Aller à Canossa

Puisque je faisais de l’explication de texte récemment, je continue un peu. Voilà une expression peu usitée. A quoi correpond-elle ? « Aller à Canossa ». Canossa est une petite ville du nord de l’Italie, près de Modène. En janvier 1077 (en plein Moyen-Age),  l’empereur d’Allemagne Henri IV vint y implorer le pardon du pape Grégoire VII.                                                                                                                                                                 Les deux hommes ne s’aimaient guère : le pape s’opposait à toute intervention du pouvoir laïc dans le choix de ses évêques et des abbés alors que l’empereur entendait bien tout contrôler. Ce fut le conflit des Investitures en 1076. L’empereur crût bon de proclamer la déchéance du pape. Le pontife excommunia l’empereur le mois suivant. Cette situation ne manquait pas de poser des problèmes : elle excluait l’empereur de la société chrétienne et dispensait ses sujets de lui obéir. Les vassaux refusèrent de continuer à le suivre ce qui l’obligea finalement à aller rencontrer le pape pour le supplier de lui accorder son pardon.

Henri IV s’en alla en plein hiver, en costume de pénitent et pieds nus dans la neige, à la porte du château, demander sa grâce au pape qui la lui fit attendre trois jours.

L’expression «aller à Canossa» signifie s’humilier devant quelqu’un, céder complètement.

Pour aller à Canossa de nos jours, il suffit de suivre la charmante voix de votre GPS qui va normalement vous orienter vers l’Émilie-Romagne, pas très loin de Modène. À l’époque de la naissance de cette expression, pas de voitures automobiles et les rares véhicules n’étaient pas encore équipés de cette «merveille technologique».

C’est Bismarck en 1872 qui utilisa, le premier, l’expression « nous n’irons pas à Canossa » devant le Reichstag. Il voulait ainsi exprimer son désaccord avec le Vatican qui soutenait le parti catholique allemand, et son refus de céder aux injonctions du pape, alors que Bismarck, qui avait des volontés trop laïques aux yeux du pape Pie IX, venait de se voir refuser l’envoi d’un ambassadeur allemand au Vatican. Bismarck voulait donc dire  : « Nous ne nous humilierons pas en cédant aux Catholiques ».

Moi, j’aime pas Canossa et cette façon de plier et de supplier.     Moi j’irai pas à Canossa. Enfin au figuré, j’éviterai toujours d’y aller. J’ai du sang andalou, m’incliner ne me plait guère. Que voulez-vous ? C’est ça l’atavisme

Par contre, j’aime bien le Schroumpf grognon qui semble ne rien aimer et râler sans cesse. En fait, il a un grand cœur : il aime le Bébé Schtroumpf et  la Schtoumpfette secrètement.  Il aime aussi les fleurs et la poésie. Je ne suis pas bleue, pas schtroumpf. J’aime le blanc, le bleu du ciel aussi et des tas d’autres choses.

3 réflexions au sujet de « Aller à Canossa »

  1. Coucou Françoise,
    Alors les tomates , tu as doublé ta conso ? Tu me tiens au courant hein ? hi hi !
    Je te souhaite un beau week end, ici il fait super chaud et on est bien.
    Je t’embrasse bien fort mon amie.

  2. Merci de me rafraîchir la mémoire ou de me faire connaître des points que j’ignorais. Allez pieds nus dans la neige : quelle horreur. Je préfère rester au chaud plutôt que de braver ce foutu temps pluvieux. Alors, la neige.
    Amicalement. dinosaure80.

  3. et bien je suis content de cette explication que j’ ignorais !
    tu as dû t » apercevoir que j’ étais assez râleur, et qu’ il était difficile de m’ obliger à quoique ce soit.
    Ma moitié, qui est une fine mouche, se débrouille, pour que ce soit moi qui propose !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *