Le climat à la Réunion

Quelques mots sur la Réunion, j’en ai parlé un peu l’an dernier. Lisez LA ou bien regardez directement dans la colonne de droite et choisissez, il y a quelques articles. L’île de La Réunion se trouve dans l’océan Indien. Elle fait partie de l’archipel des Mascareignes, avec l’île Maurice et la petite île Rodrigues (mauricienne).

N’imaginez pas l’île comme une vaste plage bordée de cocotiers. Nous n’avons que de petites plages à Saint-Gilles avec des filaos qui les bordent au lieu dit l’Ermitage, à Saint-Pierre, ainsi qu’une belle plage de sable noir à Etang Salé. C’est tout.

MAIS… C’est avant tout une île volcanique et montagneuse où le piton des Neiges culmine à 3 070 m. C’est cet ancien volcan qui donna naissance à l’île en sortant des flots. Le massif montagneux est entouré de plusieurs sommets dépassant les 2 000 mètres.

Il ne faut pas oublier notre attraction locale, le piton de la Fournaise (2 632 m), séparé du piton des Neiges par de hautes plaines : la plaine des Cafres et la plaine des Palmistes. Un gentil volcan très actif, encore que ces derniers temps, il se repose.

L’ensemble des montagnes et des « cirques », appelé « l’intérieur », constitue l’âme et l’originalité de La Réunion. C’est l’attraction principale si vous venez, surtout si vous aimez marcher : il y a des sentiers de randonnée, des  paysages à couper le souffle, des forêts primaires (rain forest), des cascades,  des « îlets » qui sont des villages perdus, etc. Je vous promets que les photos viendront quand mon ordinateur « familial » voudra bien me les rendre.

Le littoral : la côte ouest est appelée « côte sous le vent » (ce qui veut dire qu’il y en a peu), la côte est se nomme « côte au vent » et là, ça souffle et il pleut.

Il faut toujours faire un tour complet de l’île (ce qui se fait facilement dans la journée la semaine en dehors des heures de pointe, s’il ne pleut pas et s’il n’y a ni grève, ni manifestation, ni accident) pour se faire une idée précise de la diversité des côtes de La Réunion : lagons, par endroits de grosses vagues, sable au sud-ouest, une barrière de corail en bien mauvais état, falaises de lave au sud-est (le sud Sauvage, que j’aime plus que tout à la Réunion).

Voilà une photo satellite qui vous donne une bonne idée du relief :les cirques (effondrements) et le volcan au sud-est.

Les villes se cantonnent sur la côte. Saint Denis est la plus grosse ville de l’outremer français, les villes sont de grosses bourgades de province dont les plus importantes sont  Saint Paul, Saint Pierre et Saint Benoit.

Je vous rappelle que nous sommes dans l’hémisphère sud et que les saisons sont inversées. Proche du tropique du Capricorne, le climat de l’île est bien sûr tropical.

La température sur la côte varie entre 21° et 31 °C l’été, et 18° et 26° l’hiver.
En altitude, elle peut chuter vers des températures négatives (-2°) et dépasse rarement les 25 °C. À 1 800 m, les gelées sont fréquentes, notamment la nuit, en juillet et août. Il arrive même qu’il neige, oui, c’est vrai. Pas de quoi faire du ski mais des boules de neige, oui.

Il faut donc bien distinguer le bord de mer et l’intérieur des terres qui est vite en altitude, et par ailleurs faire une différence entre la côte sous le vent et la côte au vent.

L’hiver austral dure de mai à novembre, c’est la saison « fraîche ». Pendant cette période, il pleut rarement, sauf à l’est, entre Sainte-Rose et Saint-Joseph, où les averses sont assez fréquentes toute l’année mais tout de même moins que durant l’été austral. Les températures sont moins élevées, le risque de pluie également.

L’été austral : de novembre à avril, c’est la saison chaude, mais aussi celle des pluies. Noël est donc en plein été et peut se passer à la plage. Il fait souvent moins beau, comme toujours en zone tropicale : moiteur, pluies fortes, de courte durée en fin de journée. Beaucoup de nuages dans l’intérieur et en altitude. Entre décembre et février, les pluies sont assez régulières (quotidiennes en certains points).  Cette année, la pluie est en retard, mais on déguste depuis quelques jours.

Les quantités de précipitations dépendent essentiellement du relief ; il est montagneux ici donc, au niveau mondial, nous détenons tous les records :
* 3 240 mm en 3 jours à Grand-îlet, altitude 1 150m, lors du cyclone Hyacinthe 24 au 27 janvier 1980,

* 5 678 mm à Commerson, altitude 2 320m, pendant le cyclone Hyacinthe du 18 au 28 janvier 1980.

* Plus de 12 000 mm (soit 12m) d’eau par an sur les pentes du volcan et à certains endroits jusqu’à 15 000 mm (15m), en comparaison, il faut généralement neuf ans de pluies à Paris pour obtenir entre 5 et 6 mètres d’eau. Je vous rappelle que 1 millimètre de pluie équivaut à 1 litre d’eau par m2, donc il a plu à certains endroits 15 000 litres d’eau par m2 en un an. Vous imaginez comment coulent les ravines et pourquoi il y a des glissements de terrain.

Alors le printemps, c’est quand ? Il n’y a que deux saisons sous les tropiques : l’été et l’hiver. Si vraiment je devais trouver une période printanière, ce serait d’octobre à décembre. Novembre et décembre sont les mois des fleurs : jacarandas (mauves), cytises (jaunes) et flamboyants (rouges), pour Noël (mais début décembre c’est bien rouge déjà) ; décembre est le mois des fruits (litchis et mangues José). La végétation est resplendissante à ce moment là et luxuriante quand même toute l’année.

Si vous avez le choix pour venir, préférez toujours les mois d’octobre, novembre et décembre. Après il y a des risques de cyclone et de fortes pluies.
Si vous cherchez le soleil et la plage, l’hiver est préférable sur la côte ouest (il fait plus frais qu’en décembre mais aussi chaud qu’en métropole et les coups de soleil sont moins dangereux).
Pour la randonnée, l’hiver austral est également la période la plus conseillée, il risque de faire plus froid mais il ne pleuvra pas. En été (janvier, rappelez-vous), saison des pluies, certains sentiers ne sont pas praticables à cause des précipitations

La nuit commence à tomber vers 18 h durant toute l’année, un peu moins tôt durant l’été austral mais après 19 heures ou 19 heures 30, il fait toujours nuit.

Alors, vous venez quand ? Après la pluie, d’accord mais quand ?

19 réflexions au sujet de « Le climat à la Réunion »

  1. J’aimerais bien y faire quelques randonnées surtout dans le cirque de Mafate, j’en rêve mais comme dans un rêve il est bon et doux de le prolonger par la réalité.
    On ne sait jamais.
    Une bien jolie île aux multiples paysages , sa végétation est une des plus luxuriantes et flore est magnifique.
    Presque le paradis mais comme toujours il y a un « mais » peu ou pas de travail pour sa population.
    Ton sujet aujourd’hui, Françoise , m’a fait rêver
    Douce journée,

    BISOUS

    timilo

  2. J’en entends souvent parler par mon petit beau-fils (le fils de mon mari) sa maman est réunionnaise . Bises

  3. top les arbres et toi tu loges où ?? tu aurais dû mettre une croix!

  4. Merci, ma Françoise, pour ce cours de géographie, je dois reconnaître que je suis assez nulle en ce domaine et si je veux m’en souvenir, il faudra que je revienne te lire.
    Tu penses bien que j’aimerais y aller sur ton île, ah, si je pouvais !
    Bon, j’espère qu’aujourd’hui tu es moins sous la pluie.
    Je t’envoie plein de bises bien amicales.

  5. Bonne remarque de telos, mais je ne suis pas très douée en matière d’ordinateur et de technique et je ne sais pas faire une croix sur une photo qui n’est pas à moi.
    Alors pour info : plein nord, en haut de la carte à droite du gros amas de blanc qui est la ville de Saint Denis, près de l’océan. Pas loin de l’aéroport et dans la zone des fortes pluies de ces derniers jours.

  6. …c’est une ile merveilleuse ! nous sommes venus deux fois et souhaiterions revenir ! quand il ne pleuvra plus ! bon courage chere Françoise, bisous

  7. Coucou Françoise,
    Merci pour cet article, car je vais aller visiter la Réunion un de ces quatre, alors j’en sais plus, cool !
    Je te souhaite une belle journée, dans une voiture confortable et jolie hi hi !
    Bisousssssssssssssssssssssssss 😉

  8. c’ est vrai que ta description de la Réunion donne envie d’ y passer quelques temps, d’ autant que chez moi, en décembre, ce n’ est pas la période idéale !
    Mais je crois hélas, que je devrais me contenter des reportages d’ Arte, ou attendre que ton ordinateur fasse preuve de bonne volonté quand aux photos !
    bonne journée
    bisous

  9. C’est fascinant cette cohabitation sur une courte distance entre la douceur tropicale et la neige ! J’ai vu il y a pas longtemps un docu sur la Réunion sur Arte disant qu’une partie de l’île est bien plus sèche que l’autre et que du coup les milieux naturels sont très variés, ça doit être splendide. Bises et bonne journée

  10. Quel beau voyage « virtuel »… Un DVD offert par une amie (mais oui), m’a même permis de voir la neige à la Réunion…Magnifique ce DVD, et quand on ne peut plus voyager « pour de vrai »…les reportages compensent légèrement !
    Toujours beau temps ici…ce beau temps vous attend et…moi aussi !
    Je vous embrasse.

  11. Bel article Françoise ! merci ….tu réveilles en moi l’intérêt et l’attraction des volcans…
    Bise et bon jeudi

  12. Ce devait être une prochaine destination, les plans ont changé, une autre fois sans doute…

  13. Magnifique article sur la Réunion qui me donne envie d’y retourner en octobre… J’y étais en juillet 2011 et j’y ai beaucoup randonné, c’est splendide. Est-ce que c’est à Sainte-Suzanne que vous êtes ?

  14. Merci Françoise pour m’avoir mis votre lien. J’aime beaucoup votre blog.
    Les arbres d’aujourdh’ui sont^magnifiqes. je reviendrai .
    Belle soirée

  15. Ping : La pluie et le beau temps | FrancoiseGomarin.fr

  16. Ping : Une vraie saison des pluies | FrancoiseGomarin.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *