Hommes célèbres de la Réunion (2) : Dayot

Qui connait Eugène Dayot ? Vous ? Bravo ! Vous faites partie d’un minuscule groupe. Eugène Dayot, né le 8 août 1810 à Saint Paul de la Réunion, mort le 19 décembre 1852, est un journaliste, poète et romancier réunionnais.

Fils d’un officier de marine, élève brillant il contracte, à l’âge de vingt ans, la lèpre qui se déclare après son retour de Madagascar.  Meurtri par cette maladie alors incurable, il se consacre à l’écriture. Sa poésie porte l’empreinte de sa maladie. Il se qualifiera lui-même de mutilé.

En 1839, il fonde le journal Le Créole puis Le Courrier de Saint Paul dans lequel, il devient feuilletoniste en écrivant Bourbon pittoresque. L’histoire fait revivre les combats qui se sont déroulés à l’île de la Réunion au XVIIIe siècle et qui opposaient les Blancs de la côte (notamment François Mussard et Touchard) aux Noirs marrons (Diampare, Pyram, Cimendef et Mafate). Ses descriptions des différents aspects de l’île sont détaillées et ses portraits touchants.

Journaliste engagé, il se bat pour les causes humanitaires, il rejoint les partisans de l’abolition de l’esclavage et s’oppose à la peine de mort.

A la fin de sa courte vie, Eugène Dayot promenait son ironie et sa détresse sous un large chapeau de paille, d’immenses lunettes et écrira un de ses biographes, « des lèvres serrées, fines, narquoises, d’où plus d’une fois a dû s’élancer la flèche sarcastique. » Voilà un de ses portraits.

Que reste-t-il aujourd’hui d’Eugène Dayot ?

Quelque temps après sa mort, son ami J.-M. Raffray se désolait déjà de l’ingratitude du public : « Ce n’est plus qu’un souvenir que ses quelques amis conservent au plus intime de leur cœur ; pour sa mère, un éternel regret ; pour la foule, un indifférent dont le vent a déjà emporté la mémoire. » Plus crûment, c’est Dayot lui-même qui ne se fait aucune illusion. Dans un poème douloureusement ironique intitulé Moi, il conclut :
« Dans ce monde où tout naît, tout vit, tout doit mourir, //Que laisserai-je ?… Rien… Pas même un souvenir ! »  (24 mars 1836)
Un souvenir, peut-être pas. Du respect sûrement. Oh, pas celui des lettrés, des universitaires, qui ont disséqué ses œuvres, ses phrases mais celui d’un homme tout simple, un employé communal de Saint-Paul qui s’étonnait à peine que l’on vienne prendre en photo la tombe de Dayot : « Vous avez vu comme on l’entretient ? C’est que ce boug-là, c’était un poète. »

Share

14 réflexions au sujet de « Hommes célèbres de la Réunion (2) : Dayot »

  1. un inconnu pour moi.
    Parfois je me dis que nos académies feraient bien de mettre certains poètes oubliés au programme !
    bonne journée
    bisous

  2. Bonjour Françoise ..un grand plaisir de te lire..et d’y répondre par la découverte de cet homme que je ne connaissais pas..je vais repartir dans le nord..moins inculte que je ne l’étais en arrivant..
    Ici, l’automne est-là..avec pour aujourd’hui..un grand soleil..et une température fraîche..
    grosses bises
    Patrick
    Patrick

  3. coucou
    voila un poète que je ne connaissais pas , honte a moi …
    grâce a toi , j’ai eu , en te lisant , le plaisir de découvrir
    un grand homme . merci ! bon apres midi !

  4. Hello Francoise
    Merci de ta visite … heureusement que j’ai cliqué sur ton lien , car j’ai plusieurs francoise. Si l’ile de la reunion , je ne la connais pas , sauf pour sa cuisine que j’adore et malheureusement à Nice , le restaurant le barachois a été vendu pour cause retraite , j’ai aussi travaillé à la poste avec beaucoup de réunionnais.
    Par contre Grenoble , je connais assez bien ! Mon epouse a été opéré plusieurs fois à l’hopital de la tronche…
    A bientot
    Pat

  5. Non ! je ne connais pas ! ni aucun (ou presque) homme ni femme célèbre des DOM – TOM ! Comme Aimé Césaire que l’on s’est mis (un peu) à la mode après sa mort alors qu’il souhaitait le contraire !!!! hérésie !!!!
    A quand une année à étudier à l’école des textes, des peintures , sculptures et autres oeuvres de ces (demi-) français !

  6. Bonsoir Françoise,
    Hélas je fais partie de ceux qui ne le connaissent pas.
    Merci de me l’avoir présenté.
    Bonne soirée
    Amitiés

  7. …nous allons allonger la lise de ceux qui ne connaissent pas ce poete reunionnais, merci à toi de l’avoir mis à l’honneur, il le mérite bien semble t il ! bonne fin de s emaine et grosses bises

  8. Bonjour Françoise…je doit t’avouer que je ne connais pas cet auteur !
    J’adore Juliette Benzoni et ses romans qui se baladent dans des périodes toujours différente de l’histoire, la connais tu ?
    Le soleil se lève tout doucement et nous allons avoir une belle journée !
    Je te souhaite un tout bon jeudi…et t’envoie de gros bisous amicaux

  9. Bonjour
    Eh non! inconnu au bataillon ! Mais comme tout poète, savant qui se respecte il gagne à être connu quand même.
    Rhaaalala…. j’aime pourtant la littérarure ,la poèsie mais bon….
    Bonne journée à toi

  10. Comme tu as raison je ne le connaissais pas même de nom ! C’est injuste souvent !
    Bonne journée Françoise

  11. Ping : Le cimetière marin de Saint-Paul | FrancoiseGomarin.fr

  12. Ping : Hommes célèbres de la Réunion (10) : La Buse | FrancoiseGomarin.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *