Yes Man

Que penser de cette idée de dire oui à tout ? De dire oui à tout sans trop réfléchir aux conséquences ?

J’ai délaissé le proverbe créole «Dann oui na pwin batay» pour vous parler du film «Yes Man» de 2009 avec Jim Carey :  «Carl Allen est au point mort. No future… jusqu’au jour où il s’inscrit à un programme de développement personnel basé sur une idée toute simple : dire oui à tout ! Carl découvre avec éblouissement le pouvoir magique du « Yes », et voit sa vie professionnelle et amoureuse bouleversée du jour au lendemain : une promotion inattendue, une nouvelle petite amie… Mais il découvrira bientôt que le mieux peut être l’ennemi du bien, et que toutes les occasions ne sont pas bonnes à prendre...» Synopsis et détails  copiés sur AlloCiné.

Jim Carey, Yes Man ne refuse jamais une soirée même s’il est confortablement installé dans son canapé devant la télévision, il ne refuse jamais une expérience nouvelle et enrichissante. De manière assez évidente, il réussit ainsi à provoquer la chance et à rendre sa vie plus excitante, plus attrayante.

Après avoir vu ce film, les spectateurs ont donc le choix entre deux possibilités :

1) rester passif : considérer ce film comme une histoire amusante de plus et ne pas chercher à rapprocher le personnage de Carl  de leur expérience personnelle. Ce choix permet de ne pas se poser de questions existentielles.

2)   Essayer de dire oui à tout : se demander ce qu’ils peuvent apprendre du film et réfléchir à la manière d’appliquer la transformation du personnage de Carl à leur vie, se mettre à saisir chaque opportunité sans réfléchir, avec l’espoir qu’elle n’apportera que du positif.

Pourtant le concept est bien plus compliqué qu’il n’y parait. Le monde serait absolument ridicule si tous les individus se mettaient à dire oui à tout sans réfléchir.

Au delà du fait d’être celui qui saisit toutes les opportunités que lui offre la vie pour être plus épanoui et plus heureux, il ne faut pas oublier que le « Yes Man » est aussi :

– celui qui fuit invariablement le conflit et vit dans la peur du refus, ou tout du moins celui qui donne l’impression de n’être qu’un mouton. Dire oui à tout, c’est paraître n’avoir aucun caractère, aucune personnalité. Dans une certaine mesure, c’est accepter de laisser diriger sa vie par les autres.

– celui qui ne réfléchit pas et dit oui à tout même oui à ce qui va à l’encontre de ses principes. Le film illustre à merveille cette situation puisque Carl se met à dire oui à n’importe quoi, y compris à une proposition de mariage dont il ne veut pas. Sa vie recommence à perdre tout intérêt dès lors qu’il va à l’encontre de ce qu’il désire réellement en disant oui sans réfléchir.

On se rend vite compte qu’on ne peut dire oui à tout. Nous devons simplement dire oui à tout ce qui peut nous amener à vivre la vie dont nous rêvons.

L’objectif de notre vie n’est pas d’arriver sain et sauf jusqu’à notre cercueil, mais de pouvoir vibrer à chaque instant, comme si c’était le dernier et de partir, enfin, sans regret, en nous disant que nous avons fait pour le mieux.

Carpe diem. Nostalgie ? C’est aujourd’hui la Toussaint…

 

Share

5 réflexions au sujet de « Yes Man »

  1. on peut déjà se dire que le oui n’ existe que par rapport au non !
    Alors, il serait tout aussi idiot de toujours dire non !
    Comme souvent, in médio stat virtus !
    bonne journée
    bisous

  2. Bonjour
    Dire, oui à tout et tous, c’est le meilleur moyen pour avoir des soucis… je sais, je sais dire non c’est pas toujours ce faire des amis… et ça je connais, surtout dans la famille…
    Jean

  3. Etrange idée, à une époque où fleurissent les stages de développement personnel pour apprendre à « dire non » !! Mais pourtant, s’il faut s’affirmer face aux AUTRES, l’acceptation de CE QUI EST est aussi un concept fondamental. Bises, Françoise.

  4. Dire oui à tout peut être très dangereux ! même chose pour répondre toujours non…
    C’est faire preuve d’un manque total de personnalité et peut-être même d’une sorte de peur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *