets plus rapide et plus intenses qu’avec un joint.

– Gâteaux space cakes : les effets mettent plus longtemps à venir et ce mode de consommation demande des quantités plus importantes car une partie du THC est détruite par les enzymes de l’estomac. Néanmoins, lorsqu’il est ingéré, les effets du cannabis se déclarent au bout de trente minutes et peuvent se prolonger plusieurs heures, ce qui peut générer un état d’anxiété et de paranoïa appelé bad trip.

– Mis en solution dans du lait, ce que l’on nomme un bhang ou lait vert. Il peut être mis à fondre dans du chocolat noir et servir ensuite en pâtisserie ou solidifié pour l’utiliser à la demande.

– Vaporisation ou sublimation, ce mode de consommation ne présente pas les dangers liés aux produits de combustion cancérigènes : goudrons, oxyde de carbone, etc. Par ailleurs la quantité de cannabis nécessaire est moins importante car le THC n’est pas détruit par la chaleur de la combustion. C’est le mode de consommation privilégié par les utilisateurs de cannabis à des fins thérapeutiques. On extrait le THC et les autres cannabinoïdes sous forme de vapeur en chauffant légèrement la plante sans la brûler. La vapeur produite peut alors être inhalée, avec un effet aussi immédiat et plus puissant que si le cannabis était fumé.

– Infusion, le pot tea est une infusion de chanvre.

Il existe plusieurs variantes pour rendre une tisane au chanvre agréable à boire tout en ayant des effets puissants selon la concentration de THC. La plus connue est le thé-chai au cannabis. Les effets de cette tisane se font ressentir environ 2 heures après ingestion et peuvent durer jusqu’à 18-24h selon les individus.

– Huile essentielle de cannabis, huile extraite de la plante par distillation, elle contient un très fort taux de canabinoïde.

– Le Green Dragon désigne une boisson alcoolisée à base de macération de cannabis dans de l’alcool.

– Rhum arrangé zamal, macération de cannabis dans du Rhum (pour sûr que le rhum est arrangé et celui qui le boit doit l’être aussi).

Après cet article, je ne sais pas ce qu’il en est de vous, mais moi z’ai presque mal à la tête. Ce doit être à cause du paréo PARDON (juste au dessus).

Share

7 réflexions au sujet de « Le zamal »

  1. Bonjour Françoise
    très bel article fort complet
    Je te souhaite un très bon mardi
    Nos amitiés bises
    Qing&René

  2. bravo Françoise, un bel article sur le Zamal , trés documenté ! finalement ce n’est pas pire que le tabac ! à condition de ne pas en abuser… nous n’avons consommé ni l’un ni l’autre, et nous ne nous en portons pas plus mal, quoique un bon rhum arrangé au zamal !!!??? bonne journee et grosses bises

  3. Bonjour ma Françoise, il est zamal cet article, non blague à part merci de m’avoir appris quelque chose.

    Chacune de tes visites embaument du parfum de ton amitié, le coeur

    de mon petit monde, exactement comme un bouquet de fleurs.

    Chaque pétales portent les douces pensées que tu m’adresses

    chaque jour.
    Je t’en remercie sincèrement.

    Que ce mardi ne soit que richesse du coeur et bonnes nouvelles.

    Merci pour tes beaux articles et la passion que tu peux y mettre.

    Prends soin de toi.

    Bisous

  4. Très intéressant cet article, comme quoi tout est important sur cette planète et rien n’est là par hasard… Bonne fin de semaine. Mes amitiés

  5. Comme tu t’en doutes, Alba, c’est un des bodies que j’ai acheté à mon premier petit-enfant (mon petit-fils qui va déjà avoir quatre ans en septembre).
    Je vais suggérer que Pardon le produise en taille « senior ». Lol !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *