C’est dimanche (39)

Un nouveau dimanche et des sourires au programme. Aujourd’hui, on se moque des sportifs. Leurs citations, ça détend… En plus, je n’arrive vraiment pas à plaindre les footeux ; n’oubliez pas que président de la République s’était engagé à la création d’un taux d’imposition à 75% pour les revenus au dessus d’un million d’euros, j’ai tout de suite pensé à ces pauvres nantis, mais il règne encore un fou artistique autour de cette mesure. Ce n’est pas demain qu’ils seront plumés, nos « champions » du ballon rond.

Le niveau intellectuel de nos footballeurs, des sportifs qui devraient avoir les neurones bien oxygénés me fait un peu peur.

– Il a raison d’aller au PSG ; il double son salaire par quatre.

– J’aimerais jouer pour un club italien comme Barcelone.

Question : Selon vous, qui va gagner l’euro ?
 – Réponse : Je vois bien le Brésil.

– Je dois beaucoup à mes parents, surtout à mon père et à ma mère.

Question : Croyez-vous dans le « carpe Diem » 
- Réponse : Désolé, je ne parle pas anglais

– Je peux jouer du pied droit comme du gauche, je suis amphibie.

– Ma sœur attend un enfant, je ne sais pas encore si je vais être tonton ou tata.

Question : Vous préférez l’herbe ou « l’Astroturf » (pelouse synthétique) – Réponse : Je ne sais pas, je n’ai jamais fumé d’astroturf.

– On devait maitriser le match à 99%, ce sont les 3% restants qui nous ont été fatals.

– 90% du jeu est à moitié mental.

– Ma carrière se dégradait avant que j’effectue un virage à 360 degrés pour repartir de l’avant dans la bonne direction. (On s’y perd en géométrie, non ? Angle droit : 90°)

– On peut résumer ce sport en deux mots : « on ne sait jamais ». (Euh… deux mots ?)

– Les gars, vous vous mettez tous en ligne en suivant l’ordre alphabétique par taille.

– Formez des duos de  trois joueurs puis alignez-vous en cercle

– Je ne suis pas superstitieux, je fais juste certaines choses parce que j’ai peur que quelque chose se passe si je le les fais pas.

– Et ça ne me gênerait pas qu’on perde tous les matchs tant qu’on gagne le championnat.

– Nous n’avons pas marqué de buts mais le football ce n’est pas marquer, c’est gagner qui compte.

– Je suis venu à Nantes il y a dix ans ; c’est presque pareil aujourd’hui à part que tout est différent.

– L’Allemagne est une équipe très dure à jouer surtout qu’ils ont onze internationaux en ce moment.

– A chaque fois que Détroit marque plus de cent (100) points et qu’ils maintiennent leur adversaire sous la barre des cent (100), ils gagnent presque à chaque fois.

– Ce soir c’est nous qu’on gagne. (gr ! « grammaire » comme l’écrivent les profs en marge des copies).

– Les gars, aujourd’hui si on gagne pas ou si on fait match nul, surtout on perd pas.

– 56 cartons jaunes dont 5 rouges.

– Il n’y a qu’une seule possibilité : gagner, perdre ou faire match nul.

– Tous les grands pays européens seront représentés : l’Allemagne, l’Italie, l’Angleterre, le Japon. (Et nous, et nous et nous ? )

– Comment fait-on pour choisir cinq (5) volontaires ? (C’est ça les « volontaires désignés d’office ».).

– Ils sont arrivés à 17h00 et repartis à 18h15 après trois heures d’entrainement. (Ah bon ?)

– J’ai été très surpris lorsque le sélectionneur a frappé à ma sonnette. (Tire la bobinette, la chevillette cherra.)

– Et pour terminer, ma préférée :

Question : Avez-vous visité l’acropole ? 
- Réponse : Je ne me souviens plus du nom de toutes les discothèques où je suis allé.

********
Une vieille petite dame marche sur le trottoir tirant deux sacs poubelles. Soudain, un des sacs se déchire et laisse sortir des billets de cinq (5) euros.
Remarquant cela, un policier l’arrête et lui dit :
– « Madame, il y a des billets de cinq euros qui sortent de votre sac ».
– « Ho , vraiment ? Je dois retourner et voir si je peux retrouver les autres que j’ai perdus. Merci de me l’avoir dit  » dit la petite vieille dame.

– « Un instant , madame pas si vite  » dit le policier .  » D’où vient cet argent…vous ne l’avez pas volé ? »
– « Ho, non ! répond la petite vieille. Ma cour arrière est près d’un stade de football et durant les parties, quelques fans viennent faire pipi à travers la clôture de mon jardin de fleurs. Alors ce que je fais , je me tiens près dela clôture avec une paire de sécateurs et à chaque fois qu’un gars sort son attirail pour faire pipi, je lui dis ça « 5 euros ou je coupe ça ». »

Le policier ajoute en riant :
– « C’est bien normal » et lui souhaite bonne chance.
Et puis il demande :
– « Qu’est-ce qu’il y a dans l’autre sac ? »

« Vous savez, » dit la petite vieille ,  » tout le monde ne paie pas…!!  »

**********
Un gars se rend chez un concessionnaire pour acheter une nouvelle voiture.
Le vendeur lui indique qu’un modèle est équipée d’un autoradio à commande vocale nouvelle génération…

Le vendeur lui fait alors une démonstration :
– Choisissez un chanteur, demande-t-il au client.
– Hallyday !

L’auto radio lui demande :
– Johnny ou David ?

L’acheteur, interloqué, répond :
– Johnny !

Et l’auto radio de faire entendre une chanson du Jojo national.

Le gars est interloqué et demande au vendeur s’il peut faire un nouveau test:
– OK, répond le vendeur, vous allez voir que la radio répond à tous les coups …

L’acheteur lance :
– Iglesias !

L’auto radio demande :
– Julio ou Enrique ?

L’acheteur est sur le cul et dit :
– Julio !

Et on entend dans la radio: « tou n’a pas chanzé… »

Le gars prend la voiture, sort du garage et peu après se fait couper la route par un abruti qui manque de l’accrocher.

Alors le gars balance :
– Enculé, connard, trou du cul de merde !!!

Et la radio lui demande :
Domenech, Sarkozy ou Hollande ?
*********

Dans un train, Sébastien Chabal, une jolie demoiselle et un anglais sont dans le même compartiment. Cela fait des heures qu’ils voyagent ensemble sans se parler quand un tunnel vient plonger le compartiment dans l’obscurité la plus totale.
Un bruit de bisou retentit immédiatement, suivi d’un bruit de baffe.

A la sortie du tunnel, la lumière revient, Chabal et la demoiselle sont assis comme si de rien n’était, mais l’Anglais saigne du nez, visiblement sonné.

Le britannique se dit alors :
– Chabal a du vouloir faire un baiser à la demoiselle, elle a pensé que c’était moi et elle m’a collé une mandale.

La demoiselle se dit alors :
– Le british a du vouloir me faire un baiser mais il m’a raté, et a embrassé Chabal qui n’a pas apprécié.

Sébastien Chabal se dit à son tour:
– Au prochain tunnel, je refais le bruit du baiser et je colle un autre pain à cet enculé d’Anglais.

***

Les Anglais… No comment.

A dimanche prochain pour les histoires plus ou moins drôles. En attendant : « bonne fin de journée ».

Share

4 réflexions au sujet de « C’est dimanche (39) »

  1. bonjour Françoise, « pauvres sportifs » !! excellentes les citations ! (ou le bétisier c’est comme tu veux!) et bravo pour les histoires … nous aimons bien celle de la petite vieille ! bonne semaine et de grosses bises

  2. Coucou ma Françoise,

    Ton amitié importe pour moi, est-ce la même chose pour toi ? Je l’espère en ce début de semaine, comme il m’a été important de le savoir en fin de semaine passée.
    Tu vois je suis toujours là pour t’écrire un petit mot de réconfort, pour que mes pensées rejoignent les tiennes.

    S’il te faut imaginer mon apparence, de l’autre côté de cet écran, sache que mon amitié est bien réelle.

    Bonne journée au parfum d’automne
    J’adore ce petit coup de rire du dimanche le lundi merci.

    Un ruisseau de bisous pour toi.

  3. que veux tu, ils ont choisi les jambes, et ma foi, certains ont bien fait, puisque c’ est leur club qui va jusqu’ à payer leurs impôts.
    et pour mon sourire, je ne suis pas étonné que la plupart des sportifs votent à gauche !
    bonne journée
    bisous

  4. Ah Francoise et tu n’as pas parlé des adeptes de la pédale qui ne manquent pas non plus de belles phrases sur leur sport!
    Bon lundi
    Amicalement
    Antonio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *