Confinés, c’est fini…

Confinés, c’est fini… ou presque. Libérés pour un petit instant ou pour plus longtemps ? Allez savoir ! Et après ? On verra. En attendant de vivre la suite, moi la comptable de formation, je me dis qu’il est bon de faire un bilan de ce confinement.  Bien ou mal joué ? Il y a de quoi réfléchir. À qui profite la situation mondiale actuelle ?

Deux petites phrases à propos du verbe réfléchir :

  • de Tristan BERNARD (Besançon 1866-Paris 1947)
    « Il vaut mieux ne pas réfléchir du tout que de ne pas réfléchir assez. »
  • de Démocrite d’Abdère, né vers 460 av. J.C.,mort en 370 av. J.C., philosophe grec « Mieux vaut réfléchir avant d’agir que regretter après avoir agi. »

Il est possible de remplacer ou d’ajouter « parler » à la deuxième citation, la plus ancienne : « Mieux vaut réfléchir avant d’agir de parler que regretter après avoir agi parlé. » C’est pourtant l’inverse du fonctionnement de Manu, d’où la clarté de ses paroles et de ses idées pour le peuple stupide que nous sommes (selon lui ) et qui ne peut le comprendre.

Bon, ces jours de confinement vont laisser des traces sur tous. Voilà une petite liste des prises de conscience, avantages et dommages collatéraux :

  • Ce n’est pas pour me vanter mais moi, l’envie de faire un footing ou un jogging (plus tendance), je ne l’ai toujours pas. Même maintenant alors que des hordes de marcheurs, coureurs, cyclistes sont passées devant chez moi, zone extrêmement tranquille en temps normal. Je cultive mon jardin, au calme.
  • Suite au coronavirus, il n’y avait plus que six nains avec Blanche Neige, Atchoum ayant été placé en quarantaine dès le début de l’épidémie.
  • La France a été divisée en deux : les confinés dedans et les cons finis dehors.
  • Je crois que les laboratoires ont beaucoup insisté pour une reprise des cours rapides car si les écoles restaient fermées trop longtemps, les parents allaient trouver un vaccin avant les scientifiques.
  • Ces mêmes parents qui sont en train de se rendre compte que finalement, le problème, c’était peut-être pas le prof mais leur(s) rejeton(s).
  • Dans un immeuble, une voisine gueulait tellement fort sur ses gosses que tous les enfants du bâtiment ont fini par ranger leur chambre.
  • Un de mes amis m’a dit qu’il n’avait jamais été aussi heureux chez lui : le coronavirus est la meilleure chose qui lui soit arrivée dans la vie, sa femme ne veut plus voyager, n’achète plus rien car tout vient de Chine, elle ne va plus dépenser des sommes folles au centre commercial pour éviter la foule, enfin elle passe son temps avec un masque sur sa bouche fermée. « Ce n’est pas un virus, c’est une bénédiction ! », dit-il.
  • Et pourtant d’autres hommes se plaignent, une fois de plus ils se sentent punis : finis le bistrot, le resto, le foot, etc alors que, comme d’habitude, les femmes peuvent toujours faire le ménage, la vaisselle, la lessive, la cuisine…
  • En plus, ils râlent parce que ça fait huit semaines qu’on leur dit de se laver les mains et ils ont hâte qu’ion leur dise quand ils pourront prendre une douche.
  • Malheureusement des femmes et des enfants ont subi, pendant cinquante-cinq jours, des violences insoutenables, pas forcément bruyantes mais des tortures morales et/ou physiques dont personne ne parlera.
  • Il faut rester positif : on a rarement vu un truc fabriqué en Chine durer plus de trois mois.
  • Je n’aurais jamais pensé qu’un jour  je devrais me signer un mot pour m’autoriser à sortir de chez moi, à plus de soixante-cinq ans.
  • Il est bientôt 22 heures et après cette grosse  et dure journée grise, je vais aller enlever mon pyjama de jour pour mon pyjama de nuit.
  • Je pense qu’à l’issue du « Grand Confinement » beaucoup de citoyens auront des maisons ou des appartements bien rangés, bien nettoyés. Euh, pas vraiment chez moi. Est-ce que je vais demander une rallonge ? Non ! J’aime trop la liberté !
Share

2 réflexions sur « Confinés, c’est fini… »

  1. en ce qui me concerne, le confinement n’a pas changé grand chose, peut être ai-je eu un peu plus de temps pour mon potager et mes parterres !
    Je ne me fais pas trop d’illusions, mais au moins beaucoup de français ont compris l’ urgence d’un retour à l’indépendance et à la souveraineté !
    Toujours est il que ce lundi je reste chez moi, déjà qu’il vente et qu’il pleut !
    Bonne journée Françoise
    Bisous

  2. confinement terminé, ça ne change rien pour moi, j’ai décidé d’attendre une semaine avant de sortir ! je crains les debordements du 1er jour ! quoiqu’ici il pleut tellement, que ça va en refroidir beaucoup ! ma fille m’apportera mes provisions comme de coutume, et je sortirai la semaine prochaine pour le faire moi meme ! je pense à toutes les années passées dans le metro parisien, souvent à la limite de l’ecrasement ! je n’arrive pas à imaginer une reprise normale dans ces conditions ! pas plus pour les ecoliers contraints de s’espacer ? porte toi bien chere Françoise, grosses bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *