Les ponts de Paris (15)

Le pont au Double relie le IV° arrondissement, au niveau de l’île de la Cité, au V° arrondissement, sur le quai de Montebello. Le Pont au Double tire son nom du montant du péage qu’il fallait acquitter pour l’emprunter : un double denier.

C’est parce que l’agrandissement de l’Hôtel-Dieu, hôpital particulièrement surchargé lors des nombreuses épidémies, est indispensable que le pont est construit. En 1515 (oui, Marignan), le seul espace constructible disponible à Paris était le petit bras de la Seine. Une demande de construction est faite mais la ville, voyant une gêne à la navigation, s’y oppose. Ce n’est qu’en 1626 que cette autorisation est accordée aux frais et charges de l’hôpital. Le pont est construit sur 3 arches, en six (6) ans, les bâtiments deux (2) ans après. Dès 1627 l’État, sous la pression populaire, met en demeure les administrateurs de laisser le passage aux riverains moyennant un droit de passage : un double denier. Tout est bien codifié mais les usagers trouvent ce péage excessif. Émeutes, manifestations, amendes, bagarres, mort même pour des « péagers », se suivent et conduisent à des exemptions pour les uns, à des condamnations, amendes et punitions exemplaires pour les autres. Les rébellions continuent jusqu’à l’abolition du péage en 1789.

En 1709, le pont s’écroule sous une procession. Encore !  Puis l’insalubrité des salles de l’hôpital des deux côtés du pont, le déversement des détritus, les lavoirs sous les piles, la densité des bâtiments qui ne laissent passer ni l’air ni le soleil accélèrent les accords avec la ville en 1822 et le pont sera abattu en 1847 pour être remplacé par une arche unique en maçonnerie.

En 1883 il sera démoli. La même année, il est remplacé par une arche en fonte pour les besoins de la navigation : c’est toujours le pont actuel, d’une longueur de 45 m et d’une largeur de 20m.

Le pont au double est l’un des plus petits ponts de Paris, mais il est l’un des plus fréquentés, conduisant directement du quartier latin au parvis de Notre-Dame sur l’île de la Cité.

A la fin des années 1960, et dans le cadre du réaménagement du parvis Notre-Dame, le pont est interdit à la circulation automobile, le trafic étant détourné vers le Petit-Pont. Lorsqu’on franchit le pont, on hésite : soit lever la tête pour admirer la façade sud de la cathédrale, soit baisser la tête pour voir passer des bateaux-mouches entre ses deux quais encaissés. Jolie promenade.

En 2004, à la suite de divers travaux de restauration, le pont-au-double perd sa couleur gris verdâtre au profit d’un rouge cuivré, plus chaud et unique pour les ponts de Paris. Le rouge orangé me rappelle un autre pont avec son « orange international » : le Golden Gate ! Ce n’est pas la même taille, mais les idées s’envolent facilement vers les souvenirs.

Une photo du Golden Gate depuis Sausalito ; au fond à gauche, c’est San Francisco. Il y a aussi Alcatraz, au milieu de l’eau sur la gauche. Une autre fois, je vous montrerai l’île-prison qui a une sacrée histoire.C’est pas beau,  ça ? Impressionnant, c’est sûr.

Share

9 réflexions au sujet de « Les ponts de Paris (15) »

  1. Bonjour chère Françoise,
    J’ai lu ton article sur les requins, impressionnant, déjà que j’ai peur de l’eau si en plus il y a des requins je ne suis pas prête à y aller !(rires !)
    Tes articles sur les ponts de Paris sont vraiment bien documentés, comment as-tu fait ? C’est rigolo, tu mets ce petit pont et dessous le Golden Gate !
    Merci pour ton mail, cela me fait toujours plaisir.
    Gros bisous et passe une bonne journée.

  2. aah….!tout ces ponts qui relis les hommes entre eux!
    bonne journée a bientot

  3. Je prenais ce pont pour aller chez le dentiste, pas très bon souvenir ! Pas pu me connecter sans savoir le pourquoi. Bisous

  4. je crains que bientôt il va falloir encore payer pour passer dans paris !!!! nous retournons pire qu’au moyen âge….

  5. Bonjour ma très chère Françoise
    Mais il y a une grande différence entre ces deux ponts ,tes clichés sont vraiment réels ,c’est fou ,on s’y croirait
    On peut se tutoyer entre blogueurs cela se fait sans nuire à l’intimité de chacune non?
    Comme tu es généreuse de voir pour ce pauvre sam ,cela me rend triste
    Il est dans les Alpes maritimes ,mon amie me dit que c’est un amour de chien et qu’il est superbe
    Je te souhaite mon amie une bonne journée
    Gros Bisous
    Méline

  6. Bonjour Françoise, je vais bien mais je souffre un peu de la chaleur. J’ai fait quelques articles et j’ai fait des machines de linge. Le plus « dur » c’est d’étendre et d’être au soleil puis de ramasser toujours au soleil, le seul avantage, c’est vite sec ! (sourire).
    Pour les ponts de Paris, belles photos renseignements intéressants mais je ne sais pas quoi mettre comme coms (rire).
    J’ai habité 7 ans à Paris avant de partir en Suisse mais j’avoue que je n’ai jamais fait trop attention aux ponts ! Pourtant il y en a de très beaux.
    Je vais boire un peu d’eau, vivement qu’il pleuve (rire).
    Je te souhaite une bonne soirée.
    Je t’embrasse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *