Apprendre par cœur

Pourquoi dit-on « apprendre par coeur » ?

Apprendre par cœur, savoir par cœur, c’est faire travailler sa mémoire et retenir pour rapporter fidèlement ce qu’on a appris. Retenir ce qu’on apprend est une affaire de mémoire. Autrefois on plaçait la mémoire non dans le cerveau comme aujourd’hui mais dans le cœur, c’est de là que vient cette expression qui est opposée, à mon avis à l’intelligence, apprendre en réfléchissant.

L’expression est née au Moyen Âge. Depuis l’Antiquité, comme Aristote, tout le monde pensait que le cœur était le  »centre » de l’intelligence !  Cet organe était le siège à la fois du courage (même racine étymologique), de la sensibilité, de l’affectivité ou même de l’intelligence. Plus tard, malgré une meilleure connaissance du rôle réel du cœur, système circulatoire, il est resté associé aux sensations, aux émotions, aux passions…

Ceci est un buste d’Aristote :

Au Moyen Âge, le cœur était utilisé dans l’expression « souper par coeur », ce qui signifiait manger par la pensée/par l’imagination ou, autrement dit maintenant, « se serrer la ceinture », c’est-à-dire ne pas avoir de quoi manger. On peut aussi dire «faire tintin». (Tintin, pas celui de Milou le chien qui a dû être mangé s’il ne restait vraiment rien d’autre à grignoter.)

C’est au XVIe siècle, chez Rabelais, que l’expression « savoir par cœur » semble apparaître pour la première fois. Attention, « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme.» disait cet auteur en dispensant des idées pédagogiques un peu révolutionnaires à travers la fiction des géants ; cessons de « bourrer le crâne » des enfants bêtement, donnons une éducation humaniste aux jeunes, un enseignement qui consiste à apprendre de façon ludique, intelligente, réfléchie.

Voilà, ci-dessus,un portrait de François Rabelais.

L’utilisation du «cœur» comme siège de la pensée ou de la mémoire a maintenant complètement disparu, ce qui rend l’origine de l’expression assez incompréhensible même si certains évoquent quand même le fait que quand on aime quelqu’un, on ne peut pas l’oublier. C’est sans doute ainsi que le lien de l’organe à la mémoire est fait… parce que tout le monde sait que le cœur est le siège de l’amour, d’ailleurs on le donne, son cœur, de façon métaphorique, à la personne que l’on aime pour lui signifier qu’on lui confie sa vie.

Share

7 réflexions au sujet de « Apprendre par cœur »

  1. bonjour françoise j’espere que tout va bien pour toi et les tiens merci pour ta fidélité et tes articles !!!!!..le temps soleil ciel bleu mer bonne hiiii je te souhaite un trés bon et beau mardi a bientôt bises amicales michel003

  2. une expression de plus, dont tu nous donnes la clef !
    il me semble qu’ en Asie, on considérait le ventre, comme un centre important du cerveau !
    la mémoire que certains ont visuelles, d’ autres auditives !
    Le principal étant de ne pas apprendre bêtement, et de comprendre !
    Merci
    bonne journée
    bisous

  3. Bonjour, merci pour tous ces renseignements, c’est toujours intéressant de savoir d’où vient une expression. Bisous

  4. Apprendre par coeur ne fait pas toujours comprendre ce qu’on apprend ! Mais c’était idéal pour…les tables de multiplications !
    Toujours intéressant de connaître l’origine des expressions. Merci !
    Pas trop fatiguée ? Bonne nuit. Je vous embrasse.

  5. merci de nous éclairer sur cette expression, que nous utilisions sans savoir ! nous esperons que tout va bien pour toi, bonne semaine, et grosses bises

  6. bonjour françoise j’espere que tu va bien je passe en vitesse ce matin pour te souhaite un trés bon et beau mercredi a bientôt peut etre bises amicales michel003

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *