Hommes célèbres de la Réunion (1) : Lacaussade

Connaissez-vous « ma » compagnie aérienne : Air Austral ? Moi je ne voyage plus qu’avec elle entre l’île de la Réunion et la métropole, pour de multiples raisons. Je fais des choix que j’assume. La flotte de la compagnie se compose de Boeings et d’ATR. Un Airbus A380 devait être acheté mais j’avoue ne pas avoir suivi de près cette acquisition peut-être remise en cause par les difficultés récentes d’Air Austral.

Pour montrer qu’elle est bien réunionnaise, la compagnie Air Austral a donné des noms de baptême à ses appareils. Nous avons ainsi le plaisir de voyager avec Auguste Lacaussade, Eugène Dayot, Léon Dierx, Charles Leconte de Lisle, Marcel Goulette, Raphaël Barquisseau, Evariste de Parny, Marius et Ary Leblond. Il me semble qu’il y a aussi Pierre Lagourgue. Qui sont ces gens-là ? Allez une petite présentation s’impose.

A dire vrai, je vous parlerai d’eux et d’autres célébrités locales. Les Vergès par exemple ou Sitarane, Madame Desbassyns, ou pourquoi pas Jackson Richardson, Daniel Narcisse, Guillaume Hoarau…

Aujourd’hui, pour commencer Auguste Lacaussade.

Auguste Lacaussade est un poète français né le 8 février 1815 à Saint-Denis de l’île Bourbon (ancien nom de La Réunion) et mort le 31 juillet 1897 à Paris.Auguste Lacaussade est un mulâtre, fruit de l’union libre entre Pierre-Augustin Cazenave de Lacaussade, avocat de grande famille bordelaise et d’une métisse libre Fanny-Lucile dite Desjardins. Il est donc ce qu’on appelle un quarteron, ayant un quart de sang de couleur. Ce statut va le marquer profondément et influencer toute sa vie.

L’entrée du Collège Royal lui est interdite à cause de l’illégitimité de sa naissance. Il s’en va donc faire, à l’âge de dix ans, ses études à Nantes où Leconte de Lisle le rejoint quelques années plus tard.

Il a l’occasion de revenir deux fois sur son île natale, mais son intégration dans la société esclavagiste de l’époque se révèle très difficile. Il revient donc en France en 1839.

En 1844, il devient le secrétaire de Sainte-Beuve.

En 1848, il rejoint le camp des abolitionnistes (anti-esclavagistes) groupés autour de Victor Schoelcher. Extrêmement brillant, il publie des articles dans La Revue des Deux Mondes et dans la Revue de Paris, organe officiel des romantiques. Il parle plusieurs langues : l’anglais, l’italien, le grec ancien, le latin, le polonais, etc. Il traduit des œuvres étrangères, notamment celles de James Macpherson.

Il obtient le prix Bordin pour Poèmes et paysages mais à la même époque, Leconte de Lisle (autre Réunionnais) publie le recueil Poèmes Antiques, qui rencontre un énorme succès. La rivalité entre eux ne cessera alors de grandir.

Sous le Second Empire, le poète est nommé directeur de la Revue du Gouvernement, puis en 1872, il est promu bibliothécaire du Sénat.

Il est inhumé le 2 août 1897 au cimetière du Montparnasse. En février 2006, ses restes ont été ramenés à La Réunion et inhumés dans le cimetière paysager d’Hell-Bourg, aux côtés de ceux de son ami le poète écossais William Falconer, ; voir l’article En 2006, ses restes sont ramenés au cimetière d’Hell Bourg, à la Réunion. Voir l’article « Au cimetiere du Père Lachaise ».

Claude Fruteau dira de Lacaussade qu’il est « celui de tous nos écrivains reconnus qui aura manifesté le plus clairement la conscience d’une différence, faisant passer à travers ses évocations enchantées ou douloureuses l’âme même de notre pays. À ce titre, nous n’hésiterons pas à le reconnaître comme le véritable père de la Créolie« .

Share

7 réflexions au sujet de « Hommes célèbres de la Réunion (1) : Lacaussade »

  1. j’ignorais jusqu’à son nom, c’est bien de ne pas le laisser dans l’oubli

  2. Bonjour Françoise
    Merci de ta visite sur mon blog, à mon tour je découvre le tien : j’aime et je reviendrai…
    Bisous, bonne journée.
    JC

  3. Bonjour Françoise,
    Merci pour les renseignements sur ce monsieur, je ne le connaissais pas du tout.
    Je suis en admiration, un grand monsieur.
    Je te souhaite une bonne journée, bisous.

  4. il y a un certain temps, AF donnait aussi des noms à ses avions Caravelles, B 707..
    les provinces, les chateaux…
    d’autres compagnies aériennes continuent comme Air India, c’est sympa et je ne peux que soutenir cette initiative;
    les photos « exotiques » reprennent sous peu;
    belle journée, Françoise;
    bisous.

  5. c’ est une bonne idée je pense que de donner des noms de personnages célèbres, puisque ça éveille la curiosité !
    Je ne connaissais pas ce personnage, qui avait de bien belles fréquentations !
    bonne journée
    bisous

  6. merci de ta visite! je connais de nom ce monsieur, pour avoir près de chez moi un chateau appartenant à un de ses descendant…mais je ne sais pas si a vécu a cet endroit. bisous.cathy

  7. Le père de notre Lacaussade était bordelais d’origine, mais Auguste, mulâtre, n’a peut-être pas été reçu dans le bordelais à cause de sa couleur de peau.
    Château de la famille sans doute, des ascendants et des collatéraux, mais pas directement à lui. J’avoue que je ne connais pas tous les détails de sa vie privée. J’irai un jour faire un tour dans ta région, près de cette bâtisse, sans doute.
    Bonne journée et à bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *