Un indigné de moins

Je dis souvent à propos de nos élus : nous avons les élus que nous méritons. Mais quid des indignés ? Avons-nous les indignés que nous méritons ? L’indignation c’est un sentiment de colère et de révolte. Une histoire de jeunes ? Un histoire de tous ?

L’indigné-phare de ce vingt-et-unième siècle, Stéphane Hessel s’en est allé. Il avait quatre-vingt-quinze ans, ce qui est un âge respectable pour un humain. Indigné malgré son âge. Jeune d’esprit, naïf impénitent, rêveur fou ? Il vient de mourir et il est encensé de tous les côtés, en particulier par la gauche en France, gauche qui veut s’approprier le monsieur, alors que le propre du mouvement des indignés c’est d’être apolitique ce qui signifie, dans ce cas, non-étiqueté.

D’une manière générale, l’indignation est suscitée par tout ce qui peut provoquer la réprobation et porter atteinte à la dignité de l’homme. Selon les circonstances, l’indignation sera suivie de mouvements actifs, constructifs ou non. Pour l’heure, nous avons vu des indignés un peu partout à travers le monde. La suite ? Stéphane Hessel  avait invité ses lecteurs à s’engager dans des actions concrètes qui permettent de passer du stade de l’indignation à celui de la réalisation. Ce message a toutefois eu nettement moins d’écho que son cri de colère. Ses pages exprimaient des cris du cœur plutôt mais n’étaient pas un manuel précis pour l’action. Alors… Finalement, ça arrange l’ordre établi, ce genre de pétard mouillé. « Le chien qui aboie ne mord pas »…

En France, il y a encore de l’espoir et c’est sans doute pour cette raison que ça ne va pas plus loin qu’un coup de gueule par ici ou une crise de colère par là-bas. La population est trop divisée, trop diverse.

A La Réunion, les manifestations d’indignation sont sporadiques : ti contrat par ici,  prix du fuel par là, prix de bouteilles de gaz ou listes de produits de consommation courante (à voir) et se traduisent de manière très désordonnée par des barrages de ronds-points ou de routes, des embouteillages… Attention, à la Réunion, il y a des jeunes instruits, bien éduqués qui se taisent mais qui risquent un jour de montrer leur ras-le-bol. Ras-le-bol de l’idée colonialiste que certains ont encore de l’île et de ses habitants, ras-le-bol de voir le gaspillage de l’argent public, l’absence d’aide réelle aux idées constructives, ras-le-bol de voir des notables gagner des avantages alors que des petites entreprises et des associations très utiles sont étranglées, ras le bol des lobbies qui ne sont, en fin de compte, qu’une manière plus élégante de parler de corruption. En résumé, ras-le-bol d’être pris pour des imbéciles.

Que penser de ce message de François Hollande, à propos de la mort de Stéphane Hessel : « Au moment où celle-ci (la vie) s’achève, il nous laisse une leçon, celle de ne se résigner à aucune injustice. »

Attention, si la leçon est comprise et retenue…

Share

12 réflexions au sujet de « Un indigné de moins »

  1. Dans les civilisations anciennes, quand un ancien mourait, on disait qu’une bibliothèque disparaissait. Stéphane Hessel en était une. Jusqu’à la fin de sa vie, il était resté actif et engagé. Cet homme que j’avais rencontré, était un homme chaleureux, vigilant, diplomate. Il avait pointé la mondialisation, et la croissance comme un échec au bonheur des nations. Ceux qui se réclament de Stéphane Hessel, feraient mieux de s’inspirer du livre qu’il a écrit en collaboration avec Edgard Morin, pour sortir de la crise. Bonne soirée. Amicalement, Pimprenelle.

  2. Merci Pimprenelle pour votre commentaire. J’avoue que vos interventions me manquaient un peu.
    Bonne soirée.
    Amicalement.

  3. je trouve que Stéphane Hessel a au une longue vie…il s’est indigné et a montré l’exemple!
    qui va suivre?
    ça me dépasse un peu.
    merci pour ta visite au carnaval.
    amitiés.

  4. Bonjour Françoise
    Je te souhaite un très bon mardi
    Nos amitiés bises
    Qing&René

  5. Bonjour ma Françoise

    Je suis bien contente de ton joli com d’hier, merci beaucoup.
    Ca me fait plaisir de lire ou relire ton article ce matin, j’adore venir chez toi, je trouve toute la douceur que peut apporter un petit voyage dans ton univers.

    Le beau temps semble vouloir revenir, le printemps nous fait de l’oeil, et moi je te fais mon plus beau sourire car je t’aime beaucoup.
    On garde un bon moral d’accord ?

    Bonne journée de mardi et prends soin de toi et de ceux que tu aimes.

    Ta p’tite amie Lolli

  6. Bonjour Françoise
    Je pense que sa disparition a permis à ceux qui ne le connaissaient pas d’en entendre parler de lui et de ses idées
    Notamment par chez nous…
    Je peux dire qu’il y a beaucoup plus d’indignés car on fait confiance aux personnes âgées, on a envie de suivre leurs consignes
    Bisous et douce journée
    Frieda

  7. Salut Françoise
    un grand monsieur qui s’en va. Et, à chaque fois, des tentatives de récupération des uns et des autres.
    Amitié
    Antonio

  8. J’espère que François Hollande se souviendra de ses belles paroles !!!

  9. Bonjour Françoise
    je pense que tu as tout compris
    Je te souhaite un très bon mercredi
    Nos amitiés bises
    Qing&René

  10. BONJOUR FRANCOISE !

    Stephane HESSEL ne laisse personne indifférent, mais comme tous les grands hommes, c’est un personnage de circonstance.
    L’être humain, quand il regarde avec amour, envie ou jalousie une personne qu’il estime sublime, c’est que c’est un faible.
    Il y aura toujours, des Jésus, des Mahomets, des Napoléons etc. porteur de nos espoirs chimériques et qui nous mènerons comme des moutons.
    Ce sont des adeptes, des fidèles, des militants etc. pieds et mains liées à leur gourou !
    Je suis d’accord avec Ymer TNEGER !

    Bisous Françoise !

  11. Ping : Que s’est-il passé en 1989 ? | FrancoiseGomarin.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *