C’est clair pour vous ?

J’ai toujours eu des difficultés à écouter Monsieur Macron et je ne me suis jamais forcée à le faire mais ce soir était un peu exceptionnel à cause de ce coronavirus version 2019/2020, alors j’ai essayé mais vingt-cinq minutes, c’est long et c’était un réel supplice.  Face à « la plus grave crise sanitaire depuis un siècle », Manu a joué au « père de la Nation » pour faire accepter aux Français des mesures soi-disant drastiques contre le coronavirus.

Dans cet appel à la mobilisation patriotique, il a remplacé les soldats, marins et aviateurs par les « blouses blanches »,  affirmant qu’elles auront le soutien de la Nation alors même qu’il les a laisser « crever » depuis des mois, que dis-je des années.

Ce que je retiens de cette allocution  :

1 – Il est demandé à tous les Français de limiter leurs déplacements au strict nécessaire : les personnes âgées de plus de 70 ans, atteintes de maladies chroniques ou respiratoires et en situation de handicap de rester autant que possible à leur domicile. (Le strict nécessaire est très subjectif… En Italie, il a fallu préciser à un homme qu’il est interdit de sortir même pour chercher des cigarettes… ou une prostituée.)

2 – Les entreprises doivent permettre à leurs employés de travailler à distance : « le télétravail doit être intensifié au maximum ». D’ailleurs pourquoi ne le généralise-t-on pas plus de manière régulière, cela limiterait sans aucun doute les encombrements des périphériques urbains.

3 – « Dès lundi et jusqu’à nouvel ordre, les crèches, écoles, collèges, lycées et universités seront fermés« . Jusqu’à quand ? Avant, c’était deux semaines d’isolement. En Italie, c’est encore quatorze jours. Pourquoi une fermeture dont la fin est sine die ?

4 – Le premier tour des élections municipales de ce dimanche 15 mars est maintenu ; des mesures de précaution sanitaires très strictes et des consignes renforcées seront observées. (Je souris, oui, encore. Quand on connait la réactivité des administrations… et les moyens financiers et humains des petites communes.)

5 – Les transports publics sont également maintenus « car les arrêter ce serait tout bloquer, y compris la possibilité de soigner », « mais j’en appelle à la responsabilité de chacun ». (À force de tolérer tout et n’importe quoi, à force d’infantiliser la population, quel est le niveau de responsabilité d’un individu ? Certains sont dévoués mais combien d’égoïstes irresponsables et inconséquents ?

6 – Des mesures seront annoncées pour limiter les rassemblements au maximum. Annoncées quand ? Comment ? C’est bon : il n’y aura plus de manifs ! On l’a compris. Bouclez-la !

7 – La trêve hivernale est reportée de deux mois.

8 – Un mécanisme exceptionnel et massif de chômage partiel est mis en oeuvre : « l’Etat prendra en charge l’indemnisation des salariés contraints de rester chez eux ». Et qui va payer ? Nous, les contribuables. Flambée des impôts en perspective car les économies du président, du gouvernement, des députés, des sénateurs, il ne faut pas y compter.

9 – Toutes les entreprises qui le souhaitent pourront reporter sans justification et formalité les cotisations et impôts dûs en mars. Mais après ? En avril ? En mai…

10 – Pour coordonner la lutte contre le virus, le président de la République a ajouté qu’il échangerait avec le président des Etats-Unis Donald Trump, ce dernier ayant annoncé la fermeture des échanges aériens avec l’Europe ce 12 mars. Sait-il Manu Macron qu' »à caresser un âne, on obtient que des crottes » ?.

11 – Les soins non essentiels à l’hôpital seront reportés : les opérations qui ne sont pas urgentes seront annulées. Pas reportées, annulées vraiment ?

12 – Les visites aux personnes âgées sont fortement déconseillées, incitant à téléphoner, écrire et prendre des nouvelles de nos aînés plutôt que d’aller les voir.

Le président de la République a ajouté qu’il comptait sur les Français pour, ces jours, semaines ou mois à venir, (P… aïe, aïe, aïe, ça va être long) respecter les consignes données par les autorités et a demandé à la population française d’éviter deux écueils : le repli nationaliste, « ce virus n’a pas de passeport » et le repli individualiste, expliquant que « jamais une telle épreuve ne se surmonte en solitaire, mais au contraire en solidaire« . Il a enfin demandé aux Français de « faire bloc » dans une « discipline collective », seule façon pour lui de « venir à bout d’une crise d’une telle ampleur ».

Une fois de plus, Manu a parlé bien trop longtemps, pour ne pas dire grand chose et dire surtout le contraire de ce qu’il a fait. Une fois encore, il semble avoir décidé tout seul, il décide en solitaire. Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Education Nationale persistait encore cet après-midi à dire: « Il n’y aura pas de fermeture généralisée des écoles en France… » Euh… Il disait n’importe quoi ? Comment faire confiance à ces gens-là ?

Mais au fait les cours à distance dont on a parlé, c’est par qui, pour qui ? Il y a un très grave problème avec les connexions internet pourries à la campagne : débit limité et très aléatoire.

Moi je me pose des questions : n’y a-t-il pas contradiction entre les mesures drastiques de fermeture des crèches, des écoles et des universités ou l’appel aux plus de 70 ans à ne pas sortir, et, d’un autre côté, le maintien des élections municipales dimanche et le 22 mars ? Pourquoi pas un mot sur les salles de spectacle, les cinés, les salles de sport, les thermes ? Chacun va faire comme il l’entend. Pétaudière française ! C’est habituel. Manu est si sûr de lui que tout va bien se passer.

Surprise encore lorsque le chef de l’État critique les « lois du marché » alors qu’il agit en capitaliste, vendant nos aéroports, la Fdj… et qu’il encourage les grandes entreprises à délocaliser pour plus de compétitivité. Il suffit de penser à PSA et à la Chine… À Wuhan, il y a une usine Peugeot : une unité de production d′une capacité de plus de 150 000 véhicules par an, une usine Renault aussi et d’autres entreprises françaises (Plastic Omnium…).

Enfin, avant de vouloir faire les yeux doux à Trump, ne faudrait-il pas se concerter en Europe ? Les Vingt-Sept (c’est beaucoup) ont avancé en ordre dispersé jusqu’à présent. Le chacun pour soi l’a emporté et l’Italie, épicentre européen de l’épidémie, a été abandonnée à elle-même, l’Allemagne et la France allant jusqu’à interdire l’exportation de matériel médical de protection, au mépris de toute solidarité. Les Etats, à l’image des institutions communautaires, ont décidé dans le désordre des mesures visant à freiner la propagation du virus, ce qui a contribué à accroître les craintes (voire la panique) des opinions publiques.

«Le coronavirus a montré tout à la fois une absence de réflexe européen des Etats et une absence de réaction de l’UE» Il a fait prendre conscience que, soixante-dix ans après le début de la construction européenne, il n’y avait aucune possibilité de pilotage européen, aucun stock commun de médicaments ou d’équipements de protection et que les états européens étaient dépendants des pays tiers : 80 % des principes actifs des médicaments vendus en Europe et 40 % des médicaments finis proviennent de Chine (pour les deux tiers) et d’Inde (pour un tiers). Ces deux pays produisent même 60 % du paracétamol mondial, 90 % de la pénicilline, 50 % de l’ibuprofène, 60 % de la production mondiale de vaccins (90 % pour le vaccin contre la rougeole) est concentrée en Inde.

Est-ce que cela vous rassure ? Est-ce que tout est clair ?

*********************

Savez-vous que Xiaomi a décidé d’aider à lutter contre la propagation du coronavirus en envoyant à l’Italie des dizaines de milliers de masques FFP3 ? Des respirateurs médicaux ont été aussi livrés et  La Chine s’est décidée à libérer deux millions de masques qui vont être livrés aux Italiens dans les prochaines 24 heures ». Près de 20 000 tenues à destination du personnel médical vont également être reçues par l’Italie.

 

 

Share

4 réflexions sur « C’est clair pour vous ? »

  1. Je me suis franchement ennuyé, et dit qu’il n’avait rien d’un président, encore moins dans les conditions de crise !
    Lui qui a tout fait pour diviser tous les français, jusqu’au sommet de la politique vient maintenant nous parler de solidarité?
    J’ ai bien vu que la peur entraînait le chacun pour soi, quitte à voler masques et solutions hydro-alcooliques, même quand on fait partie du personnel hospitalier !
    Et toujours son fameux en même temps !
    Pour quoi ne pas reporter les municipales, quand on ferme crèches et écoles !
    Aucune concision, bien trop de répétition, j’ ai même pensé à Boileau et à son  » ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément !
    J’ avoue, j’ai changé de chaîne avant la fin.
    Bonne journée Françoise
    Bisous

  2. bonjour chere Françoise, tu as parfaitement resumé la situation , j’ai aussi écouté Macron, mais franchement il en a trop fait, et ce ne sont pas des paroles qu’il faut adresser au personnel soignant, mais des augmentations substantielles de leur salaire … l’attitude de Trump n’est pas pour surprendre, mais aller parler avec lui, alors qu’il s’en f… c’est vraiment du n’importe quoi ! l’unité européenne est completement nulle, nous aurions u aider les italiens, il faut que ce soit la Chine qui le fasse, apres les tombereaux d’injures que nous leur avons adressé, ils sont bien bons ! ou tout simplement plus intelligents ! portez vous bien, grosses bises

  3. Je n’ai pas pu l’écouter jusqu’à la fin tellement il me saoulait !
    Il prend des décisions d’un côté quand l’arrange et ne fait rien pour d’autres, comme les élections parce que ça l’arrange aussi.
    Tout ça n’a ni queue ni tête et on se retrouve avec un grand n’importe quoi avec toutes les écoles fermées et ce que ça va engendrer !
    C’est le chaos complet pendant que les gens remplissent leurs chariots de peur de manquer de nourriture, comme si c’était le plus importent : pouvoir « bouffer » quoi qu’il se passe …
    Ca montre bien le niveau de l’intelligence …
    Au moins, ils mourront le ventre plein !
    Bon week end un peu plus frisquet et sans soleil …
    Avec ce connard de virus qui perturbe le quotidien de tout le monde !
    Nous traversons une drôle de période à laquelle il faut s’adapter, même si on ne se laisse pas gagner par la parano …
    Gros bisoux, ma françoise ♥

  4. Quand à l’ Europe, aucune solidarité , que chacun de débrouille, même les grecs menacés d’invasion par Erdogan !
    Ce gouvernement incapable de diriger le sera encore moins face à une pandémie !
    Et quand tu entends en pleine crise un président oser nous sortir  » le nationalisme  » on comprend qu’il a lui le virus politicien !
    Passe une bonne fin de semaine François, fais attention à toi
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *