Liberté et sécurité

« Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’un ni l’autre, et finit par perdre les deux. »

– Benjamin Franklin (1706-1790)

Lire l’article du 9 septembre 2011 dans « Le Monde ». C’est long et ça donne à réfléchir. Certaines libertés ont aussi disparu le 11 Septembre 2001. Cliquez  à côté pour lire.

Share

7 réflexions au sujet de « Liberté et sécurité »

  1. Merci Françoise pour cette page qui comme tu le dis donne a reflechir . Oui certaines liberté existent plus , comme avant rien n’est plus . Bien triste . .
    Merci aussi pour tes visites ..
    Bonne journée ..
    Douces pensées des US .

  2. Bonsoir Françoise
    je crois que ce problème est vieux comme le monde et trouvera difficilement une solution avec les évolutions géopolitiques en cours.
    Il est vrai que nous assistons à une limitations de certains de nos comportements. Comment devons nous les considérer? S’agit-il d’une privation de liberté ou d’une forme de résistance à une menace bien plus grande qui pèse sur nous au quotidien? S’il s’agit d’une forme de résistance, en avons nous conscience? Percevons nous la menace qui pèse sur nos têtes et nos consciences au jour le jour? Il n’y a pas de résistance passive: celle que l’on appelle résistance passive est un acte délibéré, conscient qui s’exprime dans des formes de passivités.
    Nous avons assisté ces dernières années à des tentatives de limitation de nos droits d’expréssion, de critique, de pensée: tentatives venant de l’intérieur et surtout de l’extérieur: heureusement pour nous nos gouvernements n’ont, apparemment, pas cédé à ces tentatives d’intimidations, mais il convient de rester vigilant car la liberté de penser ainsi que celle de faire savoir cette pensée doit être sauvegarder coute que coûte, même au risque de notre vie.
    J’ai commencé à lire, ces jours-ci, la longueur de la chaîne, essai sur la liberté au XXIe siècle, de Denis Collin. il me parait très instructif et aborde pas mal d’aspects évoqués dans l’article du Monde. Et comme par Hasard je viens de retrouver un livre de 1971 de Ivan Illich Libérer l’avenir que je vais relire pour le mettre en parallèle.
    Amicalement
    http://www.silvestrone-antonio.eu

  3. Tout ça me fait très peur. Quand j’ai lu « 1984 » dans les années 60, j’ avais le sentiment que c’était pure science fiction! Mais ça nous rattrappe doucement…Big Brother nous observe et on abêtit le peuple avec, entre autres, une télé de plus en plus débile!!!
    Oulala! demain… un petit tour en forêt de Fontainebleau pour oublier tout ça! je ne crois pas qu’il y ait encore de caméra de surveillance dans arbres!!!
    Bonsoir A+

  4. Je réfléchis… et pense que nous ne devrions avoir besoin de préserver ni l’un ni l’autre ! Mais bon puisqu’il le faut…
    Qu’on surveille mes mails et mes appels ne me fait ni chaud ni froid ça: ne m’empêche ni de penser ce que je pense ni de croire ce que je crois.
    S’il y a de pauvres gens payés pour lire et écouter toutes ces foutaises… je pense qu’ils ont dû cesser de me surveiller depuis belle lurette ( et je porte un nom arabe ! )
    Je me sens rassurée (mais pas encore tout à fait sereine) d’être fouillée avant de prendre l’avion, et ça ne m’embête pas outre mesure d’embarquer ma précieuse laque « tenue extra forte » et mon coupe-ongles préféré dans ma valise, en soute…

    Je ne me sens pas menacée par ces mesures, alors que l’attentat terroriste, lui, menace à tout coin de rue…

    Peut-être ne mérité-je pas de liberté ? M’en fous, je la prends !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *