Langue française

La langue française est belle, riche et pleine de subtilités donc de difficultés. Les écoliers français connaissaient jadis les affres de la dictée quotidienne, pas de l’auto-dictée, la seule vraie « dictée surprise » du  jour (surprise quant au contenu mais pas quant à la fréquence), d’où les angoisses de certains qui collectionnaient les zéros.

Il ne faut plus faire peur, punir, traumatiser, angoisser, donc plus de dictée quotidienne. Et pourtant, les chapelets de zéros n’ont pas découragé (les meilleurs ?), je vous recommande vivement, au passage, la lecture de « Chagrin d’école » de Daniel Pennac.
Si vous ne connaissez pas cet auteur, vous pouvez vous « refaire » rapidement en lisant au choix un titre ou tous les titres suivants :

Au bonheur des ogres (1985)
La Fée Carabine (1987)
La Petite Marchande de prose (1989)
Monsieur Malaussène (1995)
Des chrétiens et des maures (1996)
Aux fruits de la passion (1999)

Nous voyons, après des années de laxisme en orthographe et français, le résultat. Il va donc y avoir des dictées à l’université pour tenter de redresser la barre…

Comment voulez-vous que les étrangers qui apprennent notre langue ne soient pas découragés ?  A l’oral, il est possible de comprendre une langue et de se faire comprendre. Il est même possible pour un citoyen Français de cacher ses lacunes oralement (au moins quelques-unes), mais l’écrit est intransigeant.

Merci à Suzanne, mon amie lointaine du Jura, rencontrée sous le soleil antillais, de m’envoyer régulièrement des mails donc certains m’aident à trouver l’inspiration. En cette période de fêtes de Noël, je dois avouer que je ne peux consacrer trop de temps à la prose, je profite donc d’un texte qu’elle m’a fait parvenir et que je vous transmets presque tel quel :

Nous portions nos portions.

Les poules du couvent couvent.

Mes fils ont cassé mes fils.

 Il est de l‘est.

Cet homme est fier ; peut-on s’y fier ?

Nous relations ces intéressantes relations.

Je suis content qu’ils nous content cette histoire.

 Il convient qu’ils convient leurs amis.

 Ils ont un caractère violent et ils violent leurs promesses.

 Ces dames se parent de fleurs pour leurs parents.

 Ils expédient leurs lettres; c’est un bon expédient.

 Nos intentions c’est que nous intentions un procès.

 Ils négligent leur devoir; moi, je suis moins négligent.

 Ils résident à Paris chez le résident d’une ambassade étrangère.

 Ces cuisiniers excellent à composer cet excellent plat.

 Les poissons affluent d’un affluent de la rivière.

Tous les mots ci-dessus s’orthographient de la même manière mais n’ont pas le même sens, certains ne prononcent pas de la même façon.

De quoi y perdre son grec et son latin aurait dit ma grand-mère.

7 réflexions au sujet de « Langue française »

  1. ah la dictée, de bons souvenirs ! nous n’en avions pas peur… nos enfants un peu plus difficile, et nos petits enfants la catastrophe ! les SMS, quelle horreur ! très belle cette collection de mots, oui de quoi y perdre son grec et son latin ! surtout que nous n’en avons jamais fait !! bonne fin de semaine, et bonnes fêtes de Noel, bisous

  2. Bonjour Françoise,
    J’ai reçu moi aussi, par mail, ce texte !
    Oui la langue française est difficile mais c’est ce qui la rend belle aussi.
    Passe une bonne fête de Noël en compagnie de ta famille.
    Je t’embrasse.

  3. C’est vrai , la langue française est difficile , c’est ce qui la rend belle.
    Mais comment évaluer les élèves avec des QCM , en faisant des croix à l’improviste , on arrive à avoir la moyenne.
    Je serai absent , pour les fêtes ,
    A bientôt
    Passe Françoise de merveilleuses fêtes de Noël
    Bisous
    TIMILO

  4. « Chagrin d’Ecole »…j’ai lu ce livre il y a environ deux ans…A lire absolument !
    Lorsque j’étais jeune écolière, nous étions habituées aux dictées et ça nous semblait normal. Lors du Certificat d’Etudes (qu’il dorme en paix !!!) 5 fautes vous privaient de ce diplôme….Mais qui donc aurait le CE maintenant ? Comme me disait il y a bien des années une jeune fille que je connaissais « l’orthographe, ça va…mais c’est les fautes…. »
    Notre langue est belle….pourquoi la martyriser ?

  5. La langue française est belle et infiniment plus compliquée que d’autres, mais tellement riche. Tant que je fus étudiante, j’écrivais beaucoup. Mais avec le temps, si nous ne prenons pas garde, nous oublions beaucoup. J’ai pu le contater à mon détriment. Je fus durant dix huit ans de ma vie, informaticienne. A force de voyager, de m’absenter de mon foyer, des jours et des semaines, je fus enfin décidée à poser mes valises et tenter une autre aventure. Je suis donc retounée sur les bancs de la fac. Quelle belle aventure ! Néanmoins, lors de la prise de notes au tout début, je contatais des hésitations à orthographier certains mots, à conjuguer aussi. Tout simplement, j’avais omis d’écrire, pendant dix huit ans. Consciente de ce problème, je m’efforce chaque jour d’écrire et de lire. Les blogs m’aident à laisser mon empreinte. Les sujets sont tellement divers et variés, qu’ils permettent un entretien grammatical et orthographique. Au plaisir de vous lire et bonne fête de Noël à votre famille et à vous-même, Pimprenelle.

  6. Bonjour
    Avec les étrangers je m’amuse souvent à leur dépend avec toutes ces subtilités !!!
    Paix pour toi en ces jours de fêtes…
    Sincèrement
    Jean

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *