Quatre

En recherchant des explications pour l’expression «se mettre sur son trente-et-un», j’ai constaté que les expressions françaises avec des chiffres ou des nombres étaient nombreuses. Le quatre a retenu mon attention. Combien d’expressions avec le chiffre quatre ? Beaucoup. On peut commencer par «être tiré à quatre épingles», puis «faire le diable à quatre», puis continuer : quatre pelés, quatre chemins, quatre vents, quatre à quatre… Et les quatre cents coups ? me direz-vous. Une autre fois. Promis.

Quatre est un nombre souvent utilisé sans qu’on en connaisse vraiment la raison. Est-ce parce que l’homme normalement constitué a quatre membres ? En fait, quatre, dans de nombreuses locutions, est très imprécis. Il peut s’agir qu’une quantité faible «ça vaut quatre sous» ou plus importante «lui dire ses quatre vérités» ou d’une quantité fausse :  «entre quatre planches» alors qu’il en faut au minimum six pour faire un cercueil, et « aux quatre coins du monde » alors que la terre est ronde et l’univers infini.

En Chine, si le huit porte bonheur, le nombre quatre évoque le chaos, c’est un chiffre porte-malheur qui symbolise la mort.

Chez les Amérindiens, le chiffre 4 est magique : quatre âges pour la terre, quatre saisons, quatre races, quatre groupes sanguins, quatre points cardinaux, quatre couleurs de références (variables selon les tribus), quatre animaux symboles de pouvoir (ours, aigle, souris, bison), quatre montagnes pour marquer leur territoire, etc.

Nos jeux de cartes ont quatre «couleurs» : cœur, carreau, pique et trèfle. C’est aussi le nombre des cavaliers de l’Apocalypse. Je suis sûre que j’en oublie.

Mais je reviens aux expressions avec une liste non exhaustive que vous pourrez compléter.

Être tiré à quatre épingles qui équivaut à être sur sur trente-et-un ou peu s’en faut, être d’une élégance impeccable.
Faire le diable à quatre, c’est faire beaucoup de bruit par allusion au théâtre du XVe siècle où les grandes diableries faisaient apparaître quatre diables.
Descendre les marches quatre à quatre, c’est-à-dire en courant et en les sautant ; rapidement.
Couper les cheveux en quatre : créer des difficultés, des tracasseries ; être trop tatillon.
Il y avait quatre pelés et un tondu, en fait, bien peu de personnes présentes.
Ne pas y aller par quatre chemins, c’est aller droit au but.
Se mettre en quatre, multiplier ses efforts, faire tout son possible.
Se tenir à quatre, faire un grand effort sur soi-même pour ne pas éclater ; se maîtriser à grand-peine.
Tomber les quatre fers en l’air, tomber de tout son long, en général sur le dos.
Dire ses quatre vérités à quelqu’un, lui parler très franchement, ne rien lui épargner sur ce qu’on pense de lui. De plus en plus rare, ce n’est pas «politiquement correct».
Aller aux quatre coins du monde, beaucoup voyager. Aux quatre coins du monde signifie partout.
La semaine des quatre jeudis équivaut à «jamais», du temps où à l’école, nous n’allions pas le jeudi mais du lundi au mercredi puis vendredi et samedi matin et après-midi.
Faire les quatre volontés de quelqu’un : tout accepter de quelqu’un, tout faire pour lui faire plaisir par exemple, ou tout faire sous la contrainte.
Ne pas passer par quatre chemins : aller droit au but.
Un de ces quatre matins : bientôt .
– Disperser aux quatre vents : éparpiller dans tous les sens,  voire jeter l’argent par les fenêtres.
Entre quatre yeux : être face à face.
Etre entre quatre murs : être enfermé (moins définitif qu’entre quatre planches).
– Etre plié en quatre : rire au point de se courber.
Faire feu des quatre fers/ou pieds : s’emporter.
Freiner des quatre fers : s’opposer par tous les moyens à quelque chose.

Manger comme quatre : manger beaucoup
Se saigner aux quatre veines : se priver financièrement.

Vous dirai-je à  «Un de ces quatre», qui est une ellipse (un raccourci) de « un de ces quatre matins », au sens de « un des quelques matins qui vont venir » ? Durée courte, mais qui reste indéterminée, ce qui explique son équivalence avec « bientôt ».

A  un de ces jours, à bientôt ?

Non je vous dis «à demain».

—————————————————-

(Je vais reprendre mes publications le matin à 8 heures plutôt que le soir. Peut-être y aura-t-il des jours avec deux articles, nous verrons bien.)

9 réflexions au sujet de « Quatre »

  1. chere françoise, nous ne faisons que passer ! bon weekend , bisous
    ci joint ce qui apparait quand nous tentons de te visiter ???

    Page Web frauduleuse bloquée

    Vous avez tenté d’accéder à :
    http://www.francoisegomarin.fr/

    Cette page Web est répertoriée comme étant frauduleuse. Il vous est recommandé de ne PAS visiter cette page.

    Pour votre protection, cette page Web a été bloquée. Rendez-vous sur le site de Symantec pour en savoir plus sur le phishing et la sécurité sur Internet.

    Quitter ce site

  2. et bien voila encore un chiffre qui a livré toutes ses formes d’ utilisation !
    il me semble aussi avoir entendu : ça ne vaut pas quatre sous !
    bonne journée
    bisous

  3. Je n’irai pas par « quatre chemins » ! Je ne peux plus descendre les escaliers quatre à quatre ! mais je peux encore couper les cheveux en quatre ! et m’acheter des bricoles à quatre sous !
    Amusantes ces expressions que nous employons souvent sans y faire attention tant elles font partie de notre langage journalier !
    Bonne journée Françoise. Bises.

  4. nous revenons quatre à quatre…ne t’inquiète pas trop , c’est notre navigateur « chrome » couplé à notre antivirus « norton security », qui nous disait ça ce matin, maintenant il n’en est rien ??? (bravo pour ton article) Jeanine va bien merci, pas de traitement pour la moelle osseuse pour le moment ! bon weekend et grosses bises

  5. Bonjour Françoise ..
    Bien agréable ton billet qui nous invite d’une façon bien originale a réaliser combien les chiffres sont très souvent utilisés dans la langue Française ..
    Je te souhaite un très bon Week-End et te remercie infiniment pour ton gentil message et tes mots qui réconfortent .. A bientot Dame lointaine ..
    Amicales pensées des US ..
    Nicole

  6. C’est vrai que l’on en dit beaucoup dans des phrases, mais on ne fait pas toujours attention, merci pour toute ces explications. Bisous bon week-end Françoise

  7. Salut Françoise
    C’est vrai on ne sait pas toujours d’où nous viennent toutes ces expressions. Pour ce qui est du quatre, le carré, il me semble que cela peut être lié au fait qu’il symbolise le plan terrestre, donc la matérialité, dans la quasi totalité des pensées ésotériques le cercle représentant lui la spiritualité:d’où ce célèbre problème de la quadrature du cercle.
    Belle journée
    Amicalement
    Antonio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *