Hannah Arendt

Connaissez-vous Hannah Arendt ? Je l’ai déjà citée dans mon blog en 2011 et 2013, elle n’était pas au programme du cours de philo quand j’étais au lycée, je l’ai découverte après, quand ? J’ai oublié mais ses écrits sont pleins de bon sens, enfin les mots que je connais me semblent justes.

Comme je l’ai déjà dit “prof un jour, prof toujours”, je parle, j’écris, je sème. Bien sûr ne poussera que ce qui doit et  peut pousser.

Petit résumé de la biographie d’Hannah Arendt suivi de quelques citations.

Hannah Arendt, née Johanna Arendt à Hanovre (Allemagne) en 1906, décédée en à New York, est une politologue, philosophe et journaliste allemande naturalisée américaine, connue pour ses travaux sur l’activité politique, le totalitarisme, la modernité et la philosophie de l’histoire.

Ses ouvrages sur le phénomène totalitaire sont étudiés dans le monde entier et sa pensée politique et philosophique occupe une place importante dans la réflexion contemporaine. Elle exprime l’idée que la dictature ne s’exerce pas seulement dans la sphère politique, mais dans toutes, y compris les sphères privée et intime, quadrillant toute la société et tout le territoire. 

Réfléchissons sur ses mots :

  • La vérité et la politique sont en assez mauvais termes.” Nous l’avons tous constaté et cela va de mal en pis.
  • “La société de masse ne veut pas la culture mais les loisirs.” Ce constat est malheureusement effrayant : paresse et inculture.

Un texte un peu plus long si vous avez envie d’en savoir davantage sur le sens du mot “culture” :

« La culture, mot et concept, est d’origine romaine. Le mot « culture » dérive de colere – cultiver, demeurer, prendre soin, entretenir, préserver – et renvoie primitivement au commerce de l’homme avec la nature, au sens de culture et d’entretien de la nature en vue de la rendre propre à l’habitation humaine. En tant que tel, il indique une attitude tendre souci, et se tient en contraste marqué avec tous les efforts pour soumettre la nature à la domination de l’homme. C’est pourquoi il ne s’applique pas seulement à l’agriculture mais peut aussi désigner le « culte » des dieux, le soin donné à ce qui leur appartient en propre. Il semble que le premier à utiliser le mot pour les choses de l’esprit et de l’intelligence soit Cicéron. Il parle de excolere animum, de cultiver l’esprit, et de cultura animi au sens où nous parlons aujourd’hui encore d’un esprit cultivé, avec cette différence que nous avons oublié le contenu complètement métaphorique de cet usage. Car pour les Romains, le point essentiel fut toujours la connexion de la culture avec la nature ; culture signifiant originellement agriculture, laquelle était hautement considérée à Rome, au contraire des arts poétiques et de fabrication. »

Ses mots sont si justes qu’ils sont inquiétants :

  • C’est dans le vide de la pensée que s’inscrit le mal“.

 

  • Pour s’implanter, le Totalitarisme a besoin d’individus isolés et déculturés, déracinés des rapports sociaux organiques, atomisés socialement et poussés à un égoïsme extrême.
  •  
  • Action et parole sont les deux vecteurs de la liberté. S’il cesse de penser, chaque être humain peut agir en barbare.

La meilleure citation, tellement actuelle, qu’elle donne réellement à réfléchir :

Quand tout le monde vous ment en permanence, le résultat n’est pas que vous croyez ces mensonges mais que plus personne ne croit plus rien. Un peuple qui ne peut plus rien croire ne peut se faire une opinion. Il est privé non seulement de sa capacité d’agir mais aussi de sa capacité de penser et de juger. Et avec un tel peuple, vous pouvez faire ce que vous voulez“.

Elle savait de quoi elle parlait, elle avait connu l’Allemagne avant Hitler et pendant son arrivée au pouvoir. Le Troisième Reich l’avait fait fuir son pays natal (arrêtée en 1933 par la Gestapo, elle avait été relâchée grâce à la sympathie d’un policier -il y en a de bons, ceux qui réfléchissent et/ou qui ont un cœur – et avait quitté l’Allemagne sur le champ.

Je termine avec une dernière phrase de cette dame :

“Les mots justes, trouvés au bon moment, sont de l’action”

Share

1 réflexion sur « Hannah Arendt »

  1. et bien tu as raison cette femme mérite qu’on s’ y arrête, et bien des faits actuels lui donnent raison !
    La dictature veut nous dicter notre conduite et ce dans tous les domaine !
    Panem et circenses, ça aussi les empereurs romains l’avaient compris !
    ça fait peur, des Eichman on pourrait en trouver partout, quand on voit le recul de l’enseignement aujourd’hui, et l’installation des minorités !
    Passe une bonne journée Françoise
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *