Nul n’est censé…

Nul n’est censé ignorer la loi mais comment faire pour la connaître ? Les règles du droit sont tellement nombreuses que même le Président et ses petits copains ne les connaissent pas. Il est vrai que la France croule sous les normes, les réglementations, les décrets et autres circulaires ; le « Recueil annuel de l’Assemblée » faisait 1 300 pages en 1990, il en en comptait 2 500 en 2006 et aujourd’hui ? Rien n’a changé avec « Manu le moderne », on gonfle les textes, sans doute pour noyer le poisson.

N’avait-il pas promis, Manu, une simplification » du droit en France ? Simplification, modernisation, moi je n’ai vu que recul, violences et enfumage systématique. Même son dernier discours de crise « coronavirus » est un modèle du « parler pour ne pas dire grand chose ». Vingt-cinq minutes ou plus pour ne pas prendre une décision claire pour les Français : confinement total pour tous pendant deux semaines comme en Chine. Il faut être clair et précis quand on est le chef ou un bon enseignant. On dit « Restez chez vous » sauf les soignants ou les indispensables au fonctionnement de la société, on précise même : c’est fini, plus de bistrot, de cinéma, d’église ou de mosquée pendant quinze jours.

Quand on décide de fermer les écoles, on ne tolère pas que des clubs ou des salles de sport organisent des réunions d’enfants quotidiennes pour aider les parents (et au passage gagner davantage de pognon). On arrête tout pendant quinze jours (ou plus si nécessaire), tout et même les élections. on est clair, net et précis. Comme on infantilise les citoyens, on les menace de sanctions financières : une amende, comme en Italie, ça convainc.

Pas besoin non plus d’une demi-heure pour le dire ; Boileau écrivait un jour :

Selon que notre idée est plus ou moins obscure,
L’expression la suit, ou moins nette, ou plus pure.
Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement,
Et les mots pour le dire arrivent aisément..

Manu n’est pas clair, il se croit savant et tout-puissant mais il ne l’est pas. Par ailleurs, il s’est mal entouré. Je ne reviens sur Benalla mais regardez bien son entourage actuel… Pas un seul n’ose lui résister et pas un seul ne semble connaître l’article L3131-1 du code de la Santé Publique. Or, nul n’est censé ignorer la loi a fortiori eux, nos soi-disant représentants.

Je cite cet article L3131-1 du code de la Santé Publique :

En cas de menace sanitaire grave appelant des mesures d’urgence, notamment en cas de menace d’épidémie, le ministre chargé de la santé peut, par arrêté motivé, prescrire dans l’intérêt de la santé publique toute mesure proportionnée aux risques courus et appropriée aux circonstances de temps et de lieu afin de prévenir et de limiter les conséquences des menaces possibles sur la santé de la population.

NOTA :

Loi 2007-294 du 5 mars 2007 art. 12 I : la présente loi entre en vigueur le 29 août 2007, jour suivant la date de publication du décret n° 2007-1273 du 27 août 2007.

Certes, l’article ne dit pas « reporter les élections » mais il s’agit de simple bon sens : la crise sanitaire est-elle grave ou pas ? Notre gouvernement a-t-il pris conscience de cette gravité ? Je comprends que certains maires veuillent en finir avec leur mandat mais qu’est-ce que quinze jours dans une vie surtout quand la situation est dramatique ? (SI les plus âgés sont les plus morts, c’est bon pour les caisses de retraite. Joli coup !)

Trop de lois tuent la loi et cette fois l’ignorance, l’irresponsabilité vont encore tuer.

Moi demain, je reste chez moi. Je n’irai pas voter. Je me force à adhérer (pour une fois) au parti majoritaire : les abstentionnistes. Si j’ajoute qu’en plus dans ma commune de métropole où je viens de m’inscrire, il n’y a qu’une liste alors c’est blanc ou la liste unique, se déplacer ne changera pas grand chose. J’augmenterai simplement le nombre d’abstentions.

Share

1 réflexion sur « Nul n’est censé… »

  1. quand on entend un président évoquer le risque d’un repli nationaliste avant d’entamer sa logorrhée, on comprend de suite qu’il n’ a pas changé !
    Alors que la plupart des pays européens ont compris qu’il fallait fermer les frontières, il en est toujours à parler d’ Europe plutôt que de la France, et il n’ a donc toujours pas compris qu’il était urgent de retrouver autonomie et souveraineté ! !
    Le discours d’ Edouard Philippe était plus clair, sauf que lui aussi se contredit en maintenant les municipales !
    Comme toi, je n’irai pas voter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *