Des motards en colère

Tout le monde se plait à dire que les automobilistes sont des cochons payants ou des vaches à lait. Comme l’état doit  trouver des sous et relancer l’économie, il s’attaque maintenant aux motards. La méthode reste la même, la cible change. Toujours sous prétexte de sécurité routière, les autorités envisagent la mise en place d’un contrôle technique pour les motos.

La FFMC (Fédération Française des Motards en Colère) lutte contre cette « innovation ». Les tentatives d’imposer un contrôle technique (CT) aux deux-roues ont, jusqu’à présent, été repoussées, avec un argument puissant : les défaillances techniques ne sont pas à l’origine des accidents (moins de 0,7% selon les assureurs) mais le lobby des centres de contrôle passe aujourd’hui par un autre biais : l’uniformisation des CT à travers l’Union.

La Commission européenne demande un contrôle technique obligatoire pour tous les deux et trois-roues et que ce contrôle soit pratiqué chaque année quand le véhicule est âgé de plus de six ans

Pour le moment, seuls les véhicules ayant au moins quatre roues sont concernés en Europe par le contrôle technique dont le détail figure dans une directive de 2009. Certains pays l’imposent déjà pour leurs deux-roues.

Si la Commission européenne obtient gain de cause, tous les véhicules devront donc être obligatoirement contrôlés suivant des modalités précises : « La Commission propose le premier contrôle après quatre ans [à l’instar de ce qui se pratique aujourd’hui pour les voitures], lui-même suivi d’un deuxième contrôle deux ans plus tard et ensuite un contrôle chaque année. Le schéma s’appliquera à toutes les voitures, motos, cyclos, scooters et quads. »

Si le prix du contrôle est en moyenne de 65 € et si on estime que 70 % des deux-roues en service ont plus de six ans, la mesure va rapporter plus de 2 milliards d’euros par an aux centres de contrôle technique dont une part de TVA destinée à l’Etat.

Ce n’est pas la recherche de la sécurité routière qui domine cette proposition, quoi qu’on en dise, mais c’est bel et bien un présent fait aux lobbies du CT, de la mécanique et un moyen d’encaisser des impôts supplémentaires. Accélérer l’obsolescence du parc dans l’espoir de booster les ventes est un autre cadeau.

Il faut constater que ce n’est ni plus ni moins qu’une taxe sur la pauvreté ou la fidélité, une taxe pour ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas acheter un nouveau véhicule tous les quatre ou six ans.

Toutes les études montrent que les problèmes techniques ne représentent qu’une très faible part dans les causes d’accidents de la route des motos en particulier. Ce ne sont pas les véhicules qui font les accidents, mais les comportements.

Ce n’est donc une fois de plus qu’une histoire de sous.

7 réflexions au sujet de « Des motards en colère »

  1. c’ est écoeurant !
    on fera bientôt de même avec les vélos !
    Je ne crois pas que sous la royauté, il y ait eu autan d’ impôts et de taxes !
    Non seulement le gouvernement s’ en donne à coeur joie, en faisant semblant d’ être désolé, mais l’ Europe s ‘ y met aussi !

  2. motards je suis et par principe je suis contre ce contrôle
    les motards n’ont pas besoin de cela ils font eux même leur préventions…ils savent que c’est leur vis qui est sur deux roue…
    en Allemagne ce contrôle est obligatoire mais les motos sont non bridées…
    beaucoup ont votés socialiste..et bien qu’ils assument..mais moi je ne veux pas assumer la connerie des autres…mais la démocratie dit le contraire…
    amicalement

  3. salut
    L’Etat cherche de l’argent n’importe comment. Tous les jours il y a un nouvel impôts.
    Même nous les retraités qui vivons la plupart sous le seuil de pauvreté on nous taxe encore plus.
    Pas évident de vivre dans un pays où les financiers sont les maîtres que ce gouvernement soit de droite ou de gauche.
    Bonne journée

  4. Salut Françoise
    bien sur que c’est uniquement une question de gros sous. Et pour faire suite au commentaire de l’ami Trublion je dirais que ce n’est pas l’Europe qui s’y met car comme d’habitude nos gouvernants qui participent aux décisions européennes, se cachent derrière elle quand car ils n’ont pas le courage de dire qu’ils sont eux même favorables à telle ou telle autre proposition!
    Belle journée
    Antonio

  5. Cela rapporte gros et cela culpabilise le conducteur … alors pourquoi l’Etat s’en priverait-il ?

  6. quel honte dans ce pays et quel toupet bandes de larves encore 1 contrôle inutile et qui va rapporter gros sans jamais rien changer pour le contribuable. flanby tu nous fais c….

  7. hello francoise
    c’est dommage chez toi que l’on ne puisse pas recevoir d’avis quand tu mets un article. Si dans de nombreux pays de la communauté européenne le CT est déjà en place comme en Italie par exemple , ils ont sécurise les routes et les ont adapté aux motards… En France les associations de motards en colère demandent depuis des décennies a ce que les barrière de sécurité en tôle soit enlevé au profit d’une barrière en caoutchouc moins dangereuse , que le revêtement des passages piéton soit moins glissant , que l’on arrête de séparer les routes par des terres pleins en béton très dangereux , que le bitumes avec nid de poule, plaques d’égout qui sortent etc etc soient enfin remis en etat. On demande le prix des casques moins chers car leurs prix en france est tout a fait honteux….
    Voila et il y a bien d’autres choses que l’etat doit faire avant d’imposer un CT
    bisous
    pat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *