Hommes célèbres de la Réunion (6) : Barquissau

Encore un personnage de la Réunion dont le nom est inscrit sur la carlingue d’un avion de la compagnie Air Austral : Raphaël Barquissau. Qui est donc cet homme ?

Raphaël Barquissau, né le 4 juin 1888 à Saint-Pierre de la Réunion, est un écrivain qui vit ses premières années dans son île avant de suivre son père, magistrat, dans ses différents voyages, notamment aux Antilles. Il revient à la Réunion pour poursuivre ses études dans le collège qui porte aujourd’hui son nom, établissement créé par son grand-père, Désiré Barquissau. Il continue jusqu’au baccalauréat au lycée à Saint-Denis.

La mort de son père l’oblige à quitter l’île pour étudier à Paris. Il suit des cours à la Sorbonne et devient professeur. Il commence sa carrière à Alexandrie, en Égypte, rédige sa thèse de doctorat en Lettres sur les poètes réunionnais des siècles précédents, et spécialement sur Évariste de Parny et Antoine Bertin. Il obtient l’agrégation de Lettres en 1920 et enseigne ensuite à Nîmes, où il compte le futur général Raoul Salan parmi ses élèves.

Raphaël Barquisseau revient pendant cinq ans à la Réunion pour y enseigner dans le  lycée où il fut élève. Il assure la fonction de chargé de mission à Madagascar en 1923 et à l’île Maurice en 1925.

Après ce retour aux sources, il se rend en Indochine pendant dix ans, d’abord à Hanoï où, ironie du sort, le futur général Võ Nguyên Giáp (qui affrontera Salan plus tard) fait partie de ses élèves. Il s’établit ensuite à Saïgon, pour prendre le poste de proviseur du lycée Chasseloup-Laubat. Il retourne enfin à Paris pour y exercer en tant que professeur de lettres puis de philosophie au lycée Carnot, jusqu’à sa retraite qui lui permet de rentrer à la Réunion.

Admirateur de Leconte de Lisle, Raphaël Barquisseau ne manquera pas de rendre hommage aux poètes réunionnais à travers son œuvre qui célèbre également la paix, l’égalité et la fraternité. Les trente ouvrages qu’il a rédigés : essais sur l’histoire coloniale, œuvres littéraires ou recueils de poèmes, révèlent une forme de délicatesse qui lui valut d’être qualifié de « dernier romantique français« .

Poète, militant de l’écriture et de la paix, il décide de faire la guerre contre les fléaux qui tuent : la famine, le chômage, la maladie, l’ignorance, l’avidité des peuples pauvres et l’avarice des peuples riches .

Il est le fondateur de l’Académie de la Paix, a été membre de l’académie de la Réunion et de l’Académie de Madagascar. Il est élu le 4 mai 1945 à l’Académie des Sciences d’Outre-Mer.

Il est également connu pour son soutien à la communauté réunionnaise émigrée en métropole. Il fut à ce titre directeur et rédacteur en chef de L’Écho de la Réunion, le premier journal de liaison créé pour cette communauté.

Il meurt à Paris le 20 novembre 1961.

Si son nom est connu à la Réunion, à la question « qui est Raphaël Barquissau ? », je crains qu’il n’y ait guère de réponses. Voilà de quoi remédier un peu à ce manque de connaissances.

Le début d’un de ses poèmes que vous pourrez lire en entier, sur ce site-là :

Salazie
Laisse les jeux du Casino
Et descends vers le Point-du-jour.
Les jeux du Cirque sont plus beaux,
Les jeux du soleil sur Hell-Bourg.
Le grain que ce nuage apporte
Du Cimandef et de Marla
Fuit déjà vers vers la sombre porte
Que les eaux ont ouverte là.Il court du Piton à la plaine
Comme une ombre sur un miroir,
Friselis d’ombre que promène
Quelque fantastique arrosoir.

Déjà c’est la fin de l’ondée
Le soleil, sitôt découvert,
Sèche la terre dénudée
Et fait briller le maïs vert.

13 réflexions au sujet de « Hommes célèbres de la Réunion (6) : Barquissau »

  1. bravo pour ta serie des hommes célèbres de la Reunion, certains connus de nous comme Leconte de Lisle, Goulette vaguement et d’autres parfaitement inconnus comme Barquisseau… c’est bien de les tirer de l’oubli et leur rendre hommage… nous esperons que tu vas bien et te souhaitons une excellente journée, bisous de nous deux

  2. Bonjour Françoise,

    Je viens te dire un gros BONJOUR en ce début de mercredi.
    Et ce matin j’ai décidé que cette journée sera celle de Mes Amis…
    Que celle-ci te fasse rire et sourire, et range tes soucis dans un fond de tiroir.

    Allez, je t’invite à prendre le petit déjeuner de l’amitié, et même si tu n’as pas l’habitude de le faire, parfois il faut savoir bousculer ses habitudes.

    La vie est trop belle pour ne pas en profiter, allez op, je t’attends !!

    Une grosse cuillère de bisous

  3. et pourtant, il gagne à être connu, ce grand voyageur agrégé !
    C’ est bien le monde moderne, de ne jamais regarder que devant !
    bonne journée
    bisous

  4. Salut Françoise
    je pense que ce serait le rôle des régions de valoriser l’oeuvre et les personnages qui ont souvent fait leur renommée: mais c’est vrai que la tendance actuelle est à la mise en avant de célébrités passées ou actuelles ce qui amène à l’uniformisation.
    Alors bravo pour nous avoir parlé de M. Barquisseau!
    Amicalement
    Antonio

  5. Merci de nous faire connaître tous ces hommes illustres de La Réunion.
    Dans chaque région de France, qu’elle soit en métropole ou lointaine, il y a de ces personnages illustres dont on ne nous a jamais parlé ou…qu’on a oubliés…Et pourtant, ils ont oeuvré pour le Pays.
    Je passe en vitesse sur les blogs, je reviens de « promenade », avec déjeuner au restaurant en prime ! Temps magnifique…c’était une bonne journée !
    A bientôt. Bises Françoise.

  6. le sourire est le langage du coeur;
    ces gens simples sentent d’instinct ce que l’on ressent pour eux;
    bonne soirée, Françoise;

  7. C’est vraiment très intéressant, de nous faire découvrir cet homme qui a tant voyagé et semble si intelligent. J’ai réussi à lire en entier son poème, qui me plaît beaucoup, mais pour cela il a fallu que je modifie ton lien qui est erroné : si tu veux le corriger, il doit se terminer par « php », or derrière cela il y a « http » qui s’est collé et qui fait tout planter. Bonne nuit !

  8. Merci pour tous ces renseignements que je ne connaissais pas. Les feuilles mortes est une chanson pour les amoureux et mon histoire n’est pas une histoire d’amour mais de retrouvailles. Bise

  9. Merci Valentine-Martine d’avoir signalé l’erreur sur le lien, j’ai corrigé immédiatement après la lecture de ton commentaire et maintenant ça marche.
    Bonne journée.

  10. Tous ces hommes qui ont fait une région ou un pays devraient mieux connus
    C’est bien Françoise de parler d’eux , car beaucoup de personnes ne les connaissent pas ,même si certains lycées ,rues ;;etc portent leurs noms .
    Douce journée
    Bisous

    timilo

  11. eeeeh non ! je ne connaissais pas ! mais ce gars avait la bougeotte ! sa lutte pour la famine, etc… a été bien vaine !!! rien a changé , sinon en pire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *