Ponts de Paris (22)

Le pont des Arts

Pourquoi est-ce un pont  si romantique ? Présence proche des étudiants ? Décor ? Histoire ? Influence des films ou des chansons ? On devrait d’ailleurs plutôt dire passerelle des Arts car ce pont est réservé aux piétons.

J’avais envie de commencer en musique. Des chansons mentionnent le pont des Arts, en voilà trois : Brassens « le vent », Souchon « Rive gauche » ou Gainsbourg « l’assassinat de Frantz Lehar.

Vous pouvez les écouter, si le coeur vous en dit, en cliquant sur le nom des artistes, juste au dessus des photos. Pour Brassens, il n’y a que la musique, pour Souchon un clip qui montre le bétonnage des quais de Seine et Gainsbourg en duo avec Philippe Clay (un inédit).

Pont romantique ? Lieu de rencontre favori des amoureux, il attire de nombreux peintres qui bénéficient d’un point de vue exceptionnel sur le Louvre, le Pont-Neuf, le Palais de Justice, la flèche de la Sainte-Chapelle et les tours de Notre-Dame de Paris. Le décor est … fabuleux ? Très beau, on ne peut le nier.

Le pont des Arts relie la cour carrée du Louvre (I°) à l’Institut de France (VI°), c’est le passage obligé entre le Louvre et le quartier de St Germain. C’est entre 1801 et 1804 qu’est construit le premier pont métallique de Paris, une passerelle en fonte de neuf arches réservée aux piétons. Elle ressemble à un jardin suspendu avec des arbustes, des bacs de fleurs et des bancs. Le jour de son inauguration, plus de 65 000 parisiens vinrent payer pour sa traversée (et oui, un péage… encore).

En 1976, l’inspecteur général des Ponts et Chaussées  rapporte la fragilité de l’ouvrage,  due aux bombardements des deux guerres mondiales et à plusieurs collisions de bateaux dont celles de 1961 et 1970. Dès 1977, le pont est fermé au public, il est jugé fragile et inaccessible. Il s’effondre d’ailleurs en 1979, sur 60 mètres, suite à un choc avec une barge.

En 1981, sa reconstruction est entreprise. Après maintes discussions sur l’aspect que devra prendre la nouvelle passerelle, ce sont les plans de l’architecte Louis Arretche, qui seront retenus. Notez que le pont des Arts est inscrit monument historique, classé depuis le 17 mars 1975. Au lieu de neuf arches, seules sept sont construites, ce qui permet un alignement avec le pont Neuf, tout en conservant son aspect d’autrefois, qui a fait sa notoriété.

Le 27 juin 1984, la nouvelle passerelle est inaugurée par le maire de Paris, Jacques Chirac.

C’est un pont en arc, en acier de 155 m de long et de 11 m de large.

Servant quelquefois de lieu d’exposition, c’est aujourd’hui un lieu vivant qui attire les peintres, les dessinateurs et les photographes pour son point de vue unique, mais aussi les amoureux et les amateurs de pique-niques et d’apéritifs durant l’été.

Le soir, le décor est encore plus beau. Comprenez qu’on nous l’envie.

Depuis quelques années, des amoureux accrochent au pont un cadenas avec leurs prénoms gravés. Symbole de pérennité de leur amour ? Mouais… Un peu fleur bleue, mais pourquoi pas, quand on est amoureux… Finalement c’est rassurant que les amoureux existent encore. Ils sauront assez tôt que rien n’est éternel. Il y a tant de chansons tristes qui le confirment. En attendant « Bienheureux les amoureux ! »Mais les cadenas ont disparu un jour de mai 2010. Un mystère de Paris en plus ! Clic pour juger des conséquences : plus de grilles, des planches de contreplaqué…

« On » a accusé la police, la Mairie de Paris qui ont nié. J’ai pensé à un amoureux désespéré, contrarié, dépité, énervé… Et…

Et puis voilà, je viens de trouver la réponse que je n’étais pas seule à chercher : « Merci de m’avoir donné l’explication que je cherchais depuis des mois. J’ai un temps soupçonné Eric Besson pour son film « With Love From Paris », car un passage se passe sur le pont et aucun cadenas n’apparaît, mais c’est parce que le tournage du film est antérieur à la tradition des cadenas.
Concernant « l’artiste » il a fait ça uniquement pour faire le « buzz » vu que tout fonctionne comme ça maintenant… j’ai du mal à croire à son acte de contestation, mais c’est sûr ça fait plus « artiste ».

Que s’est-il passé ? Un artiste a volé les cadenas pour faire une sculpture. Raté pour le buzz. La preuve, j’ai dû chercher. Vous pouvez lire les explications et voir la sculpture en cliquant LA.

Ce que je conclus : les innocents amoureux risquent de faire tomber le pont à force d’y accrocher des cadenas (c’est romantique au départ, mais païen, un peu stupide, obscurantiste) et un artiste inspiré a détérioré un bien public.

Si maintenant il est connu, il me reste une seule question : « le vandale », appelons les choses par leur nom, a-t-il été sanctionné ? Parce que là, c’est nous qui allons payer la réparation. Et qui paiera si quelqu’un passe à travers le contreplaqué ? La ville de Paris, les Parisiens, l’Etat, nous.

Par contre si l’oeuvre avait du succès, qui encaisserait ?

Les uns paient, les autres profitent… C’est irresponsable et immoral.

Share

14 réflexions au sujet de « Ponts de Paris (22) »

  1. J’aimais bien le pont des Arts, c’était l’époque où j’étais étudiante et je passais par là ! Bonne journée, je me suis levée tard ce matin. Bisous

  2. Bonjour Françoise,
    J’ai vu une photo semblable de cadenas en Pologne je crois, sur le blog de Joelindien, je ne sais pas si tu connais.
    Tu es marrante parce que tu pars de l’histoire de ce joli pont avec en plus, des chansons, pour finir sur le problème « de qui paiera » s’il y a un accident ?
    Je te taquine car malgré ça tes articles sont toujours bien documentés et intéressants.
    Bisous et bonne journée.

  3. Quand on traverse à pied sur une passerelle un fleuve , une rivière ou un ruisseau , la première fois , on se penche vers son lit pour le regarder couler
    Une douce communion s’établit avec l’élément liquide comme s’il nous attirait
    Un bien joli article que ce dernier
    Douce journée ,Françoise
    Bisous
    timilo

  4. Toujours un article très intéressant…Paris est bien beau vu de ce pont (et Paris est bien beau « tout court » !!!) – Dommage pour ces cadenas…c’était symbolique et charmant cette tradition …
    Bonne journée.

  5. souvent, les ponts métalliques servent plus à faire passer les trains, peut être parce qu’ ils sont plus solides en étant plus flexibles !
    Tu as raison, le point de vue est idéal et magnifique !
    j’ ai un beau frère à Saint Denis, je vais finir par lui demander de me faire visiter.
    il suffit souvent d’ un exemple pour que d’ autres suivent !
    Je ne trouve pas très beau tous ces cadenas, d’ autant que pour moi, ils symbolisent plutôt l’ enfermement !
    et une oeuvre avec ce genre d’ article, bien que dans l’ air du temps, ne me plairait pas plus que les sculptures d’ un César !
    l’ amour, c’ est la liberté, sinon il étouffe !
    bonne journée
    bisous

  6. Un solution pour alléger le pont : demander aux divorcés de revenir chercher leur cadenas. J’ai entendu que la moitié des mariages parisiens foiraient. Cela permettrait de gagner un peu de temps ! En attendant, bravo pour ton reportage … A plus.

  7. article très intéressant qui commence par des chansons, devient une page d’histoire puis une intrigue policière: qui a volé les cadenas ?
    Ceci dit, témoigner de son amour avec l’image d’un cadenas me semble une idée bien étrange..un tel amour ne me fait pas envie…non?

  8. Un de mes billets paru en janvier 2010 m’avait conduit jusqu’au pont des arts … J’ai lu avec intérêt le vôtre (ou le tien) et votre (ou ton …) enquête sur la disparition des fameux cadenas! En partant du boulevard Saint-Germain, je me plais souvent à flâner jusqu’à lui en me remémorant les grands anciens qui font qu’il y a toujours des après à Saint-Germain-des-Prés.
    Bien cordialement.
    Jean-Michel

  9. Quelle jolie coïncidence…Alors que je prépare pour demain une petite note sur le Ponts des Arts et ses amoureux , je trouve ton commentaire qui me guide tout naturellement à cette belle série sur les ponts de Paris, je me permettrai de mettre un lien vers cette note très bien documentée!

  10. Ping : Vive le vent | FrancoiseGomarin.fr

  11. Bonjour Françoise !
    à mon tour de ma balader sur votre sympathique blog et de vous laisser un p’tit mot !

    J’aime votre article sur les ponts de Paris, j’ai marché sur le Pont Neuf quand Cristo l’avait emballé j’adore le square du Vert Galant à son pied, ( dont la photo défile sur votre banderole/bannière) et mon préféré a toujours été le Pont des Arts pour son originalité dans la structure, sa transparence… mais ça c’était « AVANT »

    je suis Romantique et amoureuse mais les cadenas ont anéanti le pont en l’affaiblissant et supprimant sa transparence et tout ce qui lui donnait du charme
    j’ai su qu’une américaine avait créé une pétition proposée à la mairie de Paris pour mettre en place un cloud sur lequel les « zamoureux » pourraient poster leur selfie, cela fera perdre le business aux vendeurs de cadenas Sénégalais « grâce » à qui le phénomène s’étale au delà du Pont des Arts même jusqu’à la Tour Eiffel mais cela redorera -à terme- le blason de pont en lui redonnant ses lettres de noblesse !

    cordialement,
    Brigitte

  12. P.S. It’s Tea Time, en buvant ma tasse de thé j’ai oublié un détail :

    le cadenas comme symbole d’Amour, moi qui suis avec le même homme depuis 34 ans et mariée depuis bientôt 30 ans : quelle image de l’Amour !

    Aimer c’est respecter l’Autre en lui laissant sa liberté, son jardin secret, en faisant des projets avec lui, comme disait Antoine de Saint Exupéry  » aimer, ce n’est pas se regarder l’un l’autre, mais c’est regarder tous les deux dans la même direction »

    voili-voilou !
    ;@)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *