Famine, Anorexie

« Goni vide y tient pas dobout ». Un sac vide ne tient pas debout, ou plus clairement un homme au ventre vide n’a pas de force.

Le goni est un sac en toile de jute dans lequel bon nombre de marchandises arrivant en vrac par bateaux étaient conditionnées (comme le riz, le maïs, le café, les céréales…) ; il servait également à l’exportation du sucre de canne principalement. Il a disparu remplacé par des matières plastiques.

Le sac de toile de jute mesurait 1 mètre sur 60 centimètres et il était réutilisé surtout pendant  la dernière guerre où tout manquait à la Réunion. La population locale l’a utilisé en paillasson à l’entrée de la case  (maison, quel que soit le type de construction, c’est une case, un appartement devient «mon case», ici), en guise de rideaux, en matelas rempli de paille de maïs, et même en vêtements (mon beau-père a gagné son surnom «Monsieur Tailleur» en confectionnant les costumes de mariés en goni pendant la guerre 39-45) et des souliers (ou savate goni), solides mais bien peu confortables. Les coupeurs de canne s’en entouraient les jambes pour travailler dans les champs et se protéger des fourmis, des rats ou s’en recouvraient le dos et la tête pour se protéger de la pluie (oui, il pleut aussi à la Réunion).

Avec la faim il ne faut pas se livrer au travail, conseillait Hippocrate. Si on ne travaille pas, on ne peut pas manger.

Aujourd’hui avec 7 milliards d’habitants, la Terre ne les nourrit pas tous à leur faim, pourtant elle pourrait, si nous répartissions mieux les productions. Certains s’empiffrent et gaspillent, d’autres n’ont ni eau, ni nourriture. J’ai trouvé un article qui précisait que la faim dans le monde est créée par l’homme. Voilà le lien si ça vous intéresse, mais je crois que nous avions tous compris que les choix de cultures sont basés sur la rentabilité et non la satisfaction des besoins.
http://etat-du-monde-etat-d-etre.net/des-autres/entrevue/jean-ziegler-%C2%ABla-faim-est-faite-de-main-d%E2%80%99homme%C2%BB

Pourtant une Déclaration universelle pour l’élimination définitive de la faim et de la malnutrition a été adoptée le 16 novembre 1974 par la Conférence mondiale de l’alimentation convoquée par l’Organisation des Nations Unies. Une belle idée. Un voeu pieux de plus.

Le jeûne peut être régime médical mais aussi jeûne religieux. Nous entendons parler du Ramadan des Musulmans, nous avons oublié le Carême des Catholiques, de tous les Chrétiens sans doute.

Qu’est-ce que le jeûne pour les Chrétiens ? Une expérience identique à celle du Christ lui-même, par laquelle il se libère de l’entière dépendance envers la nourriture, la matière et le monde. Jeûner ne signifie qu’une chose : avoir faim, jusqu’à la limite de la condition humaine : la nourriture c’est la survie, et là, ayant faim, découvrir que cette dépendance n’est pas toute la vérité au sujet de l’homme, que la faim elle-même est aussi un état spirituel et que, finalement, elle est en réalité la faim ressentie pendant le jeûne est FAIM DE DIEU…

C’est par amour de Dieu que les croyants doivent jeûner. Les Chrétiens différent-ils des Musulmans sur ce point ?

Nous voilà loin du goni vide du début, mais jeûne, régime, à notre époque, nous en parlons que ce soit pour la religion ou pour répondre aux sirènes de la mode.

Vous les trouvez beaux, ces mannequins anorexiques, vous ?

14 réflexions au sujet de « Famine, Anorexie »

  1. Je ne suis pas pour le jeûne ni l’anorexie et je suis triste de voir le gâchis avec la nourriture alors que certains n’ont rien à manger. Je n’ai pas de solutions mais je sais qu’il en existe. Bisous

  2. ma mère avait cette expression du sac vide.. jeûner n’est pas anorexie.. rien à voir.. jeûner peut donner le temps au corps pour évacuer des toxines.; par ex pendant 3 j on se contente de soupes sans féculent ou cure jus de raisin.;
    Dieu a dit;. pas mon problème, je laisse ce problème aux croyants.;
    l’anorexie est une maladie..ne mélangeons pas tout..
    la maigreur des mannequins… l’exploitation de l’homme par l’homme..à fuir..à boycotter..

  3. la faim… 1/4 de la production mondiale, est gaspillée, ou jetée dans les poubelles, reduire ça serait déjà une solution…l’anorexie je n’aime pas trop en parler, notre fille a souffert de ce mal durant dix ans, elle s’en est sortie, mais ce n’est pas le cas de tous…et surtout de toutes ! honte à ces maisons de coutures qui font défiler des anorexiques…le jeùne, nous respectons ceux qui le pratiquent , mais nous n’y croyons pas … bonne journee chere Françoise, bisous

  4. Bonjour Françoise,
    « Qui dort dîne » dit-on aussi ! Encore faut-il pouvoir quand on n’a rien à se mettre sous la dent ou qu’on danse devant le frigo !
    J’ai bien peur que cet état de fait dans le monde, je parle de la famine, nous entraîne vers des guerres pour conquérir des territoires. Et l’eau également.
    Jeûner est volontaire, tandis qu’avoir faim….
    Quant aux mannequins, c’est encore un autre problème, découlant de notre vision
    de la femme et de la mode.
    Tu m’as indiqué ton article sur les trois singes, je suis allée le relire, mais je m’en
    souvenais fort bien.
    A demain, on verra où en est avec les AAA ! ah ah ah ! ce que j’en ai marre d’en
    entendre parler !
    Bises.

  5. Bonjour à Clara, Télos Jeanine, Elena et les autres,

    C’est en partant d’un proverbe que les idées viennent. Comme ça fourmille, bouillonne dans ma tête, j’essaie de résumer ce qui s’y passe.

    C’est bien vrai que jeûner n’a pas la même « valeur » quand :
    – on crève de faim parce qu’il n’y a rien dans le pays, rien dans le placard ou le réfrigérateur,
    – c’est un choix religieux,
    – c’est un choix hygiénique, ou indispensable à la santé,
    – c’est un choix esthétique (et financier quelquefois),
    – ça relève d’une maladie, car l’anorexie en est une.

    C’était juste pour qu’on pense aux raisons qui empêchent de manger.

    Bonne journée.

  6. Beaucoup trop de gens ne mangent pas à leur faim dans ce monde. Quant aux mannequins dont on ne voit que le squelette « habillé », je trouve ça très triste et pas du tout joli ! ça ne représente pas la beauté, loin de là ! Un corps planté sur des allumettes…quelle horreur !

  7. J’ai longtemps pratiqué le « jeûne hygiénique ». Il est salutaire. Aujourd’hui je regrette de l’avoir abandonné. Honte aux autorités de ce monde de laisser des populations sous-alimentées malgré les richesses inouïes gaspillées quotidiennement.
    Jonas.

  8. jeûner peut être aussi, de se priver du surplus !
    Pour le ramadan, je ne vois pas où il est question de jeûne, juste d’ un report des heures où on mange !
    c’ est pendant le ramadan que les commerçants vendent le plus de nourriture, en profitant bien évidemment pour augmenter leurs prix !
    Dis moi ce qui se fait au monde, où derrière il n’ y a pas l’ argent !
    Même les associations ont des structures qui emploient des salariés, avec une hiérarchie qu se fait payer, et bien payer.
    Dommage que ceux qui n ‘ont déjà pas de quoi manger, fassent autant d’ enfants.
    il y a ceux qui font travailler les autres, pour s’ enrichir, et j’ ai remarqué qu’ un ouvrier qui se décide à franchir le pas, et devient employeur, est souvent bien plus dur que celui qui hérite de la direction d’ une entreprise.
    et c’ est surement, parce qu l’ ouvrier sait comment travaille les ouvriers !
    comme tu vois, rien n’ est si simple.

  9. Bonjour ma très chère Françoise
    Je suis triste et même très triste; en ces periodes de fêtes ce seront des orgies de table quand il y en a tant qui meurent de faim
    Ayons à coeur d’aider un malheureux ,je le fais toujours et je mets toujours la place à table pour le malheureux éventuel qui passerait ce soir là
    Je te souhaite mon amie une bonne journée avec des bisous
    Méline

  10. Bonsoir
    L’anorexie est plus une « maladie »
    Le Ramadan est pour moi une farce, car on ne mange pas pendant le jour.. ni même avaler sa salive, mais on peut se goinfrer la nuit….
    Je te réponds par mail pour le jeûne je dirai « biblique »
    Amitiés
    Jean

  11. Mel and Tof,
    La tradition de l’assiette pour le pauvre, le malheureux ou l’esseulé pour Noël se perd, ou même s’est bien perdue depuis longtemps. Peu nombreuses sont les âmes charitables de nos jours. Les gens ont bien trop peur.
    Trublion,
    C’est vrai que le jeûne pourrait être vu comme la suppression du superflu, une sorte de modestie, non ? Le jeûne absolu est rare de toutes façons en religion pour le commun des mortels, et le Carême ce n’était qu’enlever la viande et le superflu, non ? Ne pas être gourmand et peut-être même pas gourmet.
    Je n’ai pas dit que le Ramadan était le jeûne du Chrétien, c’est une forme de jeûne qui est celui de leur tradition : un effort. Tu m’as fait sourire (oui vraiment) en mentionnant une augmentation des prix pendant le Ramadan. Là aussi, pas de petits profits.
    Quant à tes autres remarques elles sont justifiées mais pas forcément politiquement correctes. Merci de me faire sourire à chaque fois. Je suis fille d’ouvrier et la remarque que tu fais à propos des patrons qui furent ouvriers me semble particulièrement vraie.

  12. Bonsoir Françoise
    J’espère que la saison sera clémente avec la Réunion! Ensuite tu soulèves le problème de la faim, du moins celui qui ne relève pas d’un choix volontaire et celui-ci devrait être une véritable préoccupations de tous et non seulement de gouvernants qui finalement se défaussent du problème en le confiant à des organisations commerciales et caritatives.
    J’ai souvenir que déjà dans les années 60-70 le club de Rome tirait la sonnette d’alarme: plus tard on a dit de celui-ci qu’il se trompait mais ce que nous voyons aujourd’hui nous montre que le problème est toujours d’actualité.
    Or je crois que tant que nous ne sortirons pas l’agriculture de la seule notion de commerce le problème ne trouvera pas de solution; au contraire il y a de fortes chances pour que l’on aggrave les déséquilibres pour satisfaire les envies de ceux qui peuvent payer!
    Et puis il y a la faim liée aux atrocités humaines telles les guerres, durant lesquelles certains n’hésitent pas à utiliser la faim du peuple comme une arme, cela c’est encore vu récemment.
    Mais la plus grande difficulté résidera dans le rééquilibrage de la consommation de ceux qui jettent, souvent leur réponse étant après tout on l’a payé et on fait ce que l’on veut avec.
    Bonne soirée
    Antonio

  13. Oui, Antonio,
    « ceux qui jettent, souvent leur réponse étant après tout on l’a payé et on fait ce que l’on veut avec. » Là, c’est l’immoralité que certains ne voient pas. Dommage !
    Comme tu le dis, le problème est lié à l’argent, au commerce ; moi je parlais de la volonté de rentabiliser au maximum : production intensive, suivie de l’import-export, spécialisation, surproduction et gaspillage. Déséquilibre. Nous maltraitons la terre. Folie des hommes. Pauvre Pachamama ! Pauvre Nature.

  14. Oui, c’est vrai que j’avais oublié le coup de la salive. Mais il est vrai que je ne connais guère l’Islam.
    J’ai retenu que c’était une religion monothéiste avec des prophètes et un messie différent de notre Messie chrétien.

    Le jeûne biblique, je n’ai retenu que celui du Christ, 40 jours dans le désert pour affronter le Diable.
    Les 40 jours de Carême, jeûne allégé pour les Chrétiens pour tenter de faire mieux que d’habitude, en se restreignant.
    Les traditions se perdent avec la religion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *